Eric Saunier, lors du colloque Etienne Morin du GCRE en octobre 2017

Les francs-maçons et la Révolution

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 2 mars 2019
  • 1
    Bordes
    17 août 2019 à 14h36 / Répondre

    Bonjour,
    Connaissant la valeur des études menées par Eric Saunier, je m’étonne qu’il ait pu écrire dans sa critique du livre de Fançois Lazbbé, « Le message maçonnique au XVIIIe siècle », Dervy, 2006, critique parue dans les « Annales de la Révolution Française » que :

    1 – Anderson était un pasteur unitarien alors qu’il a écrit « Unity in trinity and Trinity in Unity, Shewing Against Idolaters, moderns Jews, and Anti-trinitarians, How the Unity of God is evinc’d, with an Account of Polyteisme Ancient and Modern, » Londres 1733.

    2 – Que Ramsay était le neveu de Fénelon…..

    Voilà deux nouveauté assez surprenantes, pouvez-vous lui poser la question ,
    Merci

    Richard Bordes
    O.°. de Périgueux

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous