Tenue. Bicentenaire de l’union de 1813 et de la création de la GLUA

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 10 novembre 2013
Étiquettes : , , , , ,
  • 11
    Luciole
    12 novembre 2013 à 19:45 / Répondre

    Ne pas oublier accessoirement le rôle de la FM des deux pays dans les services d’espionnage,
    les structures étaient prêtes!

  • 10
    leonid davidovich Bronstein
    12 novembre 2013 à 15:41 / Répondre

    Qui sait si l’absence d’union en 1813 et donc le maintien d’une concurrence n’aurait pas permis à la maçonnerie britannique de ne pas sombrer comme elle le fait actuellement?

    Cette union, elle s’est faite aussi pour intégrer définitivement l’écosse au Royaume à un moment où il s’agissait entre autres urgences de regonfler les voiles de la Navy, principal vecteur de l’Empire.

  • 9
    gagevapi
    11 novembre 2013 à 16:49 / Répondre

    @Denis. Pas de soucis avec des points de vue différents, car dans le cas d’espèce, c’est dire autrement la même chose.
    Traiter l’autre, de franc-maçonnerie dénaturée: depuis l’existence de la FM il en est ainsi 🙂

    Et pas de soucis pour penser qu’effectivement l’empire napoléonien est un des déclencheurs de l’union des deux obédiences anglaises.

    Pour le reste, affirmons que toute la maçonnerie française et belge est issue de la franc-maçonnerie napoléonienne. Et que cela n’a pas empêché au génie propre de certaines loges de subsister.

  • 8
    Flupke
    11 novembre 2013 à 15:17 / Répondre

    à Denis Cliche

    Si je comprends le raisonnement, mais je me trompe sans doute.
    Seule la FM française, niveau obédience, a eu des relations de grande proximité avec le pouvoir politique français.
    Par contre la FM anglaise, niveau obédience, n’a eu aucun lien avec le pouvoir politique anglais et sa gentry.

  • 7
    Denis Cliche
    11 novembre 2013 à 13:30 / Répondre

    @gagevapi

    Je n’ai pas pu m’empêcher de citer un extrait d’une planche présenté par un frère historien.

    « …Tout a commencé par la dénaturation de la Franc-maçonnerie sous l’influence de Bonaparte, qui a utilisé son pouvoir pour en faire, en certains endroits d’Europe, un instrument républicain et anglophobe. Les admirateurs de cette soi-disant « franc-maçonnerie », qui n’en est plus une, évoquent de temps en temps, comme par jalousie ou vengeance, l’influence de la GLUA à l’équilibre et a la diffusion de la Franc-maçonnerie régulière sur toute la planète, quoi qu’il en soit le rapport au temps de ces anglophobes structurels sont ceux des horloges arrêtes qui sont quand même à l’heure deux fois par jour…. »

  • 6
    gagevapi
    11 novembre 2013 à 11:12 / Répondre

    200 ans que deux Grandes Loges ennemies, qui se qualifiaient mutuellement d’irrégulière, sur des bases pas essentiellement différentes des qualifications d’aujourd’hui, qui interdisaient à ses membres de visiter l’autre, se sont réunies pour dominer le monde maçonnique et aider l’Angleterre à dominer le monde non maçonnique. La reine Victoria (née en 1819) y trouvera un vivier fertile et nombreux.

    Il y a deux cent ans que la Grande Bretagne a commencé a exporter/imposer vigoureusement son nouveau modèle, et à provoquer des déchirements maçonniques du même type que ceux qu’elle avait refermés avec son traité d’union de 1813!

    Un grand anniversaire ?

  • 5
    JB Bienvenue
    11 novembre 2013 à 09:15 / Répondre

    … et qui ne manquait pas d’humour, comme on le voit ici

  • 4
    Luciole
    10 novembre 2013 à 11:05 / Répondre

    Un FM et musicien exemplaire,et un ami fidèle.

  • 3
    Philippe Lavoix
    10 novembre 2013 à 10:01 / Répondre

    Une excellente initiative qui fait honneur à la L.N.F. et à la mémoire de Gérard Gefen qui en fut longtemps un des piliers….

  • 2
    Jiri Pragman
    10 novembre 2013 à 09:17 / Répondre

    Je corrige (et il sera effectivement prochainement question de repos).

  • 1
    Conferencier MuséeFM
    10 novembre 2013 à 09:15 / Répondre

    euh, bicentenaire de 1830 ? Jiri, le week-end, c’est repos, normalement…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous