Près de 400 Francs-Maçons dans le sud du Tarn

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 4 octobre 2008
Étiquettes : , , , ,
  • 5
    niveau
    12 octobre 2008 à 10:03 / Répondre

    Mon Très Cher Nicolas,

    où as-tu vu que j’ai écrit que le REAA était dogmatique au sens religieux??

    Les dogmes ne sont pas forcément religieux, il n’en reste pas moins que la référence obligatoire au GADLU en fait un dogme (pas religieux d’accord, mais un dogme quand même).

    La définition du dogme est : point fondamental d’une doctrine religieuse ou philosophique. (Larousse)

    « OU PHILOSOPHIQUE »

    D’ailleurs on peut dire que certains sont aussi dogmatiques que les religieux, par exemple les athées qui disent que Dieu n’existe pas. C’est pour cela que je suis agnostique et non athée, je ne veux me conformer à aucun dogme, quel qu’il soit. Mon opinion est que tout peut se discuter et que tout doit être discuté, je n’ai pas de sujet tabou.

    Comme je l’ai dit, j’ai le plus grand respect pour les croyances et les philosophies de ceux qui ne pensent pas comme moi, et je voudrais que cela soit réciproque.
    Ainsi j’apprécie que tu aimes le REAA, il ne m’est jamais venu à l’esprit de penser qu’il est « inférieur » ou « supérieur » à d’autres rites, ce serait absurde.

    Et si (si…) je travaille au RF Groussier, cela veut-il dire que je n’ai pas de spiritualité intérieure? La spiritualité passe-t-elle forcément par l’existence d’un être (ou d’un concept) supérieur dont la connaissance exacte nous échappe?

    Beau sujet de planche…

  • 4
    nicolas dupond
    6 octobre 2008 à 15:59 / Répondre

    @ niveau

    Connaissant et pratiquant le REAA à la GLDF, je ne puis laisser dire que celui-ci est dogmatique (tout au moins au sens de religieux).

    Que tu dises qu’il est plus spiritualiste que le RF (du moins le Grousier car le moderne fait référence au Grand Architecte), je le comprendrais mais dire qu’il est religieux, c’est plus qu’éxagéré.

    A titre personnel, je suis même antireligieux (peut être trop parfois je l’admets. cf mes commentaires sur ce blog) mais je ne saurais vivre sans un minimum de spiritualité intérieure (travail sur soi pour simplifier à l’extrême), ne me sentant pas trop bien dans un monde trop matérialiste. Le REAA me va bien dans ce sens.

  • 3
    niveau
    4 octobre 2008 à 23:49 / Répondre

    Franck: il y a dogme à partir du moment où il y a obligation de croire ou même obligation de faire référence à.
    En l’occurrence, il y a bien une maçonnerie dogmatique représentée par la GLNF (obligation de croire -ou au moins de dire qu’on croit- à un dieu révélé, et serment sur la Bible ou un autre livre sacré: Coran, Torah).

    Même LES Rites Ecossais, avec la mention du Grand Architecte de l’univers sont dogmatiques, dans le sens où ils ne respectent pas l’avis de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de grand architecte ou quelque autre forme supérieure, quelle qu’en soit la nature.

    Je respecte les croyances des autres, avec le plus grand respect, et j’aimerais bien aussi qu’on respecte mes incroyances, sans condescendance.

  • 2
    Fox
    4 octobre 2008 à 16:45 / Répondre

    l’usage des termes « franc-maçonnerie adogmatique » n’est que le pendant de la prétendue « franc-maçonnerie régulière », qui impliquerait de les autres soient irréguliers.

    On peut dénoncer les polémiques autant qu’on veut, mais on arrive vite à des histoires de paille et de poutres…

  • 1
    Franck
    4 octobre 2008 à 10:05 / Répondre

    Le ton de l’article est quand même particulier.
    On connaît, et on peut regréter, les divisions du paysage maçonnique français, ou on peut entretenir ces divisions par l’emploi de termes comme « franc-maçonnerie adogmatique » qui suggère qu’il existerait une « franc-maçonnerie dogmatique ». Le travail en loge devrait en premier lieu apprendre à manier le langage, certains connaissent peut-être trop bien cet art, mais ce n’est pas innocent.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous