Libre parole le temps

Propos sur le temps à la GLNF, ce 30 novembre

Publié par Géplu
Dans Divers

« Le temps est devenu rare. L’accélération permanente à laquelle nos contemporains sont soumis est une véritable épreuve psychique et, qui sait, physique, imprimée dans les circuits du développement épigénétique de notre cerveau.

Chacun, dans sa vie professionnelle et privée, est confronté au mur de l’immédiat, à l’enchaînement des diktats consommatoires de chaque minute, consacrée à la satisfaction de besoins toujours renouvelés. Sont bannis le gratuit, la bénédiction du temps de l’ennui. Tout est consommation, on consomme le sexe comme le travail, le voyage comme l’habitat, on consomme jusqu’à la méditation, fût-elle bouddhiste.

Dans ce vertige permanent et entretenu, un grand absent : le sens. D’où viennent, à quoi se destinent la respiration de nos sensations, leur chatoiement, leur finitude… Dans ce contexte trop brièvement décrit pour être exact, la Franc-maçonnerie offre à ses membres un temps à part, une oasis. Après le désir inassouvi des instants volés, la source fraîche de la Sagesse. La quête. De quoi ? Tel est le mystère. Là réside le sanctuaire du sens. »

C’est au creux de ces instants arrachés à l’effervescence du vide, à l’occasion du tricentenaire de la Franc-maçonnerie dans le monde, que la Grande Loge Nationale Française a le plaisir de vous inviter ce jeudi 30 novembre à 19 heures dans ses locaux du 12 rue Christine de Pisan à Paris 17e pour entendre 4 grandes voix de la pensée contemporaine croiser leurs réflexions au travers de conférences courtes et accessibles : Philippe Fournier, musicien, Yves Hivert Messeca, historien, Pierre-Marie Lledo, neurobiologiste, et Bruno Pinchard, philosophe.

Téléchargez la Présentation des conférences sur le Temps

mercredi 29 novembre 2017
  • 1
    Chicon
    1 décembre 2017 à 10:00 / Répondre

    Interessants ces exposés sur le temps car c’est une dimension subjective de nos perceptions et une dimension variable de l’espace-temps. En bref, la durée du temps qui etait fixe , est devenue variable. Il y aurait beaucoup à dire sur la durée du temps en tenue, suivant les rituels et le travail de l’esprit qui s’en suit.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif