Michel Maffesoli

Une lettre ouverte de Michel Maffesoli

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 9 janvier 2016
  • 24
    réboussié
    26 janvier 2016 à 13:48 / Répondre

    j’ai lu la prose de notre TCF . J’hésitais sur une réponse lorsque je tombe , façon de dire , sur mézetulle, Catherine Kintzler  » Situation de la France , Pierre Manent , petits remèdes grands effets  »
    ça fait un peu long comme réponse , mais d’une Pierre deux coups , et il faut en outre aller jusqu’au bout des commentaires , eh oui !
    prétentieux de vouloir en rajouter , bien sur ? sur les idiots utiles cités par notre Briguelli national , sauf à lui dire que , comme pour « laïcité » , l’adjectif enlève hélas beaucoup de vérité et de clarté au vocable , et pour finir sans vouloir aborder trop de concepts à la fois , le mot complexité , utilisé mal à propos , à la place de confusion , comme profondeur pour obscurité ??
    Houellebeq est complexe , mais avec « Soumission » , il va directement à la solution , ou la synthèse , sans s’égarer , se perdre dans les préliminaires , et c’est pour cela qu’on peut ne pas l’aimer , bien sur , le meilleur moment n’est il pas celui ou l’on grimpe ….l’escalier ??

  • 10
    Chicon
    13 janvier 2016 à 11:27 / Répondre

    @benjamin rathery : au début du siècle précédent , le XXeme, le recrutement était par cooptation à partir d’une population instruite, lettrée, posée. Aujourd’hui le nombre fait la force , financière et médiatique de l’institution , au détriment de son niveau intellectuel. Le débat se situe alors à un niveau politico-vindicatif compréhensible par le plus grand nombre.

    • 12
      maffesoli
      13 janvier 2016 à 18:03 / Répondre

      Et pourtant le « code génétique » de la F:.M:. n’est-il pas d’être « hétérodoxe » (vs) la « doxa » dominante ? C’est en tout cas ce que cherchent les jeunes générations. Saura-t-on répondre à leur attente ?

  • 6
    357
    12 janvier 2016 à 11:25 / Répondre

    La courte réponse de Loaëc est navrante.

    • 8
      Benjamin Rathery
      13 janvier 2016 à 09:53 / Répondre

      Loaec, s’il ne veut pas sombrer dans le ridicule, au lieu de continuer ses invectives ferait mieux de commencer par lire les ouvrages de Michel Maffesoli, à commencer par « Le temps des tribus » et « Du nomadisme, vagabondages initiatiques » et « Le trésor caché ».
      A moins que, réellement, il ne sache ni lire, ni lire, pour reprendre le bon mot d’un ancien GM du GODF.

  • 5
    Benjamin Rathery
    12 janvier 2016 à 10:31 / Répondre

    Le F Maffesoli est devenu pour certains Frères du GODF le nouvel homme à abattre, après que le F Bruno Etienne ait longtemps joué ce rôle et ce pour à peu près les mêmes raisons. Le temps n’est plus où la FM, comme au 19iè siècle, pouvait s’enorgueillir de compter dans ses rangs des intellectuels connus et reconnus dans le monde profane. N’en déplaise à certains, Michel Maffesoli est l’un des seuls intellectuels connus et reconnus qui ne cache pas son appartenance à la FM. La FM devrait plutôt être fière d’avoir dans ses rangs un intellectuel de cette trempe. Il se trouve que Maffesoli est un sociologue connu et reconnu par ses pairs, dont les thèses sont discutées internationalement. Je ne sache pas que Ronan Loec soit sociologue, ce qui devrait l’amener à plus d’humilité.
    Je considère que Maffesoli soulève de « bonnes questions ». Je considère même que les questions qu’ils soulèvent méritent d’être discutées, surtout si l’on n’est pas d’accord avec les conclusions que lui en tire. C’est là, me semble-t-il le minimum d’honnêteté intellectuelle; c’est là, en tout cas, ce que devrait être la démarche de tout franc-maçon authentiquement à la recherche de LA Vérité. Certains se comportent plus en militants politiques qui confondent leurs préjugés avec la vérité. Ce n’est pas parce que, en France, dans un cadre historique précis, le combat de la FM libérale s’est confondu avec celui de la République que la République est l’alpha et l’omega de la pensée maçonnique. Bien peu de Franc-maçons dans le monde vivent sous un régime républicain. Faut-il les considérer comme de « faux » francs-maçons ? Une certaine frange du GODF penserait-elle avoir le monopole de la « vraie » maçonnerie.
    Maffesoli pense que la République est un mythe ? Il pense que ce mythe ne fonctionne plus. les francs-maçons sont bien placés pour connaitre l’importance des mythes. Au lieu d’invectiver Maffesoli parce qu’il pointe du doigt les dysfonctionnements du mythe, ils feraient mieux de s’interroger sur comment le revivifier. Il se trouve que ceux qui invectivent ainsi maffesoli appartiennent en général à des partis de « gôche » qui ont eux-mêmes beaucoup contribué à vider le mythe républicain de son sens. Ils seraient bien inspirés de s’interroger sur cela. L’œuvre de Maffesoli peut les y aider. Après l’avoir lue, ils se forgeront un point de vue. De grâce, pas avant, et pas à la place.

    • 7
      yasfaloth
      12 janvier 2016 à 14:10 / Répondre

      Je crois qu’il faut comprendre que le choc de la réalité actuelle, où 1/3 des jeunes qui vont voter le font pour le FN, est dur à encaisser pour toute une génération qui s’est développée dans une certaine idée de « progrès » et d’universalité incarnée d’abord par la France de 68 puis par le « printemps » Mitterandien.
      .
      Quand, en plus, ces gens ont été initié au GODF où le mythe des succès d’une maçonnerie présentée comme « laboratoire social » et « corps intermédiaire de la république » est toujours très présent et reste un des arguments du recrutement; on peut comprendre que le monde qui transparait à travers le livre de MM leur apparaisse comme proprement insupportable…
      .
      Je me suis laissé dire que le F. Loaëc était pressenti pour devenir un jour GM du GODF, je ne sais pas si c’est vrai, mais si c’est le cas je vous souhaite bonne chance !

      • 9
        maffesoli
        13 janvier 2016 à 10:29 / Répondre

        C’est si lorsqu’on est en phase avec ce que le F:. Hegel nommait « l’esprit du temps » que l’on peut être prospectif. Or ce dernier n’est plus dans le « progressisme » ayant contribué à la dévastation du monde, mais bien dans la « philosophie progressive » permettant ce que j’ai nommé « l’enracinement dynamique ». Voilà le coeur battant d’une maçonnerie de tradition, voilà son trésor caché.

        • 11
          HRMS
          13 janvier 2016 à 14:08 / Répondre

          Malgré les travaux très importants de J D’Hondt ,de Poitiers et et après mes propres prospections ,i l n’y a, à ma connaissance, aucune preuve indubitable qu’HEGEl ait été initié, bien que FICHTE dont il fut l’éléve le fut, et n’ait été F que quelques années.

          • 13
            maffesoli
            13 janvier 2016 à 18:11 / Répondre

            C’est vrai, mais outre J.D’Hondt, il a aussi Karl Rosenkranz .

            • 14
              HRMS
              13 janvier 2016 à 19:48 /

              Hormis les conditions de ses funérailles avec l’évocation du « cédre du liban », il ne lui est pas connu de date d’initiation ni de loge-mère ou d’affiliation en Allemagne et/ou en France dans sa fréquentation de V Cousin … mMis son Statut devait lui exiger une préservation très determinée, du secret , pour que l’oeuvre sociale et politique ainsi que sa personne ne soient menacées, malgré les protections fraternelle ministérielles au sein du gouvernement Prussien

            • 21
              maffesoli
              15 janvier 2016 à 09:33 /

              C’est, en effet, historiquement, indécidable avec précision. Mais outre les indices ( « index ») relevés par D’Hondt et Rosenkranz, la tonalité de son oeuvre ( « stimmung ») plaide en ce sens.

          • 15
            speculum
            13 janvier 2016 à 20:34 / Répondre

            Alors Hégél était franc maçon ou pas ?

            • 16
              HRMS
              14 janvier 2016 à 12:10 /

              Sous de nombreux aspects de la vie de l’homme, de son oeuvre philosophique et de ses actions politico sociale, et de ses relation au sein de l’Etat, c’est Possible à probable, mais cela reste incertain;
              des preuves sortirons peut-être un jour … la chasse continue .

        • 17
          yasfaloth
          14 janvier 2016 à 16:20 / Répondre

          Je crois aussi qu’il est urgent qu’une certaine maçonnerie, dite « sociétale » fasse évoluer ses paradigmes, sous peine d’une marginalisation / ringardisation rapide et brutale, déjà en cours d’ailleurs…
          .
          Malheureusement son caractère, jusqu’à présent dominant, fait que cela nous touche tous. D’où, de mon point de vue, l’importance d’initiatives dans l’esprit de celle qui conduite à la création de la CMF.

          • 18
            Jean-Pierre
            14 janvier 2016 à 16:53 / Répondre

            Tu peux préciser ce que tu appelle l’esprit de l’initiative CMF ?

            • 19
              yasfaloth
              14 janvier 2016 à 18:20 /

              Pour moi (et je précise bien POUR MOI) et tel que je l’ai entendu et compris, c’est de consolider et fédérer les bases d’une « troisième voie » de nature « spiritualiste » entre la maçonnerie dite sociétale, et celle qui est dite « régulière » de part son allégeance à la GLUA.
              .
              Et de faire en sorte, à terme, d’être une sorte de « centre de l’union » dans une maçonnerie mondiale pour l’instant éclatée. Comme cela a été dit et redit : « réunir ce qui est épars »…
              .
              Pas la peine de me faire un procès en utopisme, en mauvaise foi, ou en naïveté… cela a déjà été fait et refait, merci !

          • 20
            Jean-Pierre
            14 janvier 2016 à 20:58 / Répondre

            Ah bon ? Par ce qu’il n’ y a de spiritualité qu’à la la GL, pas dans les autres obédiences, au GO ou à la GLNF ?
            Et pour être le centre de l’union « mondial » il faut commencer par exclure les français qui ne partagent nos vues ? Enfin, ca c’était la CMF première version. Pour la nouvelle, enfin la « future » parce que personne ne peut ou veut nous dire aujourd’hui ce que les z’élites de la rue Putaux nous préparent, on sait pas encore trop, mais échaudés on se méfie…

          • 22
            maffesoli
            15 janvier 2016 à 09:37 / Répondre

            Le vrai « sociétal » (comme l’historial de Heidegger, l’imaginal de Corbin et Durand), c’est lorsqu’on prend en compte un au-delà du social rationnel; i.e le symbole, le « sacral ». Je m’en explique dans « La parole du silence ».

          • 23
            HRMS
            15 janvier 2016 à 10:06 / Répondre

            j’adore une « certaine  » maconnerie … quelle cuistrerie ! Humeur !

  • 4
    Caruel
    10 janvier 2016 à 18:57 / Répondre

    Bonjour,
    je fait partie de ce que les virulents détracteurs appellent « vénérables naïf », puisque j’ai organisé dans ma ville une conférence de M Maffesoli. Neuf loges, représentant six obédience.
    Ce fut un succès si j’en juge par les planches spontanées qui ont suivi dans les ateliers, des compagnons aux maîtres.
    Ne prenons pas les auditeurs pour des imbéciles. Ce que je constate simplement, c’est que l’approche de MM a suscité de nombreuse interrogations et réflexions.
    Un peu d’air nouveau ne fait jamais de mal. C’est un comble de chercher à censurer par des diatribes. Chacun dispose de son intelligence

  • 2
    yasfaloth
    9 janvier 2016 à 12:24 / Répondre

    Pour ce qui me concerne, je l’ai lu, et trouvé intéressant. Je l’ai pris comme un livre d’opinion, au style que je conçois pas évident pour tout le monde, mais celui de Bruno Etienne, que j’aime beaucoup, n’était pas facile non plus.
    .
    En tout cas dans cette acception c’est une opinion qui a sans doute le mérite de bousculer des conformismes, certaines certitudes et de donner à réfléchir. Il faut accepter que le monde change et savoir le regarder en face !
    .
    Pour paraphraser son titre, je suis assez effaré du procès qu’on a fait à ce livre, procès qui démontre surtout pour moi l’étroitesse et le conformisme militant de certains esprits, fussent ils maçons, fussent ils « sociaux »…

    • 3
      blazing star
      9 janvier 2016 à 18:27 / Répondre

      « tu ne penses pas comme moi, donc tu as tord »
      leitmotiv de la pensee dominante

  • 1
    Luciole
    9 janvier 2016 à 11:23 / Répondre

    Je n’ai pas (encore) lu l’ouvrage dont il était question mais cette lettre de Michel Maffesoli me parait pleine de bon sens et dans une langue compréhensible par tous.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous