Les secrets des Francs-Maçons

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 27 juin 2010
Étiquettes : ,
  • 14
    profane 27
    29 juin 2010 à 07:34 / Répondre

    nous sommes bien d’accord
    merci à toi en tous cas pour ces réponses

  • 13
    keph
    28 juin 2010 à 22:19 / Répondre

    Mettons nous bien d’accord, hein ? Je ne m’imagine pas poursuivi.
    Il paraît que lorsqu’on se sent poursuivi, il faut se faire suivre… 😉

    La maçonnerie n’est pas à la recherche de pères spirituels.
    Mais il est des réponses que tu ne trouveras pas sur un forum.

  • 12
    profane 27
    28 juin 2010 à 21:36 / Répondre

    Pour moi, je trouve ça normal que la fm mouvement fraternel par excelence, cherche des pêres spirituels, une sorte de continuité intemporel.
    parait t’il qu’Adam fut initié ?
    merci keph,il m’arrive aussi d’immaginer que je suis poursuivi par philippe le bel et clement V
    mais bon c’est peut-etre le mot filiation qui pose problême?je n’avais pas d’autre mot pour exprimer cela
    merci pour le mot théurgie ca va me donner encore quelques bouquins à lire

  • 11
    keph
    28 juin 2010 à 20:34 / Répondre

    On peux le dire oui.

    Et nombre de traditions ésotériques ou hermétiques seraient perdues aujourd’hui si elles n’avaient trouvé refuge dans nos loges (en passant d’abord par des cercles discrets, des loges familiales ou aristocratiques, pour échouer finalement dans nos Ateliers). Il n’y a qu’a observer nos rituels pour se rendre compte que tout dans nos symboles n’est qu’alchimie, astrologie et théurgie. Même si un grand nombre de Frères voudrait ne voir dans notre ordre qu’un « lieu où l’on cause » pour faire court et faire abstraction de tout hermétisme (hou ! Qu’il fait peur ce mot) dans l’ordre.

    Ces choses se découvrent petit à petit, au fur et à mesure de notre progression dans nos rituels, dans nos symboles.

    Mais de là à parler de filiation…

    Je suis de l’avis de Touzalin, mais je me garde quand même une petite porte de sortie.

    Je dirais plutôt qu’il y a une étude, une compréhension et éventuellement une appropriation. Je m’imagine très bien, chevalier du temple, pourchassé par les sbires de Philippe le Bel, accusé de sorcellerie, me réfugier au sein d’un petit cénacle discret (tiens ça vous rappelle rien ce mot ?). Je ferais évidemment tout pour qu’il n’y est aucune trace de ce passage.

    Il est donc fort peu probable que nous ayons un jour un document ou une preuve d’une filiation quelconque. Mais ca ne veut pas dire que le scénario est impossible.

    Disons simplement que pour l’instant il n’existe aucune preuve que ce soit le cas, mais les historiens n’ont apportés aucune preuve du contraire non plus. Voilà une réponse toute maçonnique…

  • 10
    profane 27
    28 juin 2010 à 20:28 / Répondre

    merci à vous
    pour ces remarques

    Je trouve que certain maçons ont tendance à demystifier un peu leurs mythes.
    mais je vous remercie de pouvoir parler librement avec vous cela fait du bien de rencontrer des gens reflechis, ouvert d’esprit

  • 9
    jean serlun
    28 juin 2010 à 19:26 / Répondre

    Ne peut on tout simplement pas dire que la Franc-Maçonnerie, étant probablement – et malgré son affaiblissement – la dernière tradition ésotérique régulière en Occident, elle se trouve tout naturellement être le réceptacle de ce qui peut être préservé des traditions précédentes et révolues.

  • 8
    Touzalin
    28 juin 2010 à 16:04 / Répondre

    Merci aussi Keph pour cet apport.
    Des proximités, des analogies ne font pas une filiation.
    La FM a largement puisé dans dans un vaste héritage culturel pour s’établir… en rassemblant ce qui est épars, elle a bâti son temple… Et lorsque l’on voyage dans les ateliers « dits » supérieurs, on constate de façon encore plus frappante comment la Maçonnerie s’est appropriée une somme considérable de légendes… ce qui ne la rend pas pour autant née de ce passé historico-légendaire…
    Ce qui ne retire rien non plus à l’intérêt de se poser ces questions.

  • 7
    profane 27
    28 juin 2010 à 15:50 / Répondre

    Merci keph d’avoir éclairer ma lanterne
    C’est vrai que vu sous cet angle ça fait tout de suite fort lointain.
    j’aime quand même ouvrir les portes 🙂

    Certes cela tiens plus de la légende que de l’Histoire mais la fm et les templiers sont souvent associés.
    Ne serait ce que du folklore ?

  • 6
    keph
    28 juin 2010 à 13:29 / Répondre

    Si on commence à parler de filiation indirecte c’est la porte ouverte à plein de choses…

    Pour vous répondre, l’ordre du temple répondait à un ascétisme spirituel stricte (il étaient moines) et à un entraînement rigoureux au combat (protection du temple et de Jérusalem). C’était austère, disciplinaire et rugueux. Le chevaleresque pour eux était plus en rapport avec l’art de monter à cheval et de combattre avec les armées du Christ, que de protéger la veuve et l’orphelin. Veuve et orphelins qui n’étaient pas épargnées lors de raids sur des villages ou des caravanes Sarazines.

    L’idéal chevaleresque et moral dont vous parlez se rapporte plus à l’idéal des guerriers d’or du cycle Arthurien (chevaliers de la table ronde) et aux gestes moyen-âgeuses des romans courtois, comme relatés par Chrétien de Troyes par exemple. La notion de chevaleresque, vient de leurs histoires, ou noblesse de cœur et courage du bras armé, se mêle à la galanterie amoureuse.

    Le rapport avec l’ordre du temple, est (comment dire…) très lointain.

  • 5
    profane 27
    28 juin 2010 à 11:22 / Répondre

    l’ordre du temple ne reponds t’il pas à un idéal chevaleresque et moral ?
    la franc maçonnerie ne rejoins t’elle pas ce même idéal ?
    peux t’on alors parler de filiation indirecte entre fm et templier

    cordialement

  • 4
    Touzalin
    28 juin 2010 à 10:36 / Répondre

    Elle en a des origines la Franc-maçonnerie ! mais finalement rendons grâce à toutes ces élucubrations…
    En effet, comme nous sommes des esprits curieux, nous ne restons pas passifs devant ces affirmations audacieuses, voire parfois douteuses et nous allons quand même vérifier ce qui se dit, s’écrit, veut se propager sur les origines les plus variées de la Maçonnerie, et cela, au bout du compte, conduit à faire de nous des Frères très cultivés…

  • 3
    keph
    28 juin 2010 à 07:54 / Répondre

    Aucune importance, ce site ne parle ni de templiers ni de maçonnerie. Il parle d’un livre qui n’existe pas.

    Regardez la photo du bouquin est un photomontage. Il s’agit d’un site marchand. C’est un système assez connu et répandu sur le net. Cela permet de pré-vendre quelque chose avant de le fabriquer.

    C’est juste une grosse pub en couleur…

    La grande majorité de ce genre de publicité déguisé en blog sont des arnaques. Méfiance donc.

    Les superlatifs utilisés, le petit film de présentation, qui renchérit en effets et en musique pompeuse. Le visage fermé et ténébreux de l’auteur, la porte inquiétante surmontée d’une tête de mort. Tout ça sent vraiment la belle arnaque scénarisée.

    Si il existe ne serait-ce qu’un lien entre la survivance templière et la maçonnerie, nous ne le trouverons pas ici.

  • 2
    jean serlun
    27 juin 2010 à 22:20 / Répondre

    Deux remarques sans cependant prendre parti sur le sujet évoqué mais pour mettre en garde contre les conclusions hâtives :

    1. Il y a souvent des vérités au fond des légendes.
    2. l’Histoire s’est construite bien avant qu’il existe des manuscrits et quand apparaissent les manuscrits ils ne font que figer une tradition orale préalable.

  • 1
    Bleu-Ciel
    27 juin 2010 à 08:19 / Répondre

    La vraie descendance des templiers » est la tarte à la crème des média en recherche de sensationnel!Aucun manuscrit ne vient prouver cette descendance.Tous les vrais historiens sont clairs sur ce sujet.
    La légende qui existe…car c’est une légende ne peut qu’étayer quelques grades de vengeance des ateliers supérieurs….mais il faut savoir que c’est une légende…rien qu’une légende!
    Quant au trésor des templiers,le montant de nos capitation prouve que nous n’en sommes pas dépositaire!!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous