Severiano de Heredia, Élu de la République

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 11 septembre 2021
Étiquettes :
  • 1
    Yonnel Ghernaouti
    11 septembre 2021 à 06:36 / Répondre

    Pour mieux connaître Severiano de Heredia, je vous renvoie à la lecture de l’article de André Combes dans « Humanisme » 2012/1 (N° 295), pages 118 à 119 qui nous apprend que « Severiano de Heredia aussi qu’il fut un maçon exemplaire et militant : Vénérable de sa loge L’Etoile Polaire sise dans le XVIIe arrondissement qui sous son maillet atteindra les 250 membres et qui organisera ses obsèques civiles. Premier métis élu au Conseil de l’Ordre (1875) et trois fois réélu, reçu au Grand Collège des rites en 1888, il est à l’origine du congrès maçonnique international de 1889 ; en outre, après avoir été le secrétaire de la Société maçonnique du travail (1874), il présidera l’association de prévoyance maçonnique (1882), l’orphelinat maçonnique et la SAIGOF (Société immobilière du GODF) ».
    Pour approfondir, je vous recommande l’ouvrage de Paul Estrade, professeur émérite de l’Université de Paris Saint-Denis et spécialiste de l’Histoire de l’Amérique Latine contemporaine « Severiano de Heredia – Ce mulâtre cubain que Paris fit « maire » et la République, ministre » (Les Indes savantes, 2011).

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous