Masoneria Cristiana

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 15 août 2012
Étiquettes : , ,
  • 5
    Genís Deusedes
    21 août 2012 à 11:27 / Répondre

    Muchas gracias por la reseña.

    LLevan razón los hermanos, y si me envían textos que hablen de masonería cristiana más universalista, me comprometo a publicarnos. Hoy por hoy decir que la única Masonería Cristiana es el RER es falso, pero no tengo documentación de otros ritos…

  • 4
    Fly-Tox
    17 août 2012 à 17:32 / Répondre

    En effet, ce Régime ne s’adresse pas à tout le monde. Il ne s’adonne à aucun  » prosélytisme « , mais au contraire à une sélection. N’est-ce pas son droit, et depuis où et depuis quand est-il prescrit d’être « universel  » ? Ah oui, depuis Ramsay, et depuis Jean-Jacques Rousseau, références qui ne sont guère les miennes.

    Il suffit de lire les clauses d’exclusions multiples qui constellent les Constitutions d’Anderson de 23 puis 38. La Maçonnerie des origines s’adresse à des croyants, d’abord chrétiens, puis elle a élargi son compas d’admission aux Noachites, soit les descendants de Noé, de façon à conquérir les territoires du Commonwealth et les diverses chapelles locales de croyants qui y résident.. La profession d’une religion, presque toujours chrétienne, mais parfois juive ou musulmane, est requise en France, de même que le nom de baptême. Ce n’est pas le cas (partout) en Belgique, sauf chez les purs de durs.

    eMeReK nous dit que le RER exprime tout haut ce que le Rite Moderne a refoulé des centaines d’années durant. La franc-maçonnerie de goût, d’esprit et de style français a en effet connu des soubresauts sous l’aiguillon d’une société politique inconstante et mouvants. Depuis 1786, le groupe de Roëttiers de Montaleau a fixé et régulé ce qu’est le Rite Moderne Français, qui est ab origine ferme sur sa base, sans exprimer autre chose que les valeurs des Lumières, même si certains formes sont restées désuètes, mais il ne refoule rien qui soit comparable aux axiomes fondamentaux de l’incomparable RER. Ni surtout les impositions sévères de la croyance en Dieu et en l’immortaité de l’âme imposées par le REAA. Voilà qui pour une fois est très universaliste !

    Le Rite Français est moderne et français. Il ne peut donc être ancien et écossais. Point de mythe universaliste dans tout cela.

  • 3
    quen affere à Lidje
    17 août 2012 à 12:40 / Répondre

    Ce rite, intrinsèquement prosélyte, n’a aucune vocation universaliste. Pour un juif, un athée, etc, peu de chance d’être admis. Certaines phrases rituelles sont criantes de…vérité à cet égard. Nom de baptême…religion professée…

  • 2
    eMeReK
    15 août 2012 à 22:10 / Répondre

    @Fly-Tox
    le RER est un très beau rite qui ne se fait pas que des amis.
    Il exprime ,en effet, tout haut ce que d’autres rites (comme le « Moderne » dont il dérive) ont mis des centaines d’ années à refouler et à camoufler …..

    Mais in fine …si l’on travaille,si l’on progresse,quelque soit son rite ,on en arrive toutes et tous aux mêmes questions….fondamentales…

  • 1
    Fly-Tox
    15 août 2012 à 15:49 / Répondre

    Je ne suis pas d’accord avec l’assimilation qui est constamment faite du Régime Ecossais Rectifié avec le christianisme. Cette assimilation est extrêmement réductrice pour deux raisons au moins : la première est que toute la franc-maçonnerie est d’origine chrétienne, tous rites confondus.

    Certains le sont restés, d’autres non. Il suffit, pour les Belges bilingues, de lire l’excellent ouvrage de feu le journaliste et (Frère) Piet van Brabant  » De Christelijke wortels van de Vrijmetselarij » ou « les Racines chrétiennes de la franc-maçonnerie ». L’étude des rituels tant européens que nord et sud américains authentiques montre bien ce caractère, parmi d’autres influences constitutives, bien entendu.

    La seconde est que le Régime Ecossais Rectifié est composite à l’extrême. Les influences chrétiennes, qui étaient celles de toute la Maçonnerie française, mais aussi les influences de la Stricte Observance germanique dite templière, et enfin celles des Elus Cohens de l’Univers et par-dessus tout l’ésotérisme cher à Martinès de Pasqually, font que le caractère chrétien du Régime Ecossais Rectifié apparaît comme une composante finalement assez peu significative. On y évolue dans un monothéisme de bonne compagnie, sans plus.

    Mais en Belgique, où les SS et FF du Rite sont très peu nombreux, contrairement à la situation française où même le Grand Orient de France abrite avec considération ce vieux rite en son sein, on traite habituellement ses praticiens (souvent des intellectuels, il faut bien oser l’avouer) de calotins et de punaises de sacristie.

    Allez, je vais encore me faire des amis…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous