Où il est question d’une reconquête maçonnique

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 17 février 2010
Étiquettes : , , , , ,
  • 11
    ABDELLAH
    20 mai 2012 à 17:00 / Répondre

    al yakin c est à dire la certetude c est au delà de la croyance et meme de la foi etre sur et certain de l existance d un
    amour sublime, intime, sperituel, charnel, et naturel.
    le coeur , l’ame l esprit, le sex et le corps cinq essentiels de l etre pour effectuer cinq pilier
    le témoinyage de l unicité du dieu par le coeur, la priere par l ‘ame le jeune par l esprit l’aumone par la chaire et le cher
    le pelinage par le corps
    en conclusion tout ce qui est materiel n est que les moyens pour le but qui est adorer allah le tout puissant de grés et de force.
    les etres sont crees par dieu juste pour l’adorer
    la laicité c est un faut probleme dont les innoncées sont ecrites par un esprit de double personnalité car au fond de lui meme il ne croit pas à ce dedoublement de pensées en lui meme. c est un malade de double personnalité.

  • 10
    Zorba06
    20 février 2010 à 09:56 / Répondre

    « La Turquie est un État Laïque « 

    Bien sur!

    c’est pourquoi la religion y est marquée sur les papiers, c’est pourquoi un chrétien ne peut y être fonctionnaire et c’est pourquoi les églises catholiques et orthodoxes ne peuvent y entretenir leurs biens…

    Entre le dialogue d’intention et la réalité i y a souvent un pas…

  • 9
    hilrach
    19 février 2010 à 11:10 / Répondre

    @François :
    Cette remarque manque sincèrement de fraternité et de connaissance sur le sujet !

    La Turquie est un État Laïque dont la laïcité est menacée chaque jour par ses ennemies de l’intérieure.
    Nombre de personnes et de Frères (dont moi et je NE SUIS PAS Turque) se battent pour elles, et force est de constaté que les coups les plus dur ont été porté par l’Europe au nom de la liberté de religion pour qu’elle puisse intégrer celle-ci !
    La Turquie compte un peu moins de 15000 Frères et Soeurs au sein de trois obédiences.
    L’armé Turque à reçut d’Ataturk la garde de la laïcité, il fut lui-même un temps FM.

    Il faudrait plus qu’un simple commentaire pour évoquer la laïcité et son combat en Turquie…

    Mais il me semblé que la FM nous apprenais à comprendre les tenant et les aboutissant d’une situation, d’en extirpé les passions pour apporté une réflexion constructive, apparemment pas dans toutes les Loges.

  • 8
    Fox7ans
    18 février 2010 à 23:20 / Répondre

    Au fait, à propos de laïcité et si Jiri le permet, je vous invite à signer l’appel national pour l’école publique lancé par une trentaine d’organisations laïques françaises : http://www.appelpourlecolepublique.fr/

  • 7
    françois
    18 février 2010 à 20:21 / Répondre

    et l’influence des musulmans qui préparent l’arrivée de la turquie… il faudrait pas toujours « taper » sur les catholiques. le risque vient désormais du monde islamique. rappelons que l’islam n’est pas seulement une religion c’est aussi un code d’organisation politique et juridique…

  • 6
    Rethy
    18 février 2010 à 12:49 / Répondre

    Pour moi il y a le mouvement laïque dans lequel Maçon ou pas on peut s’engager. La maçonnerie n’est-ce pas travailler sur soi-même ?

  • 5
    Apprenti63
    18 février 2010 à 10:05 / Répondre

    @ Jiri
    Ton contre-argument est fichtrement bien vu et fait s’écrouler ma belle démonstration!

    Comment répondre…

    Je citerai simplement cet extrait de la déclaration de la Doctrine de la Foi de novembre 1983: « Jésus-Christ est le chemin, la Vérité et la Vie. (…) Il est donc la Vérité définitive et universelle. Aucune recherche idéologique ou philosophique ne peut se substituer à lui pour donner sens à une vie. »

    Nous sommes bien d’accord sur le fait que tous les citoyens de l’Union Européenne ne se reconnaissent pas dans cette conception.

    Dès lors qu’elle chercherait à faire revenir dans le champ politique une vision religieuse spécifique, particulière, dès lors qu’elle s’opposerait à l’affirmation de grands principes universels ou universalisables, l’Eglise catholique agirait bien comme un « lobby »…

    Rappelons que la laïcité ne s’oppose pas aux religions, mais qu’elle affirme la nécessité d’une conduite des affaires publiques séparée de toute ingérence d’une foi particulière qui chercherait à imposer ses normes. Les croyances individuelles sont éminemment respectables, mais elles relèvent de la sphère privée. La loi civile est de portée générale, la loi religieuse de nature particulière.

    Bon, j’admets que la réflexion que je viens de conduire est un édifice fragile : je guette les fissures dans les soubassements, les pierres qui ne seraient pas bien imbriquées!

  • 4
    Jiri Pragman
    17 février 2010 à 23:36 / Répondre

    Si je lis bien Apprenti63, « point de lobby maçonnique » puisqu' »il ne s’agit pas de défendre des intérêts économiques ou catégoriels, mais de promouvoir des principes fondamentaux ». Si j’applique cette définition, je pourrai ajouter « point de lobby catholique ».

  • 3
    Rethy
    17 février 2010 à 21:41 / Répondre

    Décidément la grande maitrise leur monte à la tête. Le cas Stifani ne leur suffit pas.

  • 2
    EMEREK
    17 février 2010 à 21:32 / Répondre

    Pas sûr que ça marche…
    Je n’ai pas adhéré à un syndicat…!

  • 1
    Apprenti63
    17 février 2010 à 19:58 / Répondre

    Un lobby est un groupe de pression et, dans la culture européenne tout au moins (la situation est différente aux USA, où les lobbies agissent de manière ouverte), le terme suggère un travail d’influence masqué, dissimulé, inavoué (inavouable?). Le mot est clairement péjoratif sous nos latitudes.

    On parlera ainsi de l’influence du lobby de l’agro-alimentaire auprès des députés, des différents groupes de pression qui livrent clés en mains des amendements aux parlementaires pour orienter les décisions politiques dans un sens qui les arrange.

    Bref, un lobby défend toujours des intérêts particuliers, le plus souvent économiques. Les enjeux de leur influence sont financiers, spéculatifs.

    A mon sens, le terme ne peut en aucune manière s’appliquer pour qualifier les démarches de certaines obédiences maçonniques pour défendre les valeurs de la laïcité. Et ce pour deux raisons :
    1) les obédiences en question agissent « à visage découvert », comme le souligne justement le journaliste du « Soir »
    2) il ne s’agit pas de défendre des intérêts économiques ou catégoriels, mais de promouvoir des principes fondamentaux. La laïcité est le principal levier de l’émancipation républicaine (émancipation du pouvoir politique vis-à-vis du pouvoir religieux, émancipation de l’individu et de sa puissance de jugement éthique). On se place sur un plan philosophique, non économique.

    Donc point de lobby maçonnique, mais un engagement dans la vie de la Cité qui à mon sens mérite d’^peter respecté – y compris par ceux qui ne se retrouvent pas dans cette implication « sociétale ».

    Mais quelque chose me dit que Jiri pose cette question faussement candide à la fin de son sa note afin de susciter des réactions… Ca devrait marcher!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous