Qui dans notre inconscient remettra la Lumière ?…

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 26 novembre 2020
Étiquettes :
  • 18
    Alfoncine Nyélénga Bouya
    31 janvier 2021 à 13:23 / Répondre

    Quand tout sera fini, les souvenirs seront là…pour un temps, …sauf si nous les fixons! Merci très chère Lina!

  • 17
    Simonelli
    29 janvier 2021 à 14:59 / Répondre

    Lina Chelli
    Lina nous transporte à travers ses mots dans des espaces qui nous mettent face à la réalité et nous touchent au plus profond de notre êtres ….

  • 16
    David Gilles
    25 janvier 2021 à 20:56 / Répondre

    Magnifique

  • 15
    Pague patrice
    24 janvier 2021 à 13:12 / Répondre

    Encore une fois Lina nous emporte dans un monde où le verbe donne la force à la foi et à l’Amour insuffler dans chaque mot qui nous confirme l’existence du divin par l’infini petit. Que grandisse cette musique du verbe pour nous enrichir et nous donne la force de résister!

  • 14
    Adrien BOYE BI
    22 janvier 2021 à 19:10 / Répondre

    Beau texte…
    Selon moi, si vous me permettez de répondre à la question posée, je répondrais que c’est le Créateur, GADLU, Maître du Ciel et de la terre, qui remettra la lumière dans notre inconscient…

  • 13
    Pierre HAMALIAN
    14 janvier 2021 à 12:55 / Répondre

    Tout est à la main du « principe créateur » (terme choisi… pour les plus endurcis d’entre nous). Aucune raison de ne pas faire pause sur notre économie, sur nos loyers, nos crédits si le GADLU nous le demande en résumé. Laudato Si, Fratelli Tutti et # hautePrière sur FB.

  • 12
    denise
    1 décembre 2020 à 18:25 / Répondre

    très beau texte, encore un cadeau de notre Lina qui sait si bien manier les mots.

    Fraternellement ma chère Sœur

    Denise

  • 11
    Giovanni
    28 novembre 2020 à 12:08 / Répondre

    Bravo ! Bonne analyse …

  • 10
    Sempervivat
    26 novembre 2020 à 20:45 / Répondre

    Toujours d’avant garde..Ne change pas ma Lina…bbbises

  • 9
    Mathieu C
    26 novembre 2020 à 19:35 / Répondre

    Merci Lina. Tu sais mon optimisme. Ton poème est magnifique, plein interrogations. Mais oui, nous y arriverons. Nous sommes effectivement tous frères et sœurs. Cette fraternité nous porte, je n’ai il me semble pas besoin de te convaincre!
    Mathieu.

  • 8
    Taieb
    26 novembre 2020 à 19:09 / Répondre

    Magnifique texte, qui transperce la conscience. Lina tes écrits sont d’une douceur et d’une réalité sans équivoque.
    En espérant que le monde se réveille afin de sauver ce qu’il en reste.

  • 6
    Mireille
    26 novembre 2020 à 17:50 / Répondre

    Très beau texte, merci Lina pour le partage !!!

  • 5
    Aprea
    26 novembre 2020 à 17:00 / Répondre

    Bonsoir Lina.
    Tres beau, un rappel de ce que l on veut nous faire admettre de façon sournoise.
    Est ce que je peux le diffuser.
    Bises
    Alain

    • 7
      Lina Chelli
      26 novembre 2020 à 18:24 / Répondre

      bien entendu et je t’en remercie

  • 4
    haoman
    26 novembre 2020 à 15:25 / Répondre

    bravo !!! j’ai adoré !!! merci pour ce partage !!!

  • 3
    Nestor MAKHNO
    26 novembre 2020 à 13:45 / Répondre

    Réponse : Nous même et personne d’autre !

  • 2
    MINERVE
    26 novembre 2020 à 11:17 / Répondre

    Magnifique Lina ! Et tellement vrai… Allons nous jamais retrouver cette Fraternité vivante et pouvoir un jour prendre un F ou une S dans nos bras sans réflexe de recul ?

  • 1
    JM Servais
    26 novembre 2020 à 10:31 / Répondre

    La Lumière n’est jamais partie ; elle n’est jamais bien loin.
    Notre devoir est de la chercher et à chaque étincelle trouvée de la partager avec nos FF et nos semblables
    Comme le pensait Lévinas, le regard est un grand lien ; il est au-dessus des masques et des barrières qui protègent nos FF et nos semblables. Si le prochain est celui dont on s’approche (S.de Beauvoir), il est aussi celui que l’on regarde, auquel on sourit.
    Cette pandémie (et les suivantes) nous apprend qu’à des milliers de kilomètres des FF et des semblables souffrent comme nous et ne sont pas que des chiffres sur des graphiques effrayants.
    Si nous restons notre pire ennemi (sans le moindre doute) nous travaillons à nous mieux connaître pour mieux nous accepter et nous aimer afin d’aimer les autres encore plus que nous-même.
    « En partant, le bonheur m’a dit qu’il reviendrait » (J. Prévert)

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous