Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Rencontres Lafayette Jakin

Les rencontres Lafayette : présentation des obédiences

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 5 juin 2016
  • 44
    joab'nnn
    7 juin 2016 à 19:04 / Répondre

    Que peuvent-ils bien avoir à échanger dans ce cadre ?
    Des civilités, bien sûr. Mais quoi d’autre ?
    Si les FM de GO et de GLNF veulent se réunir en FMs et non pas en assistants à un cocktail il y a ce qu’on appelle des « tenues maçonniques » où s’echange ce qui est essentiel entre les FM.
    Il s’avere que la GLNF a comme raison d’être essentielle de diviser, séparer les FM qui sans elle (et s’ils ne se soumettaient bêtement à ces directives profanes) maçonneraient tranquillement entre eux.
    Et dans une bien moindre mesure le GO a quelques vélleités à imposer aussi aux loges qui recevoir.
    Finalement il est détestable que des FM se réunissent en profanes, au travers de ceux qui les ont divisés (les dirigeants d’obedience). Et bien dommage que d’autres FM accordent crédit à ces pantalonnades !

    • 45
      Jules
      7 juin 2016 à 19:26 / Répondre

      Hé Joaben, est-ce que c’est vrai que tu es membre d’une loge de la GLUA, ou au moins que tu la visite régulièrement ?…
      En ce cas, pourquoi cracher tout aussi régulièrement sur la GLNF ?…

      • 55
        abibala
        9 juin 2016 à 23:36 / Répondre

        @jules, Joaben, non je pense pas 🙂 mais un certain Jean Luc T….oui j’ai son diplôme GLUA vous voulez que je l’affiche ?

    • 46
      ce78
      7 juin 2016 à 19:48 / Répondre

      Je signale à M. JOAB’NNN que la GLNF appartient à une « réseau d’obédiences régulières et reconnues » qui regroupent 90% des francs)maçons dans le monde. Qui divise qui, au juste ? Ne renversons pas les rôles SVP.

      Par ailleurs, j’imagine que M. JOAB’NNN visite les salons maçonniques du livre, et qu’il assiste aux tables rondes réunissant des représentants de toutes obédiences. Et là il ne trouve rien à redire, M. JOAB’NNN. Il ne parle pas de « pantalonnades ». Ce pseudo est celui d’un Tartuffe, je le dis comme je pense.

      • 52
        joab'nnn
        8 juin 2016 à 20:15 / Répondre

        Vous empéchez des FM de frequenter d’autres FM, non ? Que te faut-il de plus pour démontrer que vous violez les principes maçonniques les plus élémentaires ?

    • 47
      357
      7 juin 2016 à 21:25 / Répondre

      Je partage un peu ton avis. Pour moi c’est de l’affichage et tout ça vient après la rocambolesque équipée de la CMF. Ce sont des manoeuvres d’appareil. Si la GLNF et le GODF veulent faire oeuvre utile, que l’intervisite soit admise dans le prolongement des protocoles administratifs existants. Sinon, c’est du blabla d’universitaires.

      • 53
        joab'nnn
        8 juin 2016 à 20:17 / Répondre

        oui, c’est désolant. Pas tellement de la GLNF dont on attend plus grand chose en terme de moralité, mais que le GO accepte de s’y prêter. A l’epoque de feu-CMF, c’etait peut être une manoeuvre utile, mais maintenant ?

    • 48
      Chicon
      8 juin 2016 à 09:07 / Répondre

      @joabn – JP Servel n’est pas sot au point de faire cela sans l’aval de la GLUA, ce qui donne un relief particulier à cette demarche.

    • 51
      joab'nnn
      8 juin 2016 à 20:13 / Répondre

      Les courtisans GLNF(ils sont sous allégeance) se dechainent. Mais esquivent les remarques toutes simples.
      – Baratineurs sans fin sur leur tarte à la crème de « régularité », narguant autrui.
      – Mais incapables de retorquer à cetteremarque toute simple : Pour se réunir, les FM du GO ou de la GLNF en tant que FMs ont simplement à passer outre les directives contre-maçonniques de leur obédience et se baser sur les rituels tri-centenaires.
      – Concernant les interdits GLUA, je les rappelle. Selon ces principes ces « rencontres lafayette » sont totalement interdites. Ensuite que la GLNF s’asseoit dessus et que la GLUA s’en moque, je m’en fiche. Mais ca donne une idée des soit disant « serments » des GLNF.
      Sachant que les dirigeants de la GLNF se moquent des consignes de régularité … invitons nos FF de la GLNF à se moquer des directives GLNF d’interdits de visite !
      NB : si par hazard quelqu’un à GLNF prenait des mesures de retorsion pour cette raison, il serait condamné en justice, à juste titre !
      Il est vrai que je ne comprend pas pourquoi le GODF se prête à cette pantalonnade. Qu’y a-t-il à en attendre, à part le cocktail ?
      OK ! c’est juste un salon parmi d’autres ! pas de quoi se taper le c. par terre.

  • 41
    gabaon
    7 juin 2016 à 11:43 / Répondre

    souvenir!
    je me souviens du CLIPSAS de la LUF de l’AMI, et de tant d’autres tentatives d’unification et plus près de nous de la Maçonnerie Française ou francophone, que ce genre de débat me laisse sceptique
    car je crois que les Maçons sont foncièrement indépendants et toujours fidèles à une de nos maxime: une Maçon Libre dans une Loge libre!

    • 42
      templum
      7 juin 2016 à 14:57 / Répondre

      @Gabaon,
      justement, tu peux compter sur l’esprit pratique des deux GM.
      Ils ont fixé d’entrée les limites.
      « on se parle de chaque côté du fleuve, mais on se parle »….

  • 33
    AJ Lacot
    6 juin 2016 à 16:41 / Répondre

    Le GODF et La GLNF (ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas forcément) ne sont pas du tout concurrents sur le « marché » maçonnique français. Ces deux obédiences sont chacune de leur coté les « leaders », l’une du pôle « spiritualiste », l’autre du pole « libéral ». Reconnaissant avec réalisme le caractère maçonnique de l’autre, elles peuvent, d’autant mieux puisqu’elles ne sont pas concurrentes, entamer un dialogue fraternel.
    C’est ce qu’ont compris leur grand-maitre respectif. C’est une preuve d’intelligence, de tolérance bien comprise et de fraternité. La légitimité initiatique et historique de chacune est claire et connue. Nul besoin de tordre les faits historiques pour cela.
    C’est autour donc de ces deux pôles que peut se recomposer le paysage maçonnique français, sous une forme ou une autre. Cette heureuse initiative ne peut qu’obliger les tenants d’une « troisième voie » qui se révèle une impasse à remettre en cause leur stratégie, ce qui est nécessaire.
    Toutes les obédiences maçonniques françaises partagent, peu ou prou, les mêmes valeurs et surtout la même culture. C’est autour de cette dernière que peut se faire le rassemblement. L’Institut Maçonnique de France, qui réunit les 16 obédiences « françaises » et son évènement-phare « le salon maçonnique du livre de paris ». L’histoire, la littérature, la poésie, la musique, l’imaginaire et son anthropologie, la symbolique, les rites, les mythes sont notre patrimoine commun qui n’apparient à aucune obédience et qui n’a que faire des querelles obédientielles.
    Le salon maçonnique du livre, les rencontres La Fayette sont des exemples de rassemblement et de dialogue. Toutes les initiatives allant dans ce sens doivent être encouragées, ne serait-ce que parce que le grand-public a, globalement, une mauvais image de la franc-maçonnerie, et que c’est rassemblés que nous pourrons améliorer cette image.

  • 32
    Blazing Star
    6 juin 2016 à 13:52 / Répondre

    Que s’est-il passe, en douceur, quand l’Angleterre n’a plus eu vraiment le pouvoir sur les pays du Commonwealth et ses colonies ? Voyez ce qu’il se passe déjà avec les GL américaines. Question de rapport de forces, donc d’effectifs.
    Ce qui pourra maintenir « l’empire » sur pieds, ce sont ses règles ou Landmarks pleines de bon sens, tout le reste peut évoluer.

  • 30
    Ronan Loaëc
    6 juin 2016 à 12:14 / Répondre

    Un florilège d’interventions délirantes : le complotisme a décidément le vent en poupe et pas seulement chez les adversaires des maçons…
    Comme « j’y étais » (en charge de la communication et des médias au Conseil de l’Ordre) lorsque « ça » s’est décidé, je puis vous dire que les choses sont bien plus simples que tout ce que les paranoïaques s’efforcent d’y voir…
    Petit A : les positions du GODF sont extrêmement claires et faciles à résumer. Nous sommes une Obédience a-dogmatique qui prône la liberté de conscience, marche sur ses deux jambes – le souci de la cité et la démarche initiatique – et qui ne recherche sa légitimité que dans son histoire, laquelle remonte sans interruption ni tête-à-queue ni recherche acrobatique de filiations plus ou moins ténues aux origines de la maçonnerie en France et, partant, aux origines de la maçonnerie « moderne » tout court.
    N’ayant de leçon de légitimité ni de régularité à recevoir de personne, nous n’éprouvons pas le besoin de nous réfugier derrière notre petit doigt et nous n’éprouvons aucune crainte à nous confronter à des frères – car nous les avons toujours considérés pleinement comme tels – qui sur tel ou tel point ne partagent pas nos conceptions de la maçonnerie.
    Petit B : il semblerait qu’il en aille à peu près de même pour la GLNF… Seule Obédience reconnue par Londres et disposant de tous les critères d’un fonctionnement maçonnique autonome et régulier, elle ne redoute pas plus que nous de se confronter sur le plan des idées à des visions du monde maçonnique et du monde tout court différentes des siennes.
    Petit C : chacun sait donc où il va, du fait même de la clarté des positions respectives. Nous recevons nos frères de la GLNF en tenue, mais ils ne peuvent répondre à cette invitation et pas d’avantage nous la rendre pour des questions liées à la reconnaissance anglaise – laquelle passe par le respect d’un certain nombre de landmarks. Comme nous sommes tout de même désireux – en espérant que sur ce point-là aussi les choses évoluent – de confronter nos visions du monde, nous avons décidé d’organiser chaque année une conférence sur un thème précis. Une fois « chez nous » (c’était l’an passé), une fois « chez eux » (c’est jeudi prochain), dans la plus totale transparence. Et pour plancher cette année au nom du Grand Orient, c’est même une sœur qui montera au pupitre rue Pisan, ce qui devrait avoir « de la gueule ».
    Il s’agit de Céline Bryon-Portet, co-auteur avec Daniel Keller d’un ouvrage (Ed. Dervy) que tous les maçons devraient lire car il traite de l’utopie maçonnique et propose des pistes pour une maçonnerie du XXIe siècle fidèle à son histoire et à ses engagements… Un souffle d’air frais dans les miasmes et remugles que les aigris de service (ils sont une poignée, mais ils font du vent!) s’efforcent à toute occasion de faire remonter des marais où ils se complaisent !

    • 39
      ce78
      7 juin 2016 à 00:08 / Répondre

      Merci Ronan pour ce commentaire pertinent et percutant dont aucun mot n’est inutile. Comme a pu le dire Braque, « le commun n’est pas le semblable ». Si bien qu’on peut mettre en commun une démarche, la démarche maçonnique, sans pour autant que nos deux démarches soient semblables.

      Comme chacun sait, le GODF aspire à changer la société pour améliorer le sort de l’Homme, sous les auspices de la République. La GLNF aspire à changer l’Homme pour qu’à son tour il change la société, sous les auspices du Grand Architecte, qui est Dieu. Au bout du compte l’objectif est le même : l’un prend la face Nord, l’autre la face Sud. Mais il n’y a qu’un seul sommet.

      C’est pour ça que l’échange est fructueux. Et au-delà des fadaises que l’on peut lire ici, et du complotisme ambiant, réjouissons-nous de ces initiatives qui nous permettent de progresser tous ensemble, de manière collective, dans notre démarche maçonnique, qui elle, reste individuelle.

      • 54
        réboussié
        9 juin 2016 à 07:59 / Répondre

        La GLNF veut changer l’homme ?BRRR , ça me glace les sangs , imagine que l’homme transformé ne soit pas content de son état , fort probable vu les qualités du transformateur, comme un peu le colonisé de l’histoire? pour moi , les histoires d’appareils , des machines , ça préfigure l’intelligence artificielle , on est vraiment mal barré …on décide ce que sera l’homme nouveau ?? qui complote ? qui de l’oeuf et de la poule ,de l’homme et de la société ? simple raccourci dialectique je pense ….

  • 22
    Luciole
    5 juin 2016 à 20:59 / Répondre

    @Chicon (17)
    Pourquoi fusionner les GL bleues? Chaque GL ou GO peut garder sa particularité dans une Confédération,y compris multirites ou non.
    Les Suprêmes Conseils ne régiraient que les HG du Reaa comme le fait le SCde F depuis 1894 et pourrait eux fusionner avec lui s’ils admettent de ne plus interférer avec les degrés 123 ce que fait encore celui du Gd Collège des rites du GOF si je ne me trompe.
    L’ épineuse et seule question des intervisites demeurerait du seul ressort des vénérables présidents d’ateliers.

    • 29
      Chicon
      6 juin 2016 à 12:00 / Répondre

      luciole- tu as parfaitement raison si on s’affranchit de la regle-usage qui veut qu’une Grande Loge ne s’occupe que des 3 premiers grades.Cette règle est bien utiLe si on voyage, si on reste franco-français elle est moins utile.

      • 49
        Blazing Star
        8 juin 2016 à 10:10 / Répondre

        Cette règle est effectivement bien utile quand on voyage car alors un maitre peut aller partout sans restriction. De plus quels que soient les rites et la langue, ils sont articules tous de la même maniere ce qui fait qu’on n’est jamais perdu.

  • 10
    Iglesis Stephane
    5 juin 2016 à 14:35 / Répondre

    Je suis triste de certaines attaques contre les frères de la Grande Loge de France, qui ont essayé de tenir les deux bouts de la chaîne d’union: la hiérarchie a sans doute voulu tenter une OPA, et de nombreux frères ont précisé qu’ils n’abandonneraient pas les liens fraternels qu’ils avaient avec d’autres obédiences, hors GLNF.
    La GLNF et le GO se sont bien trouvés:la GLNF qui se considère comme le centre du monde maçonnique et le GO, qui supporte mal la concurrence au moins en France:c’est un peu l’alliance de la carpe et du lapin quand même sur le fond. Des entretiens de Lafayette ouverts à toute les obédiences voilà qui serait un beau centre de l’union. Il suffirait par exemple qu’une autre obédience le fasse en les appelant les entretiens de St Exupéry par exemple:)

    • 14
      abibala
      5 juin 2016 à 16:36 / Répondre

      la GLNF ne se considère pas comme le centre du monde….elle est la seule obédience reconnue de part le monde par les structures régulières et reconnues entres elles…elle laisse le soin aux autres voies de se développer comme bon leur semble, avec leur propre règle. une liberté totale de choix 🙂

      • 18
        La vérité
        5 juin 2016 à 19:14 / Répondre

        Bonjour à vous tous ,
        Malheureusement, vous avez la mémoire courte. Un rafraichissement : Ancien trésorier à tous les niveaux de la GLNF et l’Arche Royale (exclusif à la GLNF), j’ai été poussé à la porte de sortie car je dérange énormément. Avec des preuves concrètes à l’appui de détournements de fonds, de non-paiement de capitations sur plus de cinq ans de certains Frères, fausses factures, faux et usages de faux etc…ET trois lettres recommandées de dénonciations au GM , personne a bougé. De plus le GM confirme dans son propre journal de l’OAF des détournements de 300.000 euros . Moi je dis beaucoup beaucoup beaucoup plus. Il y a danger dans cette Obédience où soit disant ce n’est absolument pas un club d’affairisme. J’ai entendu et vu dix ans de copinages. Aujourd’hui, je m’excuse auprès des Frères honnêtes mais mon devoir est de leur dire : « Partez vous êtes trompés sur toute la ligne par cette secte maçonnique » . Fraternellement et bon courage.

        • 19
          abibala
          5 juin 2016 à 20:25 / Répondre

          @la Vérité !

          Mon Cher la vérité, puisque tu le dis c’est surement la vérité !! je te propose d’aller plus vite et d’écrire au procureur, cela ira nous fera gagner du temps, plutôt que de faire perdre notre temps.

          Décidément les aigris sont toujours présent et ne savent toujours pas comment se retrouver devant leur miroir….pfffff bon courage

        • 24
          philipe
          5 juin 2016 à 23:19 / Répondre

          @La Verite,
          Non ton devoir n’est pas d’informer les FReres, ton devoir c’est de saisir le procureur de la Republique, sinon tu pourrais etre considere comme complice de faits dont tu as connaissance.
          A mon sens si tu ne las pas fait c’est que tu y trouves ton compte, alors produit les preuves a la justice de notre pays ou tais-toi

          • 26
            la Vérité
            6 juin 2016 à 09:11 / Répondre

            C’est fait…Le proc est au courant

            • 28
              templum
              6 juin 2016 à 10:05 /

              @la lérité (vraie) de mémoire: plainte ou dénonciation huit jours après connaissance..sinon complicité.

            • 34
              BRUCE
              6 juin 2016 à 16:46 /

              @la vérité

              tu devrais faire attention , le procureur le vrai pas celui de tes rêves , pourrait bien te demander des comptes si quelqu’un le saisit sur tes écrits qui sentent l’affabulation a 10 kms

        • 25
          Oscar
          6 juin 2016 à 08:42 / Répondre

          Il y a des années que tu fais régulièrement le mariole sur les blogs, mon pauvre La Vérité.
          Alors si tu es sur de toi, comme te le disent Abibala, Philipe et beaucoup d’autres, contacte le procureur de la République et soumet tes preuves.
          Mais il faut que ce soit de vraies preuves… !

          • 27
            la Vérité
            6 juin 2016 à 10:00 / Répondre

            C’est fait. Le proc est au courant.Le dossier va passer au pénal.Pour le petit mariole que je suis, les années passent mais quand certains seront soit en garde à vue soit en prison, je serais peut-être respecté.
            Toutes les preuves sont des originaux !!! Dommage pour ceux qui voulaient passer à travers.J’ai totalement refusé d’être complice.Je me suis mis du côté de la Loi.A bon entendeur et lecteur, salut. Je ne répond plus. Ce qui est certain :ça va exploser.

            • 31
              philipe
              6 juin 2016 à 12:34 /

              @La Verite,
              Pourquoi avoir attendu si longtemps? tu as connaissance de faits gravissimes(selon toi) et immediatement tu ne saisis pas la justice de notre pays, pour moi c’est incomprehensible, mais il doit surement y avoir une excellente raison,

            • 36
              Oscar
              6 juin 2016 à 19:17 /

              J’ai bien peur que tu ne sois surtout qu’un gros mytho.
              Alors ne bave plus et agit !

    • 21
      Luciole
      5 juin 2016 à 20:46 / Répondre

      La Glnf s’y opposerait probablement ainsi que le GO disant qu’ils ont déjà les leurs.
      Le GO demeure le plus gros et la Glnf ne peut que se cramponner à sa singularité.(Nous sommes 2 millions).Le reste est pour le moment vœu pieux.

  • 8
    Luciole
    5 juin 2016 à 13:21 / Répondre

    Bravo pour le dessin, et bravo pour la démarche. Voyons la sincère. Tout ce qui peut rapprocher des FM est a encourager et c’est un bon exemple à présenter au monde profane.
    Les textes de présentation sont remarquables, fort bien pensés et étudiés.

    Élément pas du tout secondaire (et que souligne malicieusement le dessin), la mise à l’écart et hors-jeu, au moins provisoirement,de toutes les autres Obédiences françaises et, bien évidemment, surtout de la troisième voie de la CMF. La GL-AMF et la GLdF en particulier.

    Se partager le « Marché », pardon pour ce terme commercial, est une occasion de marginaliser un gros tiers des FM de notre cher et doux pays.
    Chacun des deux protagonistes reste sur ses positions mais rend ainsi plus problématiques des rapprochements plus profonds pour un avenir de Confédération des Obédiences plus proche des idéaux des Constitutions d’origine !

    • 9
      Jules
      5 juin 2016 à 14:04 / Répondre

      Hé, Lucioles, t’es marrant mais qui c’est qui le premier a voulu « mettre à l’écart et hors jeu toutes les autre obédiences » et « piquer le marché » de la GLNF ?…
      Qui c’est qui a voulu dire C’est nous qu’on a la plus grosse et la plus belle ?
      Les zozos qui ont tenté l’OPA ratée CMF. Alors maintennant qu’ils viennent pas pleurer si leur « gros tiers » est effectivement aujourd’hui marginalisé par la faute de ses initiatives hégémoniques ratées. S’ils veulent revenir sur le terrain du dialogue, qu’ils le fassent avec clarté, ça changera, et humilité. Ca n’a pas l’air d’en prendre le chemin, vu « le silence » qui règne à la CMF…
      Toujours pas digéré la claque ?
      Pas compris qu’il n’y a pas de « troisième voie », juste le cul entre deux chaises ?… Comme « le centre » en politique profane. Un coup un peu à droite, un coup un peu à gauche, mais jamais très clair, et juste une force d’appoint un jour pour la droite le lendemain pour la gauche.
      Quant à un avenir plus proche des idéaux des constitutions d’origine, faudrait justement voir ce que tu entends par là. Les idéaux des modernes ou ceux des anciens ? Pas tout à fait les mêmes…
      Là GO et GLNF qui justement ont chacun une voie bien différente, le GO sur celle des modernes et la GLNF sur celle des anciens ont réussi un truc super, ouvrir le dialogue sans tenter de bouffer l’autre.
      Exactement le contraire de ce que voulait faire la CMF !
      Quelle conclusion tu en tire ?…

      • 11
        Luciole
        5 juin 2016 à 14:45 / Répondre

        Voyons Jules,au départ ce fut le comportement du sieur Stifani qui a tant fait que s’est créé la GL-AMF,la GLUA est intervenue et a mis la Glnf hors reconnaissance.
        Ensuite c’est vrai que nous avons souhaité permettre la reconnaissance de la CMF mais sans couper les ponts fraternels avec la GO ce que nos FF n’auraient pas admis.

        La différence est que nous ne voulons mettre personne « à l’écart ».
        C’était mon idée de Confédération élargie et je pense toujours que c’est la seule qui soit porteuse d’avenir.
        Difficile? certainement,mais tout comme l’Europe avait une carte à jouer en sortant du duel US-URSS nous pouvons espérer sortir du manichéisme GO/GLUA.
        Les deux idéaux Modernes/Antients peuvent cohabiter,ils le font en réalité dans l’esprit de nombres de FF et SS,partout.
        J’admets volontiers que ce n’est pas confortable mais on peut aimer et jouer Mozart et Duke Ellington.

        • 12
          Chicon
          5 juin 2016 à 15:28 / Répondre

          @luciole &jules – si les amours GO -GLNF se confirment dans le temps, ce qui n’est pa évident, la GLDF et la GLAMF vont « tenir la chandelle » dans ce grand jeu de l’avenir de la FM mondiale.
          La GLDF qui a tenté de destabilliser la GLUA sur son territoire a plusieurs reprises en créant un Supreme Conseil autonome est « out » avec la GLUA. De même elle est « out » avec les 5, son meilleur appui, car a refusé sa proposition. La GLDF n’est plus au XIX eme siecle ou elle arrivait a cohabiter avec le GODF. Elle est confrontee a la mondialisation generale des esprit, des transports, des medias, des moeurs.
          Le GO et la GLNF ouvrent un « grand jeu  » pour l’avenir.
          GLDF et GLAMF seront marginalises sauf a entrer dans le giron du GO, ce qui est deja le cas officieusement pour la GLDF.
          Les gros mangent les faibles isolés, c’est un triste invariant de nos sociétés.

          • 15
            Luciole
            5 juin 2016 à 17:01 / Répondre

            C’est bien pourquoi il ne faut pas laisser aux seuls GO/GLNF le soin de diriger la FM française.La CMF serait dans les « faibles » avec 55000 membres ? ce qui est toujours davantage que la Glnf.
            Je sais, je sais « Nous sommes 2 millions » mais pas sur le territoire français.
            Plutôt qu’une bataille de chiffre essayons de promouvoir un programme d’ouverture comme celui qui a prévalu, je crois, en Allemagne.
            Je suis trop jeune pour avoir connu une tentative de déstabilisation de la GLUA par des Suprêmes Conseils! ce qui me parait farfelu mais il est vrai que dans le farfelu les FM ne craignent personne…

            • 17
              Chicon
              5 juin 2016 à 17:54 /

              @luciole . Les 55.000 membres doivent alors fusionner dans une seule Grande Loge multi-rites qui gère les seuls trois premiers grades dits grades bleus ou 1,2,3. Seulement le Suprême Conseil de la GLDF serait réduit à la portion congrue des Hauts Grades et ne voudra pas renoncer à son autorité sur les grades bleus.Comme GLDF et GLAMF sont constituées d’une majorité de REAA personne ne voudra ce changement et GO et GLNF sont sur un boulevard….

          • 40
            ce78
            7 juin 2016 à 00:27 / Répondre

            À l’époque, j’ai été reçu pendant plus de 2 heures, au plus haut niveau à la GLDF, rue de Puteaux. Je dis bien « au plus haut niveau » (je ne peux pas être plus explicite ici). Et là, on m’a bien expliqué qu’il s’agissait de créer une CMF-ombrelle pour piquer à la GLNF sa « reconnaissance », et que ce serait chose faite dans un an tout au plus, car les contacts avec la GLUA étaient très bons, m’avait-on assuré.

            La GLDF et la GLAMF ont joué un drôle de jeu dans cette affaire. Résultat : la GLDF a repris ses esprits (heureusement, car c’est une obédience sérieuse que j’apprécie !), et la GLAMF, ce sont 12 à 13000 frères, dont seul un petit tiers a pris part aux votes lors de leur dernier « convent ». Quant à la CMF, il suffit de lire le discours de Me cor-BEAU, pour s’apercevoir qu’elle n’existe plus. Sans fleurs ni couronnes…

            • 50
              Blazing Star
              8 juin 2016 à 10:41 /

              @CE78 -je fais le pari que dans quelques années la GLAMF se sera séparée en douceur et fraternellement des autres rites que le REAA . Ce dernier constitue en effet environ 80% de ses membres. On ne fait pas une obédience qui se développe avec un rite hégémonique et autoritaire. Le Prieuré des Gaules en a déjà fait la triste expérience. Et on dit que les francs-maçons recherchent la sagesse…

        • 13
          Machiavel
          5 juin 2016 à 16:28 / Répondre

          Deux « produits » différents et non concurrents sur le marché français. Pourquoi se faire la « guerre », autant s’entendre et finir de « manger » les petits concurrents en leur « piquant » les futurs clients.

    • 35
      Oscar
      6 juin 2016 à 18:00 / Répondre

      Luciole, c’est que tout simplement « la troisième voie » n’existe pas, elle n’a jamais existé et elle n’existera jamais!
      Quant à une confédération des obédiences ce n’est évidement pas possible pour nous avec des GL irrégulières.
      Et il existe déjà une sorte de confédération des obédiences régulières qui regroupe environ 200 GL et 90/95% des Maçon, c’est la FM R&R.
      Alors pour se partager le marché… c’est toi qui emploie ce terme… nous n’avons aucune velléité de ce genre, nous en possédons déjà 90/95% et c’est largement suffisant comme ça.

  • 7
    nau
    5 juin 2016 à 11:19 / Répondre

    Que nos fondamentaux sont « bon et beaux » il est regrettable que certain maçon « perde leur cédille en chemin »

  • 5
    Oscar
    5 juin 2016 à 10:42 / Répondre

    Oui, très bon le dessin et très caractéristique de ce qui se passe dans ces trois obédiences.

  • 4
    templum
    5 juin 2016 à 10:32 / Répondre

    34 ans de FM à la GLNF et j’ai toujours remarqué le respect des autres GL.
    chacun chez soi, d’accord, mais de nombreuses occasions d’œuvrer ensemble (et pas toujours en fraternelles).
    Puis arrive l’affaire GLAMF…
    (GLDF en embuscade)
    Pas étonnant que ceux qui souhaitent maintenir la « paix » soulignent les limites.
    Et puis, à force de se trouver des points communs, on fini par mieux vivre ensemble le « foutoir » du monde.
    Mais gare à ceux qui cherchent à tout prix la 3è voie….

  • 3
    abibala
    5 juin 2016 à 10:14 / Répondre

    euh attention….il faut bien préciser que ce ne sont que des rencontres fraternelles et non des tenues, en effet les Basics Principle interdisent les visites inter obédiences considérées comme « irrégulières » (de leur règle GLUA 🙂 ) et non reconnues par la GLUA.

    Les frères du GO ont fait un choix et pris une voie tout à fait respectable, néanmoins nous ne pourrions les visiter.

    l’explication de ses différences est intéressante pour nous français, ou il existe tellement d’obédiences…

    C’est vrai que le dessin est superbe 😉

    • 6
      Oscar
      5 juin 2016 à 11:01 / Répondre

      « il faut bien préciser que ce ne sont que des rencontres fraternelles et non des tenues »
      Exactement… et cela suffit donc à déterminer que la GLUA, ou qui que se soit d’autre, n’ont aucune raison d’intervenir.
      Il n’y a que quelques Frères frustrés de la GLAMF qui pensent le contraire… ou peut être qu’ils essayent tout simplement d’envenimer les choses!

    • 16
      Lucie Hole
      5 juin 2016 à 17:03 / Répondre

      « Les frères du GO ont fait un choix et pris une voie tout à fait respectable »
      Ceci est mal connaître l’histoire. Le choix a été fait par la GLUA en 1929 ! Choix qui a pourri la vie à TOUTE la maçonnerie mondiale !

      • 20
        abibala
        5 juin 2016 à 20:30 / Répondre

        euh…le GO à perdu sa régularité et sa reconnaissance en 1877 par la GLUA, effectivement c’est mal connaitre son histoire…

        1929 est la date des basics principles rien à voir avec le GO…ce qui a lié par ses règles les 200 obédiences mondiale

    • 23
      joab'n
      5 juin 2016 à 23:04 / Répondre

      sauf que ces rencontres sont tout autant interdites et contraires aux BP c’est dire le cinema de leur tarte à la creme de « régularité » bof tant qu’ils trouvent des naïfs à y donner crédit ..
      que le godf se prête à une telle mascarade est décevant.
      « There are some self-styled Masonic bodies which do not meet these standards, e. g. which do not require a belief in a Supreme Being, or which allow or encourage their members to participate as such in political matters. These bodies are not recognised by the Grand Lodge of England as being Masonically regular, and Masonic contact with them is forbidden. »
      10. On more than one occasion the Grand Lodge has refused, and will continue to refuse, to participate in Conferences with so-called International Associations claiming to represent Freemasonry, which admit to membership Bodies failing to conform strictly to the principles upon which the Grand Lodge of England is founded. The Grand Lodge does not admit any such claim, nor can its views be represented by any such Association.

      • 37
        abibala
        6 juin 2016 à 23:41 / Répondre

        @JOABEN

        N’importe quoi c’est une réunion qui n’est pas sacrée, n’importe quels frères peu à l’extérieur du temple rencontrer qui il veut…c’est pas un « frère » comme toi détenteur d’un passeport GLUA et membre de la GLEFU qui va nous apprendre les bonnes règles;..

      • 38
        ce78
        6 juin 2016 à 23:51 / Répondre

        Trois observations (trois évidemment…) :

        1° Le point 10 exprime le refus de la GLUA de participer à des « Associations internationales déclarant représenter la maçonnerie » dans lesquelles se retrouvent des « obédiences » non reconnues. En l’espèce, il ne s’agit pas ici de se réunir au sein d’une association internationale, mais de se rencontrer en dehors des tenues pour échanger, précisément, sur nos différences. Il y a une nuance, et elle n’est pas mince.

        2° Personne ne s’étonne de voir des représentants de toutes (je dis bien toutes) les obédiences dans les salons maçonniques du livre échanger entre eux dans les tables rondes. Alors pourquoi s’en étonner lorsqu’elles se retrouvent deux par deux ?

        3° À Jersey, des Loges de la GLUA reçoivent des Frères de la GLAMF (oui oui, j’ai bien dit de la GLAMF) : tu veux les noms ?

        En d’autres termes, personne n’est parfait. Mais ce n’est pas une raison pour s’en prévaloir. Quand on prétend poursuivre l’oeuvre entreprise par d’autres il y a plusieurs siècles, le moins qu’on puisse faire, c’est de la respecter. Sinon, à quoi ça sert d’être maçon ? En ce sens la reconnaissance (ie la reconnaissance de la régularité), c’est aussi ce que l’on doit à ceux qui ont été à l’origine de la maçonnerie, c’est-à-dire aux Anglais et aux Écossais. N’en déplaise à ceux que ça chiffonne (mais qui auraient bien voulu être reconnus il y a 4 ans…).

        • 43
          abibala
          7 juin 2016 à 15:09 / Répondre

          bon CE78, euh ou plutôt Joaben, tu veux bien arrêter d’écrire des contres vérités 🙂

  • 2
    LENGYEL PIERRE
    5 juin 2016 à 07:47 / Répondre

    jeune maçon je me souviens que ces deux obédiences était vraiment ennemis, les temps changent et maintenant elles font un bout de chemin ensemble
    Espérons!
    gabaon

  • 1
    Jules
    5 juin 2016 à 01:45 / Répondre

    Super le dessin :-))

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous