Noumea

Une TBF très politique à Nouméa ce lundi 4

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 4 septembre 2017
  • 4
    SINYEUE Roland Sazé
    26 septembre 2017 à 01:10 / Répondre

    EZAS 26 septembre 2017 à 09.39
    Je suis convaincu qu’il n’ y aura plus de troubles. Il est dommage que nos politiques locaux (indépendantistes ou non-indépendantistes) n’ont pas cette intelligence politique de s’assoir autour de la table, laissant de côté leur conviction, leur idéologie et leur parti. Pour dire, nous avons le devoir en tant que responsables politiques de ce beau pays multiethnique de le préparer et de le construire pour nos enfants. Les jours à venir et l’histoire de ce pays ne cesseront à jamais de parler des grands hommes qui œuvré avec beaucoup de discernement le destin de ce pays.

    • 5
      Philippe Buteri de Préville
      27 septembre 2017 à 00:13 / Répondre

      Inch’ Allah !!!

      Mais c’est illusion de penser qu’on peut s’asseoir autour d’une table en abandonnant ses convictions, son idéologie, etc.
      On vient avec, on les défend, on entend les autres, on discute, on négocie, et enfin on peut faire des concessions.
      Il ne faut pas perdre de vue que depuis 25 ans, toutes les consultations électorales ont donné la répartition suivante:
      – Loyalistes 60%
      – Indépendantistes: 40%.
      C’est une tendance lourde, et je crains que, même si un certain nombre de leaders indépendantistes pourraient être, le moment venu, prêts à entrer dans cette démarche, une majorité de la population indépendantiste, politiquement rigide, n’est pas du tout prête à les suivre.

  • 3
    Philippe Buteri de Préville
    25 septembre 2017 à 01:14 / Répondre

    A terme, au bout du bout du chemin, il y aura 2 portes de sortie de l’Accord de Nouméa. Ça sera:
    – soit des troubles suivis d’une partition de la Nouvelle Calédonie entre une « Kanaky » au Nord de la Grande Terre et aux Iles Loyauté et une Nouvelle Calédonie française au Sud de la Grande Terre;
    – soit l’accession de l’ensemble de la NC à un statut d’Etat fédéré au sein de la République française (http://republiquefederalefrancaise.fr/2014/republique-federale-francaise/)

  • 2
    Corinthien
    10 septembre 2017 à 15:04 / Répondre

    Pour moi, la FM et la Nouvelle Calédonie seront encore et toujours liés aux accords de Matignon destinés à ramener la paix civile suite à l’affaire de la grotte d’Ouvéa. La FM fut, au cours de ces heures sombres, au coeur de son veritable but : La reconciliation entre les partis en présence afin de réunir ce qui est épars. J’espere, de toute mon âme et de mes valeurs maçonniques, que les presents buts non rien d’une politique politicienne.

  • 1
    Greyman
    6 septembre 2017 à 22:57 / Répondre

    C’est étonnant de lire tout ça, alors que le sujet était plus historique et a permis la réflexion sur le statut de certains groupes. Je n’ai rien vu de politique.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous