Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 25 novembre 2020
Étiquettes :
  • 3
    Peter Bu
    25 novembre 2020 à 11:40 / Répondre

    Par rapport au contenu du livre « Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué », la 4e de la couverture de l’éditeur, citée ci-devant, ne me semble pas très explicite.

    Pour vous faire une idée de son contenu, vous pouvez lire

    Francs-maçons : dépassez ce qui vous sépare :
    (extraits de la préface et de la postface du livre Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué)
    https://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.manage&bid=1704859&pid=38407642

    Des « bonnes feuilles » du livre :
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/311020/la-franc-maconnerie-gouverne-elle-le-monde

  • 2
    Peter Bu
    25 novembre 2020 à 11:39 / Répondre

    Grand merci à Geplu et à Yonnel Ghernaouti de mentionner mon livre qui vient de paraitre.

    Pas seulement parce que il s’agit de mon ouvrage.

    Plus important, la franc-maçonnerie a besoin d’une nouvelle impulsion, sinon elle continuera à être confinée entre les murs des loges et à perdre des adhérents.

    En Angleterre et aux États-Unis, la chute est spectaculaire. En France, trop d’apprentis la quittent avant le premier anniversaire de leur initiation. Et elle n’a que peu d’influence sur la société « profane ».

    J’espère que mon livre incitera ses lecteurs à faire des efforts pour remédier à cette situation.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    25 novembre 2020 à 05:27 / Répondre

    Pour en savoir plus sur notre F Peter, vous pouvez consulter sa fiche sur Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Bu
    ou encore lire « Le blog de Peter Bu » sur ttps://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous