Quels enseignements tirer du scrutin européen ?

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 28 mai 2014
Étiquettes : , ,
  • 7
    Lancelot
    5 juin 2014 à 01:13 / Répondre

    Un parent me disait hier. « J’étais contre le mariage de conjoints entre même sexe: On m’a traité d’homophobe, j’étais contre l’avortement: On m’a traité de misogyne, je voulais qu’on s’assure de ne recevoir que des immigrants qui adhérent aux valeurs de notre société: on m’a traité de xénophobe et de raciste…. Alors quand on me dit qu’il y a péril en la demeure car des homophobes, des misogynes, des racistes sont a la porte du pouvoir… je souris malgré tout »

    Les abus de langages étant fréquents Et a trop crier au loup, il arrive que la voix ne porte plus.

  • 6
    joaben
    30 mai 2014 à 10:25 / Répondre

    Il est vraiment que certaines obédiences ont fait du repli sur soi, du rejet de l’ « hérétique » irrégulier leur raison d’être.
    CMF ne serait-ce que par son « F » n’a strictement rien d’européen. Il est vrai que certains de leurs militants agitent ce slogan commode en fait en remplacement de la deconfiture à obtenir une reconnaissance « anglaise » que CMF convoitait..
    Il est quand même etrange que la maconnerie « universelle » donne lieu ou laisse place à des manifestations nationalistes.
    La montée des mouvements obscurantistes de rejet ne peut qu’interpeller les FM … comme c’etait le cas en 1717 lors de la fondation de la FM !
    Et le meilleur moyen de lutter contre ces tentations de repli est en effet l’echelle fédérale européenne. l’europe n’est evidemment pas un but maçonnique, mais justement un espace où ces forces dangereuses ont du mal.
    L’erreur des dirigeant européens est justement de faire des elections européennes un scrutin « national ».
    Mis au niveau fédéral les enjeux nationaux deviennent ridicules … il suffit de voir l’incapacité de ces forces sombres à s’allier.

  • 5
    satch669
    30 mai 2014 à 08:57 / Répondre

    Je me demande si le fait d’organiser un colloque aussi politisé n’apporte pas de l’eau au moulin d’une certaine frange anti-maçonnique de la population…

  • 4
    eMeRek
    28 mai 2014 à 19:16 / Répondre

    Ça a l’aspect , le ramage et le plumage de la maçonnerie. …Mais ce n’est plus qu’un ersatz .Ni politique , ni religion en Maçonnerie. …

  • 3
    ce78
    28 mai 2014 à 17:24 / Répondre

    C’est quoi cette idée de faire de la politique dans une obédience ? Quel rapport entre la franc-maçonnerie et les élections européennes ?

  • 2
    lanterne
    28 mai 2014 à 17:19 / Répondre

    Que l’on ne veux pas d’une europe d’oligarques, et qu’il vaut mieux dans ces conditions redevenir français.

  • 1
    Jean-Yves
    28 mai 2014 à 15:49 / Répondre

    Bonjour, le titre: Obédiences maçonniques libérales et adogmatiques de l’!union Européenne semble vouloir annoncer un regroupement de certaines obédiences! La GLDF et le CMF auraient-ils donné des idées au GODF? Celui -ci se sentirait-il un peu seul?
    Vraiment la course au chiffre et la reconnaissance que se soit de la GLUA ou de ses pairs démontre encore une fois que laFM Universelle n’est pas pour demain….

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous