Philosophie de l'initiation

Philosophie de l’initiation

Publié par Géplu
Dans Edition

La démarche maçonnique est, on ne s’en rend pas forcément assez compte, un processus d’apprentissage de la philosophie (Un ouvrage vient de paraître pour doter le FM des outils philosophiques nécessaires (1) ), non pas seulement celle qui consiste à manier des concepts abstraits, bien qu’il soit nécessaire de les connaître, mais plus surement un apprentissage de la philosophie envisagée comme « manière de vivre », c’est-à-dire comme manière d’envisager notre rapport aux autres, au monde, à la vie et à son sens.

pinchard-philosophie-initC’est là un retour aux sources de la philosophie, telle qu’elle était enseignée par les philosophes de l’antiquité grecque. La Franc-maçonnerie fait appel en permanence à eux, ne serait-ce que par l’adage : « connais-toi toi-même ».

Le premier intérêt de l’ouvrage de Bruno Pinchard est là : nous faire comprendre qu’à la base de la démarche maçonnique comme de la démarche philosophique, il y a le même  « questionnement », questionnement qui, en philosophie comme en maçonnerie, nous fait entrer dans une démarche « initiatique » ; questionnement sans fin où apprendre à se poser correctement les bonnes questions est plus important que nos réponses toutes faites. A fréquenter les grands penseurs qui ont marqué l’histoire de la philosophie et dont les portraits jalonnent l’ouvrage, on se rend compte que, comme le proclame la Franc-Maçonnerie qui est à la « recherche de la vérité », celle-ci, si elle est « une », n’en présente pas moins plusieurs facettes. Cela permet de se poser, correctement, la question de « l’un et du multiple », cœur même de la pensée maçonnique et base de sa tolérance bien comprise.

Apprentissage de la philosophie par le questionnement logique et l’exercice de la raison, donc. Mais la franc-maçonnerie ne se contente pas de cette démarche de la rationalité logique car elle connait, par ses rites, ses mythes, ses symboles, le rôle éminent que tient la pensée analogique dans la pensée humaine. Elle sait, comme Blaise Pascal, que « le cœur a ses raisons que la raison ne connait point », ce qui n’est pas une façon de disqualifier cette forme de pensée là, comme ont voulu le faire les « croyants » du « rationalisme » du 19è siècle, renvoyant l’inconscient et l’imaginaire du coté de l’irrationnel. Bruno Pinchard, qui est l’un des spécialistes européens du Grand Poète Dante, sait, lui aussi que l’imagination peut être créatrice. Il sait aussi que la franc-maçonnerie est l’un des lieux où on peut s’y exercer tant la pensée et la symbolique de cette dernière puisent aux sources mêmes de toutes les traditions la civilisation occidentale.

C’est pourquoi, par ses références à Dante bien sûr, mais aussi à Bachelard, à Jung, au Zarathoustra de Nietzsche, et à Nerval, il montre qu’à coté de cette tentative de répondre au questionnement par l’apprentissage du « philosopher », la démarche maçonnique invite, aussi, et au même niveau, à répondre à l’étonnement que pose le monde et à l’émerveillement face au miracle de la vie.

Cette alliance du questionnement, de l’étonnement, de l’émerveillement, cette prise de conscience du tragique de la vie face à la finitude, pour accéder à la « joie d’être »,  c’est finalement cela la « philosophie de l’initiation », démarche ô combien « humaine, plus qu’humaine », loin très loin des pseudo-adhésions à quelques idéologies qui se parent, de manière désincarnée, de tous les « ismes possibles, y compris celui d’un humanisme d’autant plus invoqué qu’il n’est pas vécu.

Se mettre en chemin dans le processus maçonnique, c’est se mettre, pour paraphraser le poète Holderlin, à habiter philosophiquement et poétiquement le monde : être dans ce monde sans lui appartenir. Ce qui est l’apprentissage de « l’art de vivre » que distillent, sans les imposer, tous les rites, mythes et symboles de la Franc-Maçonnerie.

Lire l’ouvrage de Bruno Pinchard, c’est se plonger dans les profondeurs de la pensée maçonnique, c’est revenir à ses sources mêmes, qui sont toujours et encore vivifiantes, pour transformer une vie quelconque en destinée, en aventure. Merci donc à Bruno Pinchard de ce salutaire bain de jouvence.

Fernand Gabin

Philosophie de l’initiation Bruno Pinchard, Editions Dervy, Amazon ou toutes bonnes librairies.
ISBN : 978-1024201796 – 17 €.
Cet ouvrage a reçu le prix « Essai » au 14 e Salon Maçonnique du Livre de Paris.

(1) René Rampnoux Les outils philosophiques du franc-maçon. Editions Dervy. – 22 €

dimanche 4 décembre 2016
  • 3
    Charles attend
    7 décembre 2016 à 14:30 / Répondre

    Tiens à propos de Nietzsche
    Il disait que dieu était mort mais que son ombre portait encore
    Sinon, la derniere phrase était fautive il fallait lire « qui se demandent si l’importance que prennent ces discours très GLDF n’implique pas qu’ils soient décalés »

  • 2
    Chicon
    7 décembre 2016 à 11:49 / Répondre

    @Charles attend – tu viens de « tailler un costume » à Bruno Pinchard, a tel point qu’il ne peut plus bouger.

  • 1
    Charles Attend
    7 décembre 2016 à 10:43 / Répondre

    C’est à faire mourir de rire les philosophes, de quelque obédience qu’ils se réclament, sauf peut-être Michel Maffesoli.
    Conception existentielle, psychologisante, spiritualisante, féminisante, typique de ce qui ne peut que se vivre en hommes…
    Il y a bien des membres de la GLNF qui se demandent si l’importance que prennent ces discours très GLDF ne sont pas décalés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif