• Les jeudis maçonniques parfois un peu moqueurs, 31

    Il parait qu’en maçonnerie ce qui manque le plus ce sont les lecteurs. Le confinement ? Pour un écrivain, quelle aubaine ! Dans l’attente de fin de covid, nous pouvons tous devenir de grands écrivains. C’est-à-dire tracer des planches qui passionneront nos ateliers. Des mots qui raviront les apprentis les plus exigeants comme les maîtres les […]