sceau du GODF

Tarbes, le communiqué du GODF

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 11 mars 2019
Étiquettes : , ,
  • 2
    lazare-lag
    16 mars 2019 à 08:49 / Répondre

    C’est quand même curieux ces communiqués d’obédience.
    Un premier acte anti-maçon par les Gilets Jaunes, exposé ici par Géplu (Cf: l’abolition de la Franc-Maçonnerie par cahier de doléances à la Réunion), rien, pas de réactions obédentielles et ici-même sur ces colonnes, des sourires en coin quand on s’en émeut, ou qu’on s’en alerte.
    Une condescendance même, voire de la commisération pour qui s’aventure à s’offusquer de tels actes..
    Un deuxième acte anti maçon, toujours évoqué ici,( le fameux « Mort aux Francs-Maçons » peint à même l’asphalte par des Gilets Jaunes dûment estampillés et photographiés à un péage d’accès à Sète).
    Toujours rien.
    On s’en émeut, calme plat.
    On s’inquiète pour pas grand-chose, tout juste si on ne se fait pas traité de timoré et de pessimiste.
    Un troisième débordement de Gilet Jaune, (l’abruti de Limoges), toujours rien, et toujours quelques bons esprits pour minimiser, voire excuser.
    Pensez-donc, mon bon monsieur, les gilets jaunes sont revêtus de jaune et de toutes les vertus solaires, les méchants ne sont pas issus de leurs rangs, vous faites fausse route, vous vous méprenez.
    On est prié d’adhérer au manichéisme simpliste des bons gilets jaunes et des méchants casseurs.
    Ce sont les Gilets jaunes qui sont des modèles, ceux qui dénoncent leurs dérapages sont obtus, enfin voyons vous n’y êtes pas du tout, mon bon monsieur.
    On est donc prié de se compter parmi les obtus quand on ose souligner ces actes autant stupides que dangereux .
    Puis un calicot en travers d’une arrivée d’autoroute sur Paris.
    Puis des tags agressifs remarqués sur un temple à Vienne.
    Tiens?
    Ca commence à très légèrement frémir dans les salons parisiens, maçonniques comme profanes.
    Et il faut des actes antisémites caractérisés pour qu’enfin on veuille bien admettre que les manifestations d’antimaçonnisme sont peut-être aussi à ne pas négliger par nos obédiences.
    On nous dit même que chez les Gilets Jaunes, (un sondage, dans le Parisien, relayé ici aussi), ce type d’exactions serait évalué à moins d’un 1% de la population giletojaunâtre.
    Dixit l’dole sondagier.
    Donc parole d’évangile.
    Donc exactions à négliger.
    On est prié de corriger sa copie.
    Depuis la parution de ce sondage, je me posais alors intérieurement la question suivante:
    A partir de combien d’actes profanateurs anti-maçonniques de Gilets Jaunes la perception va-t-elle changer?
    1,1%?
    1,2%?
    10%?
    20%?
    Jusqu’à combien accepte-t-on l’intolérable?
    Souviens-toi des expériences de Milgram.
    Souviens-toi de « I comme Icare »
    L’intolérable est toléré jusqu’à combien, ou plutôt à partir de combien?
    Car c’est ça toute la question.
    Non?

  • 1
    Alain Triaire
    12 mars 2019 à 10:11 / Répondre

    Rien d’humain n’est éternel, hormis la méchanceté, la jalousie et la bêtise .

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous