Bordeaux ESM

« Renouveau français » brule un drapeau maçonnique devant l’Ecole de la Magistrature

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 23 mars 2016
  • 8
    Biob
    25 mars 2016 à 10:00 / Répondre

    Bonjour à tous,

    une idée de pl : la symbolique du cochon ?

    Quelques idées en vrac !
    – le conte des trois petits cochons (l’A, le C, le M)
    – le cochon interdit par deux / trois religions du livre => les interdits alimentaires et les conceptions métaphysiques…
    – le cochon et ses nombreuses utilisations pratiques
    – le cochon, symbole du libertinage => symbole de liberté et de vice ?
    – le cochon, un des animaux les plus près de nous :
    http://www.maxisciences.com/cochon/le-cochon-encore-plus-proche-de-l-039-homme-qu-039-on-ne-pensait_art27532.html

    Bref, même ces bas du front nous donnent à réfléchir.

    Fraternellement,

    B

    • 9
      Blazing Star
      25 mars 2016 à 11:49 / Répondre

      Je n’ai jamais mangé autant de porc que depuis que le bœuf s’est islamise.
      Le cochon image des croisés quand ils faisaient des péchés joyeusement en groupe. Symbole masculin: m’a grand-mère disait « les hommes sont tous des cochons »,
      Et citation célèbre : « tout est bon dans le cochon »
      A quand le cochon hallal dans du couscous.

  • 7
    lazare-lag
    23 mars 2016 à 23:27 / Répondre

    A quelques jours près, leur autodafé de drapeau aurait pu se passer lors de la présence de Robert Badinter invité d’honneur de l’E.N.M. à Bordeaux.
    Car j’imagine que les membres de ce « renouveau français » sont d’une finesse intellectuelle telle, d’une rareté culturelle telle – on voit combien par leur acte pyromane combien ils sont civilisés – qu’ils doivent se reconnaitre dans la hauteur de vues de Robert Badinter.
    Dommage, Robert Badinter a du regretter de ne pas avoir pu croiser et échanger avec ces jeunes gens dont on voit bien combien chacun d’eux incarne à lui seul un phare entier de la civilisation.
    Alors tous ensemble, vous imaginez.
    Ou plutôt on n’ose imaginer la somme d’intelligence et de génie rassemblée ainsi autour de ce sympathique feu de joie. C’en est d’un touchant.

  • 4
    chicon
    23 mars 2016 à 16:22 / Répondre

    « Le renouveau français » ce sont nos jeunes soldats qui se font tirer dessus par des musulmans africains. ils ne font pas de bruit et ont un vrai courage. Rien à voir avec ces voyous casseurs et lâches à leur place dans les manifs.

    • 5
      Peter Bu
      23 mars 2016 à 18:25 / Répondre

      Je ne comprends peut-être pas l’humour de Chicon mais comme je ne dois pas être le seul, voici à tout hasard ce que je lis sur le site web de « nos jeunes soldats » qui n’ont « rien à voir avec ces voyous casseurs et lâches à leur place dans les manifs » :

      « La Franc-Maçonnerie est une secte qui ordonne à ses membres de se secourir les uns les autres et qui prétend que ses lois sont supérieures aux lois « profanes », c’est-à-dire aux lois civiles. De cette manière, les magistrats francs-maçons rendent des verdicts crapuleux et scandaleux !
      Français, ne nous laissons plus faire !
      Exigeons le renvoi immédiat des magistrats francs-maçons ! »

      • 6
        Chicon
        23 mars 2016 à 19:59 / Répondre

        @peter bu – c’est une litote ou un understatement dear peter.

  • 3
    Lionel MAINE
    23 mars 2016 à 14:47 / Répondre

    « Et tout çà, çà fait, d’excellents français … !!! » (air connu).

  • 2
    Luciole
    23 mars 2016 à 12:35 / Répondre

    La connerie n’a pas non plus de limites.

  • 1
    chicon
    23 mars 2016 à 12:26 / Répondre

    On brûle le drapeau maçonnique. C’est des manières de « sauvageons » qui n’oseraient pas casser les vitres de l’école de la magistrature, trop peur d’en prendre sur la figure.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous