Sur quelles valeurs fonder le monde de demain ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Alors que la première édition avait eu lieu le samedi 12 octobre 2019 dans les locaux de la Grande Loge de France sur le thème « A quelle humanité travaillent les francs-maçons ? » (voir le compte-rendu ici), les deuxièmes « Dialogues maçonniques » entre la GLDF et le GODF se tiendront ce samedi 17 octobre à 14h, dans les locaux du Grand Orient de France rue Cadet à Paris en présence des Grands Maîtres Pierre-Marie Adam et Jean-Philippe Hubsch.

Le thème sera « Sur quelles valeurs fonder le monde de demain ? », et les conférencier seront Jean-Jacques Zambrowski, Najwa El Haïté, Pierre-Frédéric Teniere-Buchot et Emmanuel Pierrat.

Pour des raisons sanitaires, de sécurité et d’accueil, l’inscription est obligatoire sur https://reservation.godf.org
Et en raison du protocole sanitaire et du respect de la distanciation physique, la capacité d’accueil est limitée.

Téléchargez l’affiche de la manifestation : GLDF GODF 141020

dimanche 27 septembre 2020
  • 7
    yonnel ghernaouti, YG
    16 octobre 2020 à 09:58 / Répondre

    Pour celles et ceux qui, tout comme moi, apprécient et suivent sur certaines chaînes d’actualité en continue Mme Najwa El Haïté, je vous invite à lire « Le Figaro Magazine » de ce vendredi 16 octobre qui consacre sa une et un dossier (pp. 50 à 60) à « Ces femmes qui se mobilisent contre l’islamisme – LES COMBATTANTES ».

  • 6
    Astérix
    28 septembre 2020 à 10:17 / Répondre

    MTCF LAZARE LAG
    Tu n’as pas tort dans ton commentaire, je suis effectivement un peu franco-français mais j’ai confiance dans certaines valeurs que je pense, peut être à tort, être universelles. Je me vois mal accepter une différenciation entre les droits des hommes et des femmes par exemple, même si certaines traditions s’en revendiquent.
    Je crains que dans toute cette affaire nous y laissions quelques plumes au détriment de nos petits enfants.

  • 4
    yonnel ghernaouti, YG
    27 septembre 2020 à 18:43 / Répondre

    Une femme et pas n’importe laquelle !
    Puisque Najwa El Haïté pour son livre « Laïcité et république : Considérations sur la République Française » (Éd. L’Harmattan, Coll. Questions contemporaines, 2019) a reçu le prix littéraire 2019 de l’IMF, catégorie humanisme.
    Rappelons le prix humanisme récompense un auteur(e) non-maçon, ou très exceptionnellement un Frère ou une Sœur, ayant défendu dans un ouvrage des idées et valeurs proches de celles de la Franc-Maçonnerie.
    Rappelons Najwa El Haïté est porte-parole de Territoires de progrès – Mouvement social-démocrate et européen, parti politique français de centre gauche créé en janvier 2020 par Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt.

  • 2
    Astérix
    27 septembre 2020 à 09:37 / Répondre

    « Sur quelles valeurs fonder le monde de demain ? »
    La liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, et surtout la justice pour tous. Si il en sont encore à se poser la question des valeurs pour demain, c’est tragique…Il faudrait qu’ils s’investissent déjà pour les valeurs d’aujourd’hui. Ce serait plus utile.

    • 3
      bojahir
      27 septembre 2020 à 12:35 / Répondre

      « Nullius in verba » – devise de la Royal society est plus que jamais à méditer en ces temps qui font rimer libéralisme et Liberté ; hédonisme et individualisme avec morale ; progrès avec fraternité ; etc… etc…

    • 5
      Lazare-lag
      27 septembre 2020 à 20:36 / Répondre

      MTCF Astérix, es-tu vraiment sûr qu’avec liberté, égalité, fraternité, laïcité et justice tu poses les valeurs et les fondements du monde de demain?
      A la rigueur tu poses celles de la France de demain, et elles sont résolues pour une bonne part depuis 1789, depuis un peu plus de deux siècles sous l’influence des Lumières. Nous sommes dans la continuité d’un drainage de pensée et de philosophie qui date du 18ème siècle, la Franc-Maçonnerie aussi d’ailleurs, et cela il faut être attentif à le préserver.
      Mais du Monde?
      S’ils en sont à se poser la question des valeurs pour demain, ce n’est pas (Astérix dixit) tragique au sens où, me semble-t-il, ils se les posent pour le monde, pas avec un regard stricto sensu et uniquement franco-français.
      On ne résout pas les problèmes du monde, les problèmes universels, avec une lorgnette uniquement basée sur une lecture hexagonale des problèmes.
      Et pareil pour une Europe que nous avons en commun à 27.
      Nous ne sommes pas, si nous l’avons été un jour, le phare du monde avec notre devise et nos valeurs.
      Nous devons aussi écouter les autres ils sont le fruit d’une autre histoire, le fruit d’autres influences.
      C’est seulement ainsi que nous pourrons tous avancer pour améliorer le monde de demain.
      En nous écoutant les uns les autres, pas en nous imposant.
      Dans un cadre strictement franco-français, ma réflexion serait toute autre.
      Mais cela fait bien longtemps que nous devons élargir l’horizon, sous peine de finir étouffés.

  • 1
    PASCALE
    27 septembre 2020 à 08:02 / Répondre

    Et cette année, il y a une femme conférencier…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif