Kabbale SalamadreTV

Le génie de la Kabbale

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 1 mars 2016
  • 8
    Luciole
    2 mars 2016 à 19:57 / Répondre

    Tout enrichissement est bon à prendre.Le Reaa réussit à donner au moins l’envie d’aller plus loin et de mieux comprendre.On peut aussi,c’est vrai,s’en passer comme de tout!

  • 5
    duralex
    2 mars 2016 à 15:38 / Répondre

    Kabbale et sephirots, c’est un jeu pour les grands, ils faut bien qu’ils s’amusent eux aussi à analogiser, faute de penser

  • 4
    Lionel MAINE
    2 mars 2016 à 14:15 / Répondre

    Dans la tradition juive, il est déconseillé d’aborder la Kabbale avant l’âge de 40 ans; soit, après au moins 27 ans d’études de la Torah, du Talmud, de la Michna et, … plus si affinités !
    Alors, la Kabbale en un mois !
    Une idée : qu’un adepte de la collection « Pour les nuls » traduise l’américaine « Kabbalah for dummies »et, nous deviendrons des apprentis kabbalistes en herbe.
    Plus efficace pour le coup : commencer par faire connaître les écrits de Marc-Alain OUAKNIN en Loge (plutôt que les délires des guénoniens !).

    • 6
      HORUS
      2 mars 2016 à 16:15 / Répondre

      Peut-être n’étais-je pas assez clair, mais le mois intensif d’apprentissage concernait l’hébreu biblique. Mais pour la Kabbale de Madonna, un mois suffit !

      M.A. OUAKNIN est effectivement un excellent pédagogue et si l’on veut commencer, je conseillerai dans l’ordre :
      -TSIMTSOUM
      Introduction à la méditation hébraïque
      – Les mystères de la Kabbale

      • 7
        Lionel MAINE
        2 mars 2016 à 17:03 / Répondre

        Mille excuses !
        TSIMTSOUM pour l’apprenti.
        CHEVIRA pour le compagnon.
        TIQQOUN pour le maître.
        Merci HORUS !

    • 9
      Emilius
      3 mars 2016 à 21:56 / Répondre

      Bonjour,

       » (plutôt que les délires des guénoniens !). » de quoi parlez-vous?

      1- de quels délires ?
      2- de quels « guénoniens » ? car se terme englobant tout et n’importe quoi.

      Quant a l’âge de 40 ans, il s’agit d’une considération symbolique l’âge solaire ; que l’on retrouve d’en d’autres formes traditionnelles ; si on se réfère dans les faits ; Maimonides n’avait pas 40 ans et portait bien des secrets : proverbe africain ; l’ouïe est plus âgée que la tête.

      Cordialement.

  • 3
    HORUS
    2 mars 2016 à 13:49 / Répondre

    @ chicon
    Il n’y a pas besoin d’avoir un rite kabbalistique pour que la Kabbale imprègne un rite, ce qui est le cas par exemple du REAA, surtout dans les Hauts-Grades. Pour le détecter, il faut évidemment avoir un minimum de connaissance du sujet. Il y a eu un moment où un degré du rite était consacré à une introduction aux Sephiroth, maintenant relégué dans les instructions. D’autres rites ou rituels font expressément allusion à la kabbale.

    A travers la plupart des mots de passe ou sacrés hébraïques à chaque degré, la kabbale n’est pas du tout étrangère aux rites maçonniques, mais au contraire bien présente.

    On peut traverser tout le Rite sans la kabbale, pour arriver au 33° degré, mais on ne peut pas être traversé par le Rite sans la Kabbale.
    Mais point besoin d’atteindre le niveau d’un professeur d’hébreu biblique pour ce faire.

    La plupart des réactions de rejet de la Kabbale proviennent de sa méconnaissance et de l’ignorance de l’hébreu, alors qu’un effort intense et soutenu d’un mois d’apprentissage seulement, ouvre la porte à des merveilles.

  • 2
    duralex
    1 mars 2016 à 18:47 / Répondre

    Heureusement!

  • 1
    Chicon
    1 mars 2016 à 18:00 / Répondre

    La Kabale et l’hermétisme hébraïque sont interessants mais sont étrangers aux rites maçonniques. Sauf erreur il n’y a pas de rite « kabalistique ».

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous