« Open lectures on freemasonry » sur le net un samedi par mois

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 29 avril 2020
  • 3
    John Belton
    3 mai 2020 à 09:04 / Répondre

    J’ai eu le privilège de participer à la création de cette initiative et peut-être qu’Andrew Prescott a donné le ton pour le series. Son message était fort: si nous utilisons les ressources largement disponibles, notre travail peut être beaucoup plus productif. Il semble que la plupart des orateurs saisissent l’occasion des «jours de la covid-19» pour nous éclairer sur des points de vue différents sur la maçonnerie et son histoire. Cela se reflète dans l’objectif d’OpenLFM.

    « À cette époque où le mot imprimé et manuscrit devient de plus en plus disponible grâce à la technologie numérique, de nouveaux panoramas plus larges pour les curieux peuvent apparaître. OpenLFM à travers sa série de conférences en ligne sur la franc-maçonnerie (le mot numérique parlé), donnée par d’éminents chercheurs, visera à démontrer une gamme de nouvelles perspectives pour les universitaires, les francs-maçons ou simplement les curieux. »

    Si vous vous inscrivez, profitez-en

  • 2
    pierre noel
    29 avril 2020 à 21:44 / Répondre

    Prescott a dit des tas de choses intéressantes, mais de façon trop sommaire tellement il y en avait.
    Il a notamment souligné que pendant cette époque de confinement, les National Archives (certaines d’entre elles en tout cas) pouvaient être consultées gratuitement alors qu’elles sont normalement payantes. Cela concerne notamment les journaux du XVIII° siècle, qui apprennent tellement de choses sur la fm de l’époque. Il a aussi parlé de la période révolutionnaire et impériale, se basant sur des documents du home office de l’époque qui montrent la suspicion du gouvernement convaincu que la fm anglaise était le noyau d’activités subversives, comme les fm continentales. Il s’en est fallu de peu qu’elle ne soit interdite en Grande -Bretagne.
    Il adonné des exemples précis de l’hostilité modern/antient au Pays de Galles, exemples précis et documentés comme on voit peu d’habitude.
    Bref un régal ! (je rappelle que Prescott n’est pas maçon et n’a jamais eu aucun désir de le devenir)

  • 1
    pierre noel
    29 avril 2020 à 19:23 / Répondre

    Génial !
    J’ai regardé la conférence de Prescott et je me suis inscrit sur le site.
    Je suis impatient d’entendre Cooper.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous