L’escalier franc-maçon de Grasse

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 3 mars 2020
  • 1
    ERGIEF
    3 mars 2020 à 17:17 / Répondre

    Maconnique? Je n’en sais rien. Il faudrait que nous ayons des preuves d’appartenance de l’artiste, voire de son fils (sculpteur), à des loges. En revanche ce que je peux dire c’est que ces remarquables décors de la fin du 18ème siècle, sortes de grands croquis au fusain, sont imprégnés de l’art antique et de sa symbolique qui suscitaient à l’époque un engouement renouvelé et ont fortement inspiré les illustrations maçonniques. Dans mes souvenirs je n’ai pas conservé un souvenir inoubliable de l’escalier mais d’une représentation du Roi Salomon qui le domine. Le lieu vaut vraiment le détour.
    De la à en tirer un livre grand guignolesque à la manière du Da vaincu code, il y a un pas.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous