Peut-on révéler une appartenance maçonnique?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 3 mai 2012
  • 12
    FRUNZ33
    10 mai 2012 à 10h18 / Répondre

    J’ai eu le plaisir de lire mon nom dans l’Express, dévoilant ainsi mon appartenance au GODF sous un titre accrocheur.
    Je ne suis pourtant pas un personnage politique, ai toujours été discret, séparant toujours mon engagement personnel de ma vie professionnelle.
    Les détails joints étaient inconnus des Frères de ma propre Loge. Ils ne pouvaient venir que des RG.
    Ah… Ils ne sont pas tenus au secret, eux???

  • 11
    Flupke
    5 mai 2012 à 5h35 / Répondre

    à Wolsem

    Certainement mais pas tout de suite, il va attendre la fin de l’état de grâce qui suit toute élection et que le nouveau régime ait du plomb dans les fesses.
    On est souvent prudent vis à vis des puissants tant qu’ils le restent et dur à leur égard quand ils s’affaiblissent.

  • 10
    eMeReK
    4 mai 2012 à 21h56 / Répondre

    Cette décision de justice doit être lue,à mon avis, en creux, (voir intervention 7) :
    La divulgation de l’appartenance maçonnique n’est pas autorisée(car du domaine privé)
    -sauf dans le cas où cette révélation peut avoir une importance pour l’information des citoyens (jurisprudence dans le cas d’une affaire de délit faisant intervenir plusieurs maçons) …
    -et ici ,fait nouveau, en politique en se retranchant également derrière l’information nécessaire (?)du public….

    Mais dans tous les autres cas cette dénonciation est passible de sanctions pénales

    L’Express pourrait donc être condamné si tous les Soeurs et Frères ,dénoncés à l’occasion des soi-disantes enquêtes du canard sur la FM,se mettaient à attaquer…car il s’agit clairement d’une atteinte à la vie privée….

    Koch n’a jamais reconnu ce fait …..

  • 9
    Wolsem
    4 mai 2012 à 18h29 / Répondre

    Je suis très curieux de voir si lundi prochain, après la victoire de M. Hollande, François KOCH va publier une liste des apparatchiks F.M. qui vont travailler pour le nouveau pouvoir socialiste.

  • 8
    josette hilbert
    4 mai 2012 à 15h51 / Répondre

    La loi dit:
    Chacun a droit au respect de sa vie privée et sont donc protégées les convictions politiques ou religieuses : les opinions politiques et croyances religieuses des personnes font l’objet d’une obligation au secret.
    Si la franc-maçonnerie était déclarée officiellement religion ou parti politique, on comprendrait cette protection.
    Le problème, c’est qu’elle est officiellement ni l’une ni l’autre!
    C’est une chose assez indéfinissable précisemment, bizarre!
    Il y en a même qui disent que ‘est une pieuvre!

  • 7
    Robert MONTORI
    3 mai 2012 à 19h55 / Répondre

    Petit rappel

    Selon l’article 9 du Code civil, « Chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l’intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s’il y a urgence, être ordonnées en référé. ».

    Il n’existe pas réellement de définition de la « vie privée », afin de ne pas limiter son champ d’application. Sont considérées comme portant atteinte à la vie privée toutes les informations faisant intrusion dans l’intimité de la personne, notamment :

    * Relations sexuelles : tout individu à le droit d’organiser librement sa vie sexuelle. A ce titre, l’information sur l’homosexualité rentre dans le cadre du respect de la vie privée et de la non-discrimination ;
    * Vie sentimentale : l’immixtion dans la vie sentimentale d’une personne peut faire l’objet de poursuites judiciaires ;
    * Vie familiale : l’ingérance dans la vie familiale, et en particulier la divulgation d’informations telles que la correspondance, la domiciliation ou la maternité, est prohibée, sauf cas majeur de mesure de sécurité nationale ou de sûreté publique. Sont ainsi répréhensible les photographies représentant une personne se trouvant dans un lieu privé (à plus forte raison à domicile). Par ailleurs toutes les informations permettant d’identifier une personne (telles que le numéro de sécurité sociale) font partie de la vie privée ;
    * Situation financière : la révélation d’informations sur la santé financière d’un individu et de sa famille tombent sous le giron de la protection de la vie privée, y compris la situation de fortune.
    * Souvenirs personnels : les anecdotes et confidences appartiennent au domaine de la vie privée. Seule la personne concernée est en droit de décider de leur publication ;
    * Etat de santé : le secret médical, s’appliquant à tous les professionnels de santé, est une obligation de discrétion visant au respect de la vie privée des patients.
    * Convictions politiques ou religieuses : les opinions politiques et croyances religieuses des personnes font l’objet d’une obligation au secret.

    Sanctions

    Le non respect de ces prérogatives peut faire l’objet de sanctions pénales pouvant aller jusqu’à 450 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement

  • 6
    luciole
    3 mai 2012 à 19h21 / Répondre

    Depuis quand un juge suit-il les prescriptions d’un ancien Grand Maitre? et en quoi ce que demande A.Bauer doit-il être suivi par qui que ce soit?
    Toutes les appartenances doivent être mises sur la table? Alors l’Opus Dei,Polytechnique,l’ENA,les Conseils d’administration des grands groupes,des Eglises,des Amicales d’anciens élèves,régionales,de l’UMP,du PS, etc etc…
    On va vers une dénonciation de tous par tous.Ah j’oubliais!les les homosexuels,les adeptes du pain-beurre au petit déjeuner,ceux qui ont un arrière grand-père noir,chinois,arabe,martien.
    Déjà dans l’ancien régime les Reines accouchaient en public, alors les FM vous pensez!
    C’est grave parce que c’est un petit premier pas.Et la honte pour les oublieux de leurs engagements.Que je sache personne n’est obligé de devenir FM.

  • 5
    Flupke
    3 mai 2012 à 17h37 / Répondre

    Allons plus avant, lorsque la « justice maçonnique » elle-même, est saisie du dévoilement d’un frère par un autre, auprès d’un journaliste de l’Express par exemple … le coupable est vaguement « blâmé ».
    On ne peut pas reprocher aux juges profanes leur attitude car au plan pratique elle est très proche de certaines des décisions de la justice maçonnique.

  • 4
    Vieux Julien
    3 mai 2012 à 17h20 / Répondre

    Je vois ce que veut dire Baptiste. On touche là aux limites du modèle de l’Obédience politisée GODF.

    En revanche il est grave que le juge fasse un amalgame et semble n’avoir aucune connaissance de ces subtilités.
    Tout comme les obsessions de publicité d’un Bauer qui sont prises comme une obligation faite à tous les membres. Le juge a-t-il voulu mettre le GO en face de ses contradictions?

    Après, quand bien même, serait il possible de classer les révélations légitimes des autres en fonction du degré d’implication de l’Obédience dans la vie publique? Ca semble peu faisable.

  • 3
    baptiste
    3 mai 2012 à 16h50 / Répondre

    Si dans l’esprit du juge, Franc Maçonnerie = GODF, et vu que le GODF se positionne officiellement comme corps intermédiaire de la république, comme n’importe quel parti politique ou syndicat profane, je trouve que quelque part, ça se tient.

  • 2
    Stéphane DC
    3 mai 2012 à 16h00 / Répondre

    Ce jugement a des relents nauséabonds « dignes » de Vichy. Et c’est une jurisprudence fâcheuse.

    Comme l’écrit Vieux Julien, les « Grands » Maîtres et autres mamamouchis à breloques z’et rubans feraient bien mieux de se rappeler le silence de l’Apprenti (ils aiment tant dire que nous le restons toute notre vie) et fermer leur grande bouche.

    Quant à François Koch, pisse-copie et fouille-poubelle (je reste poli), il ferait mieux de s’occuper de ses propres petites affaires plutôt que de mettre son nez dans celles des autres. Quand je pense qu’il y a de sombres crétins qui lui transmettent des informations…

  • 1
    Vieux Julien
    3 mai 2012 à 14h11 / Répondre

    J’ai tiqué sur les deux mêmes développements, Jiri!
    Après cela, les Grands Maîtres & ex grands pontes des Obédiences vont peut-être apprendre à fermer leur clapet?

    Cette jurisprudence va réjouir une palanquée de crétins qui croient que toutes les Loges (une franc-maçonnerie globalisée, telle une entité unitaire) préparent des programmes politiques.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous