Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Robert de Rosa
Robert de Rosa

Quels messages d’espoir pour la jeunesse du 21eme siècle ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 12 novembre 2016
  • 9
    Evelyne
    13 novembre 2016 à 17:04 / Répondre

    Lisez « Osez la jeunesse  » de Vincent Cespedes. Un bel éclairage pour éviter les discours pompeux et les attitudes paternalistes.
    Il aurait pu être un intervenant dans ce genre de conférence. Son analyse de la jeunesse est pointue et m’a beaucoup plu.
    Dans le domaine de l’éducation nationale, il faudrait aussi réfléchir à la néo résistance qu’il propose.
    La jeunesse est trop souvent bridée et critiquée; laissons lui la parole.
    C’est elle qui fera le monde de demain.

  • 7
    Luciole
    12 novembre 2016 à 19:22 / Répondre

    Il est vrai que proposer à des jeunes ce que promettent (sans jamais tenir) les diverses églises est assez dérisoire.
    Ce n’est pas tellement une spiritualité qu’ils recherchent mais des conditions de vie décentes et un sens autre que le profit dans notre monde, pas dans l’au-delà.Me semble t’il.

    Sans remettre en cause la bonne foi et l’intelligence des intervenants.

  • 6
    tartuf_rit
    12 novembre 2016 à 14:15 / Répondre

    Evitons que tous ces jeunes se mettent à réfléchir et se radicalisent. Quel meilleur moyen que les religions, écoles de soumission pour les amener là où l’on souhaite qu’ils se rendent.
    Entièrement d’accord avec les expressions précédentes. Mais plutôt que du travail ce que souhaitent les jeunes, qui veulent bien réfléchir, c’est de la solidarité et du retour du social.
    J’attends avec impatience qu’enfin une Obédience attaque la « Dictature Parfaite » telle que décrite par Aldous Huxley et, ainsi remette en cause la construction en cours d’une société aux mains de curieux architectes.

  • 4
    Patrice Deriémont
    12 novembre 2016 à 11:25 / Répondre

    Je suis toujours gêné par ce genre de conférences. Pour moi (mais on peut avoir un point de vue différent) la Maçonnerie n’est pas une religion de substitution. Ce n’est pas une école de pensée mais une école à penser. Elle ne professe aucun dogme du moins en France. On me dira que la GLDF n’est pas de GODF mais tout de même que je sache même à la GLDF la maçonnerie n’est pas un culte !

  • 3
    lazare-lag
    12 novembre 2016 à 10:55 / Répondre

    A lire la liste des intervenants, plus exactement le qualificatif par lequel chacun est présenté, cela donne à penser que les messages d’espoir, pour la jeunesse du XXIème siècle, ne peuvent passer que par le prisme religieux, que par un culte.
    Est-ce à dire qu’il n’y a pas d’espoir en dehors d’une foi religieuse?
    Est-ce à dire qu’en dehors de l’obéissance (j’ai failli écrire l’obédience, mais ces deux mots n’ont-ils pas une racine commune?) religieuse, il n’y a point de salut?
    Est-ce à dire qu’une spiritualité heureuse ne saurait être que religieuse?
    Est-ce qu’un mécréant est assimilé à un barbare? Alors que nombre des terroristes actuels se drapent de vertus religieuses?
    Troublant tout cela.
    Ce me semble déjà très orienté avant le commencement de la conférence.
    Et, si je puis me permettre un peu d’humour, avant le Verbe.

    • 5
      lazare-lag
      12 novembre 2016 à 12:52 / Répondre

      Question subsidiaire:
      Après cette conférence du 19 novembre, il serait intéressant de savoir combien de jeunes y auront participé….

      • 8
        Condorcet
        12 novembre 2016 à 19:56 / Répondre

        Il y aura tous ceux de Civitas et de l’UOIF

  • 2
    Condorcet
    12 novembre 2016 à 10:42 / Répondre

    Le message d’espoir pour la jeunesse serait d’abord qu’ils puissent trouver un travail. Quand j’ai vu la liste des intervenants j’ai failli éclater de rire. L’espoir de la GLDF pour la jeunesse doit se situer ad-patres ou quelque chose comme cela. Là encore la GLDF confond religion et spiritualité, elle n’a toujours pas compris que les deux concepts ne sont pas de même nature.

  • 1
    Emmanuel
    12 novembre 2016 à 10:28 / Répondre

    Bonjour : Vous pensez sérieusement que toutes ces religions avec leurs dogmes, leurs légendes à dormir debout, leurs interdits et impositions… leurs exclusives, anathèmes et autres hérétisations… sont un avenir pour la jeunesse, sont porteuses d’espoir???
    Quand à la maçonnerie… en tant qu’invitation à bâtir la fraternité universelle peut être quand elle n’est pas démontée par les obédiences qui ne cessent de se tirer dans les pattes.
    Et ça sans même évoquer la confusion introduite par le titre de cette conférence… entre espoir et Espérance.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous