Un Suprême Conseil Féminin Grand Collège du REAA pour la Roumanie

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 16 décembre 2012
Étiquettes : , ,
  • 5
    Nina
    20 décembre 2012 à 19:32 / Répondre

    …je ne comprends pas!
    Il faut m’excuser: je suis un peu lente.

  • 4
    cosmonaute
    20 décembre 2012 à 19:24 / Répondre

    Avec la diminution de l’écart entre la réalité et la fiction, il y a du pain sur les planches pour celle et ceux qui en ont peut être assez des exégèses sur la quadrature circulaire du triangle.

  • 3
    Nina
    20 décembre 2012 à 02:36 / Répondre

    Je n’ai pas encore entendu parler d’un Suprême quelconque au Luxembourg, autre que celui de la GLL (Grande Loge du Luxembourg), O.: régulière, et je la vois mal donner des patentes à une Obédience féminine (j’ai peut-être zappé…).
    Il y a peut-être un Suprême caché? c’est Giacometti et Ravenne qui vont être contents.

  • 2
    quén affère à Lidje
    18 décembre 2012 à 10:24 / Répondre

    Tiens, ce n’est pas une (Très Puissante) Souveraine Grande Commandeuse ?
    Je suis déçu…
    Ca fait beaucoup moins frémir qu’une Vénérable Maîtresse…
    Bon, je sors.

  • 1
    cosmonaute
    16 décembre 2012 à 15:34 / Répondre

    On va chercher les patentes où on peut…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous