Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le vendredi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 16 600 articles y sont stockés !

Esprit ext Dr

Un dossier sur l’extrême-droite en libre accès sur « Esprit »

Accès libre
Publié par Géplu

La revue Esprit, qui se présente comme un lieu de vie intellectuelle animé par un collectif d’hommes et de femmes issus d’horizons divers pour penser la politique, les idées et la culture aujourd’hui, à l’attention d’une communauté de lecteurs désireux de mieux comprendre le monde qui vient a réalisé un dossier titré Le péril de l’extrême droite, dont elle offre l’accès gratuit à tous :

« L’extrême droite est aux portes du pouvoir, prête à engranger les bénéfices de l’entreprise de dédiabolisation en cours depuis plus de 20 ans. Pourtant, son idéologie racialiste et inégalitaire est plus évidente que jamais, et ses dirigeants actuels ne sont pas plus compatibles avec la démocratie que ne l’étaient leurs prédécesseurs. Parce qu’il faut prendre la mesure du danger imminent qui pèse sur nos institutions, Esprit met en accès libre un ensemble de textes sur le sujet. » 

8 articles sont à votre disposition. A lire et faire tourner…

mardi 18 juin 2024
Étiquettes : ,
  • 29
    Joab’s
    21 juin 2024 à 23h11 / Répondre

    @yasfa. Quand je rappelle qu’il faut sortir des surenchères médiatiques, c’est typique: on colle l’étiquette Lfi sur le programme FP. Qu’en est-il? Les autres composantes ont validé ce programme. Sont ils idiots? Faibles?
    Maintenant, quels sont factuellement les problèmes majeurs de ce programme ? pratiquement, pas sur les proces d’intentions.
    Après on peut faire toutes les suppositions mais on est plus dans les réalités.

  • 27
    Joab’s
    21 juin 2024 à 19h20 / Répondre

    @24 yadeb . Je ne répondrai pas à ce qui est de l’ordre de l’incantation, spéculation.
    Oui , la propagande actuelle d’imposture est d’opposer RN et LFI et de comparer leurs méfaits respectifs pretendus.
    Or LFI est une composante minoritaire du FP. Que les autres composantes se laisseraient dominer est pure spéculation.
    Ce qui est certain et vérifiable est que la meme agitation de trouille de la gauche etait alimentée a droite.
    On peut examiner la gravité des actions de l’extrême droite quand au pouvoir en France : traîtrise, collaboration, antisemtisme criminel de masse (veldhiv). Les discours des sympathisants historiques du RN nont pas changé en violence, haine . Ils ont d’autres cibles aussi pour leur haine.
    Et que pourrait on espérer de positif d’une telle mouvance?
    Jouer les gros bras ? Démagogie souverainiste?
    Dans le discours populiste pour exciter classiquement, vilipender le président en place est classique. Comme un enfermement frenchouillard.
    Macron n’est pas responsable de la montée de l’ED ailleurs en Europe!
    Au lieu de s’attacher à des slogans de propagande facile pour jouer sur l’émotion il faut examiner sérieusement le choix qui est devant nous. Et aucun choix n’est ideal.

    • 28
      Yasfaloth
      21 juin 2024 à 19h54 / Répondre

      Tu semble oublier mon très cher Joab’s que TOUTES les composantes du NFP se sont ralliées à un « programme commun » totalement irréaliste et parfois à la limite de l’absurde dans la situation actuelle de notre pays, aussi bien sur le plan économique que sociétal.
      .
      D’ailleurs je me demande très sérieusement s’il n’a pas été rédigé ainsi pour faire perdre le dit NFP qui secrètement s’arrangerait peut-être bien d’une victoire FN/RN afin de se poser à un moment ou un autre en recours d’un fiasco possible, sinon prévisible.
      .
      Personnellement, c’est ce programme qui les disqualifie à mes yeux, et même si j’ai voté à gauche ou au centre-gauche toute ma vie, acquiescer par mon vote à un tel programme ce n’est juste pas possible, quelle que soit la sympathie que je peux avoir pour certaine des têtes d’affiches qui l’ont accepté.

  • 26
    YADEB
    21 juin 2024 à 15h12 / Répondre

    Bravo !
    Pendant que nos politiciens s’amusent à lancer une guerre civile, pendant que nous nous laissons aller à imiter leur bêtise, dans un département français ………
    la honte absolue……….
    le choléra !
    https://actu.orange.fr/france/pres-de-200-cas-de-cholera-a-mayotte-CNT000002edDEq.html

  • 23
    lazare-lag
    21 juin 2024 à 11h59 / Répondre

    Il se trouve que j’ai trouvé ce numéro d’Esprit en librairie.
    Dans sa version papier, il porte le n°502 et date d’Octobre 2023. Il est à 20 €, un peu moins si l’on passe par une librairie appliquant les 5%.
    Indépendamment de ce dossier remarquable sur « Nommer l’extrême droite », on y trouve aussi un article sur « Pologne, des élections qui inquiètent »
    Et un autre intitulé: « Une guerre de prédation. Pour une vision complexe et raisonnée du conflit russo-ukrainien..

    Un passage en librairie permet de fureter parmi bien des titres.
    Je me suis aussi laissé tenter par un petit bouquin d’Umberto Eco intitulé « Reconnaître le Fascisme ». Chez Grasset, collection « Les Cahiers rouges », 7,90 € sans les 5%.
    Il liste dans ce petit livre quatorze caractéristiques permettant de déterminer si un courant de pensée est fasciste.
    Le texte original date de 1997. La présente édition est de janvier 2024.
    Citons la dernière phrase de la quatrième de couverture:
    – Un vade-mecum indispensable pour temps dangereux.

    Et en cette période chargée électoralement, je vais encore citer un livre, d’encore un italien:
    – Italo Calvino, « La journée d’un scrutateur ».
    C’est chez Folio, et c’est fascinant. Il fait partie des livres qu’il m’arrive de relire. En général en période électorale.
    Je sais que je l’ai déjà cité ici sur Hiram.be, mais franchement, je ne m’en lasse pas.

    Et on aura compris que je ne boude jamais l’isoloir d’un bureau de vote, ni l’urne ensuite.
    Et j’attache du prix à ce qui est écrit sur nos cartes d’électeurs: « Voter est un droit. C’est aussi un devoir civique ».

    • 25
      Yasfaloth
      21 juin 2024 à 13h40 / Répondre

      « Voter est un droit. C’est aussi un devoir civique », c’est un de mes leitmotiv depuis toujours !
      .
      Pourtant si le 7 juillet j’en suis réduit à devoir choisir entre le FN/RN et un NFP khmer vert (dans ma circonscription) j’irai plutôt me balader. A un moment donné il faut savoir rester fidèle à ses convictions et à son histoire !
      .
      Heureusement il y a une bonne chance que ce soit le député sortant centre-droit (même si je l’ai combattu en son temps) qui soit présent face au FN/RN.
      .
      Quand à la décision du Président, même si elle dérange, elle me semble logique. Dans l’état actuel de l’opinion rester avec le parlement qui a été dissous aurait équivalu à donner quasiment à coup sûr tous les pouvoirs dans 3 ans à un Président populiste… autant crever l’abcès tout de suite, et laisser une chance aux populistes de se discréditer en gouvernant. J’aurais juste attendu l’automne, à cause des Jeux Olympiques, mais bon…

  • 19
    olivier farcis-reibel
    20 juin 2024 à 21h35 / Répondre

    Mardi dernier à Paris quelques 150 frères et sœurs représentants 4 obédiences ,dont le GO , manifestaient contre la montée de l’extrême droite. La faiblesse des effectifs traduit ,peut être , un certain fatalisme !

    • 21
      lazare-lag
      21 juin 2024 à 0h30 / Répondre

      Un certain fatalisme? Est-ce vraiment ça? Et est-ce seulement ça?
      Et c’est sans compter sur les rassemblements dans les régions. Dont on sait peu de choses.

  • 16
    YADEB
    20 juin 2024 à 10h32 / Répondre

    En effet les Suisses sont en quelque sorte des ovnis humains sans affects et insensibles à toute propagande et tous doués d’une raison inoxydable !
    Les français de base seraient des girouettes sentimentales !.
    Les élites françaises à l’instar de leur Président par contre seraient géniales, génie reconnu mondialement, notamment en Afrique !
    Il n’y aurait évidemment aucun richissime en Suisse susceptible d’influencer l’opinion publique, encore une exception mondiale la Suisse serait donc un pays sans dominants économiques.
    En ce qui me concerne je pense simplement que les élites suisses sont un petit peu moins vaniteuses que les françaises.
    On y laisse le temps au temps … de la réflexion ……….
    Le délai d’incubation et de débats à partir du lancement d’un référendum et le jour du vote dépasse systématiquement 1 an, permettant même aux simples d’esprit (selon l’Évangile !!!) de lister avantages et inconvénients de leur choix.
    Il y a des sites suisses qui listent leurs votations nombreuses depuis 150 ans, en donnent enjeux et résultats, cherchez les et vous les trouverez, vous verrez que quand on donne un délai de réflexion long çà change beaucoup.
    Serait-il envisageable de considérer que les élites françaises réelles ou plus souvent auto-proclamées ont une conception racialiste de la société ???
    (je leur conseille de faire leur généalogie et leur origine génétique, çà rabat le caquet)

    • 17
      Yasfaloth
      20 juin 2024 à 15h36 / Répondre

      Mon TCF Yadeb… je m’attendais si peu à ce genre de réponse 🙂
      .
      Je te suggère aussi d’aller étudier d’un peu plus près les conditions d’exercice du RiP dans cette Suisse que tu sembles porter aux nues :
      .
      https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/referendum-le-cas-suisse-pour-mieux-comprendre
      .
      Tu verras par exemple, comme tu l’évoques d’ailleurs en partie, que si un référendum avait initié chez nous à l’époque des Gilets Jaunes (début 2020), dans les conditions où il peut l’être en Suisse, alors le vote n’aurait probablement pas encore eu lieu, et il n’aurait sans doute pas lieu avant l’an prochain !
      .
      Je doute que cela paraisse satisfaisant aux dangereux rêveurs du NFP du FN/RN ou d’ailleurs… sans parler de tout ceux qui pourraient envisager de l’instrumentaliser.
      .
      Les Suisses sont des gens pragmatiques et ils n’ont pas la réputation d’être des idiots, de plus ils ont une culture de la citoyenneté dont j’ai bien peur que nous soyons encore assez éloignés.

      • 20
        YADEB
        20 juin 2024 à 23h37 / Répondre

        Je ne dis pas autre chose !
        La Suisse a eu également une Histoire tumultueuse et violente faite d’antagonismes et de menaces extérieures dont la française.
        De cette histoire, plutôt que périr, est cependant née leur fédération actuelle et sa fameuse démocratie directe, référendums obligatoires, facultatifs et les initiatives populaires.
        Il faut bien que les français, comme les suisses l’ont fait, commencent un jour car sans ce sursaut vers le réel vers le pragmatisme leur culture disparaîtra sans laisser beaucoup de regrets compte tenu de ce qu’elle devient.
        La culture française laissera la place dans son ère géographique à d’autres cultures.
        Elle déjà marginalisée politiquement dans la sphère francophone africaine, çà remue sec dans ses outremers Nle Calédonie ………….
        Je ne verrais pas la fin et çà ne me désole pas trop vu le niveau de bêtise déjà atteint dans toutes ses sphères !
        Juin 2024 : des programmes décalés du réel, des professions de foi proches de électroencéphalogramme plat, des appels au meurtre, à la guerre civile, à l’émeute en contestation d’avance des résultats des élections à venir, le verbiage des associations qui au lieu de rassembler en remettent une couche ….
        çà craint !

        • 22
          Joab’s
          21 juin 2024 à 11h08 / Répondre

          Yadeb, yasfa . Sommes nous dans un concours de catastrophime … et fatalisme ? Qui justement est le terreau des extrémistes?
          La France est un acteur majeur économique, moral, culturel, militaire dans le monde.
          Malgré les erreurs des différents régimes politiques qui se succèdent depuis des siècles. Erreurs que font d’autres pays aussi ( lorsque je vois le marasme dans mon 2e pays, Uk, on est plutôt mieux).
          Alors oui, on est dans une situation politique inédite où l’extrême droite peut arriver au pouvoir et prendre des décisions tres nocives. Mais… ca n’est pas fait et notre constitution et notre UE peut limiter les méfaits.
          Quant à la gauche elle a déjà été au pouvoir y compris avec les “extrémistes “ de l’époque (les communistes).
          Quant au “centre “ au pouvoir depuis 7 ans, le vilipender, tout en rejetant les autres..,
          Donc, oui, nous sommes face à des choix conséquents, à aborder calmement et dans la rationalité, pas au concours de slogans et caprices. Et malgré tout ce que je déplore, je reste optimiste.

          • 24
            YADEB
            21 juin 2024 à 12h02 / Répondre

            Faire un pronostic dans quelque domaine que ce soit est l’exercice le plus périlleux !
            Par contre étudier les différentes hypothèses est une activité normale.
            Le pire du gauchisme est possible mais évidemment pas certain du tout.
            La reductio ad hitlerum pratiquée sans mesure par les chapeaux à plumes de qq obédiences n’est pas plus intelligent que l’activité d’évaluer des hypothèses.
            Comparons 1981 et 2024.
            En 1981 la gauche communiste dominante était stalinienne au sein de l’Union de la Gauche, soit qq ministres contrôlés étroitement, à la culotte, par le génie florentin F.Mitterrand.
            La gauche de 2024 n’a rien à voir. Cette nouvelle gauche est dominée par une nouvelle génération de trotskistes ce qui est très différent. Staline avait eu à sa façon cruelle de régler pour lui-même ce problème. Étonnamment ce strotskisme relooké années 2000 renaît en France !
            C’est la révolution permanente par le rue, la violence, le vote … rien à cirer, le vote c’est secondaire.
            Des milices sont déjà dans la rue.
            L’une d’eux serait présenté à la députation, ce n’est quand même pas neutre comme symboliquement !
            Hollande s’est sans doute présenté avec l’illusion de pouvoir les contrôler de l’intérieur !
            Que pèse un Hollande ou un Faure par rapport à un Mitterrand ?
            Cette nouvelle gauche (accompagnée par des benêts utiles) prendra aussi des décisions catastrophiques.
            Les français comme disait Coluche aiment chanter les deux pieds dans la merde.
            Qui nous y a mis dans ce cul de sac ? Ben …… le génie d’Amiens.

  • 14
    Yasfaloth
    19 juin 2024 à 19h36 / Répondre

    Bien d’accord Danièle : la revue Esprit reste un refuge en ces temps où certains perdent leur repères (s’ils n’en ont jamais eu) …

  • 9
    YADEB
    19 juin 2024 à 9h39 / Répondre

    Prenons un peu de hauteur !
    Les 30 juin et 7 juillet de quoi s’agit-il?
    Il s’agit en réalité d’élire nos maîtres pour 5 ans !!!
    Dès qu’ils seront élus ils pourront faire pendant 5 ans le contraire de ce qu’ils ont dit qu’ils feraient à leurs électeurs.
    Pendant 5 ans les électeurs ne pourront pas les sanctionner.
    Seule de nos voisins la Suisse permet à leurs citoyens de contrôler leurs représentants au cours de leur mandat par les votations/référendums d’initiative citoyenne.
    Notre système n’est absolument pas une démocratie.
    C’est une escroquerie intellectuelle de le prétendre !!!
    Actuellement nos futurs maîtres de droite à gauche n’évoquent pas d’installer immédiatement les référendums d’initiative citoyenne en s’inspirant de l’exemple Suisse … cette république n’est à l’évidence pas démocratique et ne s’en rapproche pas, et n’est pas prête à l’être !

    • 10
      Joab’s
      19 juin 2024 à 14h43 / Répondre

      @yadeb8 il te faut donc voter pour le FP. ! Les RIP font partie de leur programme : 6e république.
      Par contre, en effet, les principes de la 5e est de donner une stabilité au gouvernement.
      Pour autant, preuve en est cette dissolution les gouvernants doivent tenir compte de résultats désastreux.

      • 12
        YADEB
        19 juin 2024 à 15h39 / Répondre

        Malheureusement LFI dominera en nombre de députés le FP et imposera le 1er ministre qui sera à l’évidence le gourou JLM dit Santerre. LFI a un fonctionnement interne obscur (la famille des chouchous de JLM) à l’image du courant de gauche appelé le lambertisme.
        Le RN c’est carrèment une famille génétique, c’est kifkif ………
        « LFI » promet le paradis sur Terre, le rasage gratis, mais on peut peut être avoir un Kampuchéa ?
        Dans cette configuration politicienne on est pas à l’aise pour faire confiance au respect des promesses.

      • 13
        Yasfaloth
        19 juin 2024 à 18h43 / Répondre

        Le RIP serait, chez nous, la dictature de l’émotion « populaire » qui est sous le contrôle des médias et donc de quelques oligarques et think-tanks. Voir par exemple l’influence actuelle de Vincent Bollorée.
        .
        Ce serait également un bras de levier inespéré pour tous les services étrangers (à l’Est comme à L’Ouest) qui s’emploient à piloter notre opinion publique à travers, entre autres, les RS.
        .
        Et pour finir ce serait une prime inespérée pour les tribuns, démagogues et populistes de tous poils qui se sont employés à déstabiliser depuis le début du siècle tous les présidents successifs, avec une attention particulière pour E. Macron qui se voulait le plus disruptif.
        .
        Le jour où le RIP sera institué en France ce sera un signe fort de fin de notre démocratie, j’en suis convaincu, aussi paradoxal que cela puisse paraître…

        • 15
          Joab’s
          20 juin 2024 à 10h28 / Répondre

          Oui, yasfa. De nos jours aux referendums les votants ne répondent pas a la question posée mais à QUI la pose.
          Défouloirs de frustrations diverses.
          On oublie que nos élus sont là pour agir, reformer, gérer.
          Et justement la motivation qu’avance yadeb(renverser le gouvernement)pour ces Rip est la raison pour laquelle il ne faut pas le faire.

  • 6
    Luciole
    19 juin 2024 à 0h52 / Répondre

    Les Polonais et les Hongrois bien que dirigés par l’extrème-droite (paraitil) peuvent voyager dans le monde.Les Coréens du Nord et les Iraniens le peuvent ‘ils?
    Si le choix devient Poutine ou la Charia Nous sommes mal partis.

    • 7
      Remi
      19 juin 2024 à 9h08 / Répondre

      6 – Luciole, En Effet, notre politique est devenue illisible pour le citoyen lambda, et nous sommes tous, des citoyens lambdas. Nos dirigeants successifs ont laissé les situations empirer en posant des sparadraps sur les problèmes du peuple, pour parler ainsi et les événements, comme on pose une rustine sur un ballon qui ne tient plus l’air. Et nous voilà maintenant condamnés à choisir entre le mal et le pire ?

    • 30
      Joab’s
      22 juin 2024 à 10h00 / Répondre

      @6luciole : coree du nord est une dictature soutenue par Poutine, financeur du RN.
      L’Iran une dictature religieuse. C’est aussi du coté RN qu’on a des tentations religieuses (droite ultra catholique).
      La Pologne est maintenant dirigée par le centre-gauche. (Tusk).

  • 4
    Joab’s
    18 juin 2024 à 18h28 / Répondre

    Il faut lutter contre ce poison de l’extreme-droite. Mais une lutte efficace est justement de temoigner fraternité (ce qui ne signifie pas approbation) à NOS FF qui se sont laissés tenter et égarer dans cette propagande dangereuse.
    En maconnerie, ce qui nous fait « frères » c’est le fait d’être initiés, pas de partager les mêmes idées, de s’aimer, d’être de la même classe socile …. ni du même sexe !
    Et justement le comportement d’obediences excluant des freres maçonniques de leurs tenues sous des pretextes futiles et ridicules de sexe ou d’une clameur de « reconnaisance » d’obedience est odieux (ca peut passer, çà, Geplu ?). Donc sachons faire le menage chez nous, maçons, d’abord.
    Lorsque dans mon entourage maçonnique ou familial quelqu’un me dit être sensible au discours du RN, j’entame la discussion avec lui, elle. Et c’est au travers de cet echange qu’on peut reveiller des reflexes humains, republicains ou de raison.
    De mon diagnostic, discutable, il s’agit e général d’une reaction de type caprice de « raslebol » alimenté par certaines realités mais beaucoup par les medias interessés par les taux d’ecoute remunerateurs, des agents etrangers visant à nous destabiliser et les reseaux sociaux qui sont capbles de rendre virale toute imposture.
    Il faut contrattaquer en tenant compte de ces realités de la perception qui peut amener à un vote abberant, a plus forte raison pour un francmacon.
    Il ne faut pas craindre d’aborder le sujet « immigration » par exemple et voir pourquoi cette hargne contre un phénomène somme toute banal.
    Donc que nos FF votants RN restent les bienvenus sur nos colonnes pas pour leur vote, mais parce que ils SONT nos Freres maconniques.
    NB : C’est aussi là l’interet du « ni politique, ni religion » : le contact reste entre democrates et populistes.

  • 3
    YADEB
    18 juin 2024 à 16h04 / Répondre

    Les pertes de mémoire des passionnés en politique française m’étonneront toujours, euh définitivement !
    Car parfois il y a de curieuses rencontres entre les extrêmes.
    Il est peut être opportun de rappeler l’article de Geplu :
    https://www.hiram.be/plainte-maconnique-contre-melenchon/
    et son appréciation : « Il est vrai que l’attitude ambiguë, et le mot est faible, de Mélenchon refusant d’appeler à voter Macron pour faire battre Marine Le Pen a choquée beaucoup de Frères et de Sœurs, notamment au GODF. »
    L’extrême droite, ses divers « penseurs » et les ancêtres de ces penseurs, l’ensemble est très sulfureux, et parfois mortifère … les génocides, répressions à la mode Pinochet etc etc.. malheureusement nombre sont attirés par leurs sirènes.
    L’extrême gauche, ses divers « penseurs » et les ancêtres de ces penseurs, l’ensemble est très sulfureux, et parfois mortifère … génocide, goulags sibériens, répressions à la mode chinoise etc etc … malheureusement nombre sont attirés par leurs sirènes.
    Notre Président semble avoir dynamité pour longtemps le centre, celui du juste milieu.
    Il a renvoyé tout le monde au manichéisme des extrêmes le bon et le méchant … en attendant la brute …

    • 5
      Joab’s
      18 juin 2024 à 18h59 / Répondre

      Sauf que ….
      Il faut cesser l’imposture de presenter un choix entre « extremedroite-extremegauche » ou RN-LFI !
      Oui, à droite il n’y a plus que l’extremedroite RN.
      Mais à gauche c’est une coalition entre Verts,Socialistes (partis de gouvernement pendant 10 ans) et une force qualifiée d’extreme qui represente mois de 30 % ,de la coalition !
      Si encore cette imposture etait une astuce pour porter un « bloc du centre » au pouvoir, ca passerait dans les exces de verbiage de campagne.
      Mais il ne faut pas rêver : plus personne dans le camp Renaissance n’a quelque espoir de remonter 16 points sur le RN ou 12 sur le FP…. en 2 semaines .

    • 8
      Brumaire
      19 juin 2024 à 9h08 / Répondre

      3- À propos de pertes de mémoire….
      Le Mélenchon de 2022 n’est guère différent de celui de 2024, mais déjà bien différent de celui de 2017 et encore bien plus du Mélenchon ministre sous l’ère Mitterrand, à 180° de l’actuel. Perte de mémoire ou fidélité à géométrie variable?
      Si 30% des 20-40 ans et plus, comme du côté des 40-60 ans ont voté RN en disant qu’il faut « essayer M.LP. et J.B.  » c’est que les cours d’histoire, – réduits à la portion congrue depuis 1969- ont un peu oublié de signaler que l’essai en question a déjà été fait en 1940. On en a vu les résultats.
      Et pour ceux qui ont plus de 60 ans, ils reflètent bien aussi les attirances à l’extrême droite qui avaient cours dans les années 30 et 40! Le nombre des opposants et des résistants aux régimes d’extrême droite était loin d’être majoritaire…

      • 11
        Joab’s
        19 juin 2024 à 15h33 / Répondre

        Et plus recemment, même une extreme-droite « light » a réussi à emmener le pays dans le desastreux brexit. Il a fallu attendre 5 ans pour corriger le tir : Le 4 juillet, selon tous les sondages, un gouvernement socialiste (Labour) sera installé. Mais ca n’annulera pas le stupide brexit … qu’une majorité ne voulaient pas … mais ne sont pas allés voter !
        La leçon est là : Ils ont toujours autant d’immigrés clandestins ! Pire ! les immigrés qu’ils voulaient bien (travailleurs des pays de l’Est) sont repartis. Et plus personne pour les recoltes !
        Il y a, en effet, cette tentation de l’ordre du caprice, à voter pour ceux qui gueulent le plus fort.
        Et dans un tel contexte, les arguments n’ont plus d’impact … ils veulent le RN, na !
        Mais examinons la faute de nos gouvernants, elus pour être progressistes et qui se sont contentés de reformes superficielles et toujours perçus dans un sens de brimade des plus démunis.
        Il y avait pourtant de l’espace politique pour entamer de veritables reformes de la Santé, les retraites, l’emploi, les investissements, l’éducation, l’environnement.
        Du coup … qui est vraiment progressiste ?

  • 2
    Anubis Rê
    18 juin 2024 à 13h32 / Répondre

    A lire !
    Aux dires de certains il faudrait rester fraternel avec les membres de la franc-maçonnerie qui votent pour cette idéologie putride.
    Il me semble qu’en cas de victoire des néofascistes du RN, tous les hommes de principes devront quitter les obédiences « spiritualistes » pour intégrer les «adogmatiques », laissant les « ouverts d’esprit » se compromettre dans une tolérance coupable.

  • 1
    Danièle Cousin-Chamoin
    18 juin 2024 à 10h30 / Répondre

    Il faut prendre le temps de lire chaque article mais cela vaut le coup.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous