Le diplôme de Maître maçon d’Abd El Kader

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 19 février 2022
Étiquettes : ,
  • 18
    lazare-lag
    22 mai 2022 à 16:27 / Répondre

    Je reviens un instant sur l’actualité de Abd El Kader.
    J’apprends que, (ce depuis le 06 avril et jusqu »au 22/08/2022), Abd El Kader fait l’objet d’une exposition à Marseille au Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, lequel est plus connu par son sigle de MUCEM.

    Je me posais la question de savoir s’il y serait question d’évoquer son passage en Franc-Maçonnerie.
    Sur le site du MUCEM on peut feuilleter (très partiellement) le catalogue de cette exposition.

    Il fait 156 pages et il est coédité par Actes Sud, l’éditeur arlésien longtemps dirigé par Françoise Nyssen, qui fût la première Ministre de la Culture du Président Macron, de mai 2017 à octobre 2018.
    (La concernant, et cela fera plaisir à nos amis belges de le rappeler, elle est native de Belgique et diplômée de l’Université Libre de Bruxelles).

    Parmi de nombreuses collaborations à ce catalogue sur Abd El Kader, on remarquera (pp 155 et suivantes) celle de Thierry Zarcone sous le titre: « Abd-el-Kader, réformisme et Franc-Maçonnerie ».
    Ce qui n’est guère surprenant lorsqu’on connaît les thèmes abordés dans les livres de Thierry Zarcone.
    A cet égard, on se reportera utilement au message n°6 particulièrement documenté de Yonnel Ghernaouti, publié ici le 19 février 2022.

    On voit par là que cette exposition peut intéresser autant le profane que l’initié, autant le curieux local que celui qui serait prochainement un touriste estival en juillet et août prochains.

    L’histoire ne dit pas si le diplôme de Maître maçon dont il était question ici le 19 février dernier sera ou non visible au Mucem, à Marseille.

  • 14
    Mal Bach
    21 février 2022 à 11:59 / Répondre

    Le « 18 juin 5864 » semble être une faute d’orthographe qui aurait pu faire annuler cette copie.

    • 17
      Pierre Noël
      21 février 2022 à 22:17 / Répondre

      Pourquoi donc ?

  • 13
    lazare-lag
    21 février 2022 à 09:18 / Répondre

    Mercis pluriels,
    @ Pierre Mollier (11 et 12), pour ses éclaircissements et pour le fait de suivre cette affaire,
    @ Yonnel Ghernaouti (6), pour avoir rappelé le livre que Thierry Zarcone a consacré à Abd El Kader, dont j’ai préféré ne rien dire moi-même n’ayant pas lu ce livre de Zarcone,
    @ Géplu lui-même (10) pour avoir signalé l’existence de cette Association des amis du musée de la franc-maçonnerie.
    Il me semble pouvoir dire que l’addition de tous ces éclairages est plus que satisfaisante pour le lecteur intéressé par la conservation et l’enrichissement du patrimoine maçonnique.

  • 12
    Pierre MOLLIER
    20 février 2022 à 16:39 / Répondre

    Je note d’ailleurs que les officiers de la loge n’ont pas signé dans la partie qui leur est réservée.
    De même, l’Émir n’a pas apposé son parafe en dessous de « Ne Varietur » comme c’est l’usage.
    Il n’a donc jamais vu ce document.

    • 15
      ERGIEF
      21 février 2022 à 13:50 / Répondre

      En poussant un peu plus avant la réflexion on peut se poser la question de l’authenticité de ce document ou manquent la majorité des signatures des dignitaires et pis encore celle du récipiendaire. Pire encore, au risque d’être accusé de complotisme, celle de la réalité de l’initiation de ce personnage remarquable…

      • 16
        Pierre Noël
        21 février 2022 à 19:39 / Répondre

        Abd-El-Kader est manifestement un homme de qualité, un aristocrate, un intellectuel, un religieux, un homme d’action hors pair… dont la vie et les faits seront un exemple pour beaucoup.
        Comme bien d’autres grands hommes, n’a t-il pas simplement reçu ces distinctions (un diplôme maçonnique, la légion d’honneur …) comme des adjuvants quasi obligés de la Renommée ?

  • 11
    Pierre MOLLIER
    20 février 2022 à 16:30 / Répondre

    Ne vous inquiétez pas on suit l’affaire.
    Ce qui est effectivement étonnant c’est que par définition un diplôme est en possession du récipiendaire puis de sa descendance.
    C’est peut-être un essai ou un duplicata.
    Je rappelle enfin que le Musée consacre déjà une vitrine à l’initiation d’Abd-El-Kader avec plusieurs documents d’époque. Lettres, convocations, certificat de la Loge etc.

  • 7
    Renuccio 2b
    20 février 2022 à 11:13 / Répondre

    Ce document aurait sa place dans le musée du Grand Orient de France.
    Peut-être une souscription ?

    • 8
      GépluAdministrateur
      20 février 2022 à 11:30 / Répondre

      Renuccio,
      Le musée de la rue Cadet n’est pas celui du seul GODF exposant ses collections comme en ont d’autres obédiences, notamment la GLDF et la GLNF, mais le musée de la franc-maçonnerie, très officiellement reconnu comme « musée de France » par le ministère de la Culture.
      Pierre Mollier son conservateur a d’ailleurs été nommé membre du Haut Conseil des musées de France par la Ministre de la culture.
      Quant à savoir si ce document aurait sa place dans ce musée, je suis bien sûr d’accord avec toi. 🙂

    • 9
      lazare-lag
      20 février 2022 à 11:37 / Répondre

      Auquel cas, il faudrait faire très très vite, la vente étant prévue le mardi 1er mars.

      De manière générale, au delà de ce cas particulier, tu ouvres une question des plus intéressantes.
      On peut imaginer que le Musée de la Franc-Maçonnerie dispose d’un budget pour pouvoir intervenir en ventes aux enchères.
      Poussant la réflexion, on peut se demander aussi s’il existe ou pas à la Fondation du GODF une ligne budgétaire pouvant servir à ce type d’opérations culturelles.
      Je crois en effet que ce n’est pas au dernier moment, à la va-vite, qu’on peut décider d’une telle action, et donc d’un tel investissement.
      Par contre, agissant par anticipation, est-il effectivement possible d’imaginer une souscription ou un appel à dons destinés à ce type d’actions?
      Afin d’alimenter un fond spécifiquement consacré à ce type d’achat?
      D’ailleurs, peut-être même que tout celà existe déjà, je n’en sais personnellement rien.
      Les réponses à de telles questions ne viendront pas de moi, je n’ai de pied ni au Musée, ni à la Fondation.

  • 6
    Yonnel Ghernaouti
    19 février 2022 à 18:51 / Répondre

    Cette référence date de 2012… Nous pouvons utilement en prendre une plus récente.
    Postfacé par Franck Frégosi « Le mystère Abd el-Kader – La franc-maçonnerie, la France et l‘islam » (Éditions du Cerf, 2019) de Thierry Zarcone, historien, directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans l’histoire du soufisme et du chamanisme dans l’Empire ottoman en Asie centrale et au Turkestan oriental, a démontré le lien entre l’émir et la Franc-Maçonnerie française.
    C’est, à l’heure actuelle, le meilleur ouvrage sur le sujet après celui de Bruno Étienne (OE) intitulé « Abdelkader » (Fayard/Pluriel, 2012) consacré au savant musulman et soufi.
    De plus Thierry Zarcone a reçu, en 2020, le Prix Diane Potier-Boès l’Académie française
    Retrouvez l’article de Géplu « Thierry Zarcone récompensé par l’Académie Française »
    https://www.hiram.be/thierry-zarcone-recompense-par-lacademie-francaise/
    Retrouvez la recension de l’ouvrage sur Hiram.be https://www.hiram.be/la-franc-maconnerie-la-france-et-lislam/

  • 5
    lazare-lag
    19 février 2022 à 15:40 / Répondre

    Je me permets de revenir sur la remarque de Michel Hermand (2), soutenue par Géplu (3) car je me pose la question de l’appartenance d’un tel document maçonnique.
    Et mon analyse est plus nuancée.
    A qui appartient réellement le diplôme de Maître?
    A l’obédience qui le décerne ou au frère qui vient d’être promu?
    De mon point de vue, évidemment il n’a pas à être en possession d’une tierce personne, ni au GM lui-même, ni à la descendance du dit GM.
    Par contre, (ça vaut dans ce cas précis mais il me semble que ça vaut pour tous les diplômes, maçonniques ou pas), il me semble qu’on oublie un peu vite le descendance d’Abd El Kader lui-même.
    Il a eu 8 ou 9 enfants semble-t-il.
    Ce diplôme là ne devrait-il pas être dans les mains de la descendance actuelle de l’Emir?
    D’autant que (merci Dame Wikipedia), il semble qu’une partie de la descendance soit française.
    On observe ainsi deux officiers sortis de Saint Cyr dans les années 1950, dont l’un sera tué au front en Indochine.

    La question subsidiaire étant: pourquoi le GM Mellinet n’a-t-il pas remis ce diplôme à son propriétaire?
    Envie de le conserver?
    Difficulté à le lui remettre en mains propres?
    On aimerait en savoir davantage.

  • 4
    Jean Mabuse
    19 février 2022 à 15:16 / Répondre

    Il existe une polémique sur la participation (ou pas) d’Abd El Kader à la Franc-maçonnerie selon des points de vue nationalistes algériens ou plus français.
    Se trouve ici une publication scientifique qui fait le point sur les connaissances documentées que nous avons : https://books.openedition.org/ifpo/1815?lang=fr
    Notons qu’un des biographes d’Abd El Kader français et maçons qu’était Bruno Etienne a pris comme référence dans un de ses ouvrages, une lettre dont il n’existe aucune trace.
    Il faudrait authentifier ce diplôme maçonnique car il pourrait donner des indices sur la réalité de l’appartenance ou non à la maçonnerie du célèbre Emir.

  • 2
    Michel HERMAND
    19 février 2022 à 09:38 / Répondre

    Ce que je retiens, c’est qu’il s’agit d’une vente par une personne privée d’un document appartenant à une obédience maçonnique. Que le Grand Maître de l’époque l’ai gardé chez lui n’y change rien: il ne lui appartenait pas, et donc ne faisait pas partie de son héritage.

    • 3
      GépluAdministrateur
      19 février 2022 à 12:00 / Répondre

      Tout à fait d’accord Michel

  • 1
    lazare-lag
    19 février 2022 à 09:34 / Répondre

    J’espère que que ce diplôme de Maître d’Abdel Kader aura une destination plus heureuse que sa statue détruite récemment à Amboise…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous