Une loge virtuelle, c’est quoi ?

Publié par Géplu
Dans Divers

En ces temps de confinement, beaucoup de Frères et de Sœurs se demandent comment « compenser » la fermeture des temples et l’absence de tenues, et cherchent des solutions pour remplacer les classiques tenues physiques dorénavant interdites par diverses solutions « virtuelles ».

Le Grand Orient de France s’est d’ailleurs cru obligé de rappeler en début de semaine sa position sur ce sujet par une circulaire assez ferme de son Grand Secrétaire citant l’article 23 de ses statuts : « La suspension des travaux de Loges du fait des mesures de confinement de la population crée une situation inédite au sein de nos Loges où s’établissent ces contacts au moins bimensuels qui scellent nos liens de Fraternité. La triple accolade et la poignée fraternelle sont momentanément à bannir alors qu’en fraternité ce sont les signes (ces bannissements) du rejet et de la tentation du repli sur soi. Le confinement, pour salutaire qu’il puisse être pour freiner la contamination, pourrait nous y conduire.
Contre ce risque, certaines de nos Loges souhaitent poursuivre leurs travaux « à distance » en dérogeant à l’article 23 du Règlement Général. Il nous faut maintenir l’application formelle de cet article, dont nous vous rappelons l’essentiel à savoir : « Les enregistrements audio et vidéo non expressément autorisés et l’utilisation de tous matériels de communication et notamment de téléphones portables, lors des travaux maçonniques sont formellement interdits.» (…) »

Bon, alors que faire ? Le site La Voie Virtuelle peut être une alternative. Créée en 2006 et déjà présentée ici sur Hiram.be par Jiri Pragman en 2008 dans un article très complet sur lequel il n’y a rien à changer, La Voie Virtuelle se présente comme une loge virtuelle, travaillant au Rite Français des modernes de 1785. En fait, pour ne pas affoler les foules, disons, et bien que ses créateurs s’en défendent, qu’il ne s’agit que de ce que l’on appelle communément un forum, certes assez bien réalisé, réservé aux seuls Frères et Sœurs dûment tuilés. On peut y présenter et y commenter par mail des planches, en respectant le rituel de référence, qui s’affiche à votre entrée sur le site (ouverture des travaux), et lorsque vous le quittez (fermeture). Les 3 grades d’Apprenti, Compagnon et Maître y possèdent chacun leur espace, ainsi que les grades de sagesse.

A mon avis l’intérêt majeur du site réside dans sa librairie, très riche et très complète avec la présentation de 300 rituels passés et présents, avec des tableaux d’équivalences des grades entre rites : « La Librairie comporte les rituels les plus importants des « Old Charges » et les rituels de « l’Ecossisme » du 18ème siècle, des outil permettent de comparer ceux qui appartiennent à une même famille. »

A découvrir. Mais pour cela, une demande d’accès est à faire à marih@wanadoo.fr en fournissant votre CV maçonnique.  🙂

dimanche 22 mars 2020
  • 17
    Christian
    29 mars 2020 à 11:12 / Répondre

    Bonjour,

    Comment fait-on pour entrer sur le site de la « Voie Virtuelle » ?

    Il n’y a pas de « formulaire » d’inscription …

  • 16
    Nestor Makhno
    29 mars 2020 à 09:47 / Répondre

    Je suis un peu réservé face à cette initiative. Je ne peux concevoir la Maçonnerie que comme une présence avec son côté tactile. Que faire des temps forts, de la chaîne d’union, de l’égrégore, des accolades, de la musique ? Quid des élections, des taux de présence. Bref, je n’y crois pas du tout.
    Je comprends la frustration des FF et des SS dans cette période inédite, mais cet ersatz serait une parodie qui nous éloignerait de la Maçonnerie. Si on s’initie seul, c’est à plusieurs avec l’aide et la présence de ses FF.
    A la limite des forums, des réunions virtuelles, téléconférences…. et encore avec conditions sécuritaires strictes, de type Dark web.
    Mais ce ne seront jamais des loges. Au mieux des forums, au pire des expressions d’onanisme maçonnique.

    • 18
      jean Luc Tinland
      29 mars 2020 à 16:07 / Répondre

      Selon notre retour d’expérience de pratique de loge « online », on notera que l’objectif initial est atteint :maintenir un lien maçonnique.
      Quelques remarques même si je partage ton com sur le fait que le contact local et … confiné en loge est irremplacable :
      – La question de la « couverture » est assurrée aussi solidement, par des moyens basiques et surs, que dans de nombreuses circonstances de loges « physiques ».
      – La présence idem.
      – les musiques sont assurées classiquement.
      J’attirerai cependant l’attention sur 2 points.
      – La necessité absolue de ne dependre d’aucun operateur exterieur (google, apple, youtube, etc.) et n’utiliser que des produits « ouverts ». C’est tout à fait faisable, même si c’est au prix de plus de rusticité avec les outils « open » du marché.
      – une discipline à apprendre par les officiers et particpants.
      Alors bien sûr rien ne remplacera les contacts réels, les regards, intonations … et l’effort pour venir en tenue.

    • 19
      pierre noel
      29 mars 2020 à 20:38 / Répondre

      L‘Internet Lodge N°9659 existe depuis 22 ans, sous l’obédience de la GLUA. Elle a des membres dans le monde entier, du Brésil au Japon, de Belgique (et de France !) en Australie (elle a un site internet).
      Elle se réunit physiquement trois fois par an (dans un local maçonnique en Angleterre) mais les membres sont en contact on-line quotidiennement, partageant leurs expériences, leurs connaissances, leurs intérêts (un peu comme un blog maçonnique, dont hiram.be est l’exemple, mais sans l’agressivité trop fréquente sur ces colonnes virtuelles). Ils reçoivent les convocations, les comptes-rendus des tenues et des autres activités. La loge n’initie pas (ni ne passe ni n’élève) mais les membres doivent l’être d’une GL en amitié avec la GLUA. Les trois tenues annuelles sont l’occasion de ladies nights, les épouses et compagnes étant invitées aux agapes et autres activités sociales (mais pas aux tenues).

  • 15
    jean Luc Tinland
    24 mars 2020 à 19:46 / Répondre

    Notre loge a choisi de tenir une réunion en ligne le 27 mars, quelque peu expérimentale, mais qui nous paraît essentielle en ces jours où les maçons ont besoin de se renforcer face au péril.
    Nous croulons sous les demandes de visite virtuelle et parfois d’inconnus ou FM très distants. Par précaution, provisoirement, nous limiterons l’assistance, les outils de tuilage restant encore rudimentaires. Et c’est le retour d’expérience qui nous aiguillera l’avenir de tel procédé.
    Voici la tenue : http://magnacarta-rl.fr/

  • 14
    de Flup
    24 mars 2020 à 13:49 / Répondre

    Il me semble que le travail virtuel est un moyen valable pendant une époque de claustration imposée ainsi que, en général , pour assister ceux qui ne sont pas à même de se déplacer. Il est un « escalier de secours » utile remplaçant en partie le travail in loco. Par contre l’initiation virtuelle n’en est pas une.

  • 13
    Lazare-lag
    24 mars 2020 à 13:12 / Répondre

    Attention à la lecture, qui doit être ici attentive.
    Il y est écrit qu’une loge « travaille déjà à Genève à couvert en virtuel ».
    Si cette loge est mentionnée comme travaillant « à couvert » et pas seulement « en virtuel », il me semble que la réponse s’impose d’elle même.
    Ce n’est donc pas ici, sur un site public ouvert autant aux maçons qu’aux profanes, et donc qu’à d’éventuels anti-maçons, que tu obtiendras ici une réponse publique et explicite. Non?
    A partir de là, si tu es réellement une soeur, Lili, que tu es un peu persévérante, un peu astucieuse, et très maçonniquement discrète et que tu tiennes absolument à obtenir la réponse, je suis sûr que ce type de renseignement pourrait te parvenir, à un moment donné.
    Mais ça ne sera pas par moi, d’une part je n’ai pas la réponse à ta question, d’autre part, ne maçonnant pas en Suisse, mais à plusieurs centaines de kilomètres de là, il me serait comme à toi, difficile de l’obtenir instantanément.
    J’ajoute que notre informateur, Janick Fenies, peut aussi vouloir signifier que le « couvert » ne suppose pas l’ouverture au delà des membres de la dite loge.
    Tout est possible…

  • 12
    EMMANUEL
    24 mars 2020 à 12:05 / Répondre

    la démarche maçonnique implique la prise de conscience de ses peurs afin de pénétrer les arcanes de leurs fonctionnements et ainsi les mettre le plus possible au fond de sa poche avec un mouchoir dessus et non pas de les véhiculer à l’extérieur histoire de déplacer vers l’Autre la culpabilité sur la chose…..
    La Voie Virtuelle est un Loge Vraie où chaque Sœur et Frères travaillent à leur rythme dans la sécurité informatique la plus absolue, avec des gardes fous que d’aucun étranger à la chose ne peut imaginer et toutes ces contraintes de sécurité peuvent être un obstacle au départ et engendrer une forme de découragement qu’il faudra dépasser; Courage et Persévérance sont des mots qui ne devraient pas vous être étranger.
    je suis un maçon de la Voie Virtuelle de la première heure et mon statut de maçon n’entretient aucune servitude d’appartenance;. je me qualifie souvent de maçon de toutes les Loges et Obédiences qui me reconnaissent comme tel.
    Au lieu de vous poser la question de savoir si la V.oie Virtuelle est ou n’est pas un espace protégé, merci de vous poser la question suivante: Qu’est ce que je veux faire??? et comment puis-le faire??? en faisant abstraction SVP du mot « envie »!!!

  • 10
    pascal
    23 mars 2020 à 16:45 / Répondre

    La Franc Maçonnerie se devant d’être évolutive, pourquoi pas, a nous d’y réfléchir et surtout de savoir bien tuiler afin que cet éventuel outil du futur ne se retourne pas non plus contre nous.
    Des règles, un encadrement, et surtout , surtout, surtout, la vigilance qu’en a une application numérique.
    Le problème reste de savoir comment bien tuiler dans de telles conditions, mais ayons confiance, et progressons !!!

  • 9
    Luciole
    23 mars 2020 à 12:24 / Répondre

    Entre un Suppo qui veut « garder le contact » et un enrimarc qui prêche la prudence ,je ne sais quelle voie choisir.

  • 8
    Suppo
    23 mars 2020 à 11:05 / Répondre

    Il est évident que nous devons garder le contact. La Fraternité étant l’une des bases pour un FM.
    Par l’intermédiaire de planches traitant d’un même sujet nous restons Unis, soudés les uns au autres.
    Garder ce contact entre nous est très important en cette période qui, espérons-le, sera de courte durée.
    Celui-ci fait de nous des êtres « Forts ».
    Cette Lumière doit sans cesse, envers et contre tout et tous, inonder de sa clarté, notre « être intérieur ». Afin de la protéger vers l’extérieur. Au service de l’humanité, surtout en ces moments difficiles.
    Tel est notre Devoir !…

  • 7
    Menaud
    23 mars 2020 à 09:30 / Répondre

    Bonjour,
    je pense que ce serait une piste très intéressante dans la mesure où cette situation devait devenir pérenne. Si comme je l’espère c’est l’affaire de 1 ou 2 mois nous avons le temps de voir.

  • 6
    MACAIRE EDZANG ONDO
    22 mars 2020 à 22:42 / Répondre

    Belle initiative

  • 5
    Raingeval
    22 mars 2020 à 20:49 / Répondre

    Faut être très très prudent!

  • 4
    Janick Fenies
    22 mars 2020 à 17:16 / Répondre

    Une loge travaille déjà à Genève à couvert en virtuel, lecture de travaux et instructions.
    Merci à la technologie de nous permettre de continuer.

    • 11
      Lili
      24 mars 2020 à 11:59 / Répondre

      Dans quelle Obédience et quelle loge travaille en virtuel à Genève ?
      Merci pour ta réponse

  • 3
    Jean Gaule
    22 mars 2020 à 15:32 / Répondre

    D’accord: employons bcc, mais une application formaliste de l’article 23 n’est pas compatible avec l’adage « nécessité oblige »(quod est necessarium est licitum) : les travaux virtuels à distance sont un choix adapté aux circonstances actuelles.

  • 2
    DANZON Jacques
    22 mars 2020 à 11:41 / Répondre

    Il me paraît néanmoins possible de construire ensemble par mail des planches sur un sujet commun.

  • 1
    enrimarc
    22 mars 2020 à 10:41 / Répondre

    En ces temps propices aux arnaques en tous genres n’est-il pas trop imprudent de se découvrir en laissant traîner des adresses !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif