Honneth

Perversion et limites de la théorie de la reconnaissance (3/3)

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 6 novembre 2016
  • 1
    Mg RENAULT
    6 novembre 2016 à 21h14 / Répondre

    Merci à Yolande BACOT pour ce travail approfondi d’une grande qualité.
    Dans la pensée positive connaître est plus beau que reconnaître.
    Bon courage à tous
    FRATERNITE

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous