Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

gl-newyork

Vifs débats dans les milieux maçonniques américains après l’élection de Trump

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 21 novembre 2016
  • 15
    andre de Chanmarten
    26 novembre 2016 à 10:57 / Répondre

    Est ce que le fait d’etre ,ainsi que le dit notre TIF ,Grand Master de New York,nationaliste c’est à dire aimer sa PATRIE et les sacrifices de ses ancetres ,est ORDURIER nous vivons sur un tas de fumler international mail le coq chantera toujours::

  • 13
    Dominique Perignon
    26 novembre 2016 à 00:15 / Répondre

    Notre ami Geplu se fait un devoir de nous donner connaissance de l’appel au calme du Grand Maître de NY, mais il s’empresse aussitôt d’en prendre le contre-pied, comme si nous – francs-maçons français ou belges – étions plus qualifiés pour épancher notre agressivité sur le candidat (américain) qui ne nous plaît pas !
    Je cite :
    – Les Etats-Unis d’Amérique ont choisi pour président un démagogue sans foi ni loi, grossier, sans goût, influençable (…) [qui tient des propos] xénophobes, racistes, nationalistes et sécuritaires. »
    Fermez le ban !
    Je rappelle la prose du F:. Williamson :
    « Pour conclure, je vous rappele que nous nous sommes tous engagés à « respecter les magistrats civils, à travailler avec diligence, à vivre dignement et à agir honorablement au milieu de tous les hommes ».
    Alors, un peu de respect pour le suffrage universel.
    Ou alors…

    • 14
      GépluAdministrateur
      26 novembre 2016 à 00:26 / Répondre

      Je rappelle à l’ « ami Dominique » que cet article n’est pas de moi, mais de notre autre ami du blog 3,5,5 et plus, comme cela est dit dans l’introduction. Je ne revendique donc pas la paternité des propos qui y sont tenus mais, bien évidemment puisque j’ai demandé à 3,5,7 l’autorisation de les reproduire, je les partage.

      • 17
        Philippe
        27 novembre 2016 à 09:45 / Répondre

        @Geplu
        Je suis tout a fait d’accord avec toi sur le doute que tu emets que le candidat Trump ne fasse pas un bon president, toutefois j’aimerais moderer le commentaire de 3-5-7 en indiquant qu’il n’y a aucun debat dans les loges US ou c’est totalement prohibe, mais qu’en revanche les freres echangent(sans doute avec trop d’ardeur) sur leur blog, facebook ou autre.

    • 16
      Philippe
      27 novembre 2016 à 09:38 / Répondre

      @Dominique Perignon
      Un petit addendum a ton commentaire, Donald Trump n’as pas ete elu au suffrage universel, a cet instant du decompte Hilary Clinton est en avance de 2 millions de voix(elue au suffrage universel) toutefois le systeme americain des grands electeurs(winner takes it all: le gagnant prend tout dans 48 etats sur 50)fera sans doute que Donald Trump sera elu president des USA.
      Cela etant une action en recomptage a l’initiative de Jill Stein(candidate ecologiste) est demandee au Wisconsin et tres probablement en Pensylvannia et Michigan.
      Le sort de cette election n’est pas encore tranche.

  • 8
    réboussié
    22 novembre 2016 à 16:42 / Répondre

    bien triste en effet , et le FN chez nous …..la question que je me pose , c’est pourquoi l’intelligence et la paix , l’amour du prochain et du lointain , nos valeurs , qui sont celles de la République ne triomphent elles pas , du moins avec une majorité suffisante pour se faire appliquer ? voir nos commentaires sur l’Europe actuelle et ses carences en matière de social , de justice sauf bien sur en période préélectorale ? une image ? des tas d’individus sapent tous les jours le temple , une pierre par ci , une fenêtre par là , des sauvageons en quelque sorte , brulent le Véné dans sa caisse …..pillent le trésor ….vendent une partie de la toiture ….et une majorité pense que c’est pas grave , faut pas stigmatiser , c’est parce qu’ils ont faim , ne sont pas reconnu comme tels suffisamment …la haine se développe contre ces faux bisounours mais vrais destructeurs et génère une minorité active qui pense qu’en tirant dans le tas , à défaut de résoudre le problème , ça défoulera , le tremblement de terre de la tectonique des plaques ..On peut donc attendre l’arrivée de Le Pen , la prévention n’a rien donné , et tous les remèdes ont été inopérants , ou neutralisés , ou diagnostic mal posé …le cancer est au pouvoir , hier , aujourd’hui et demain , en principe , si l’on ne change rien .
    Nos idées ou valeurs ? laïcité récupérée par le FN ? un comble ? les promesses électorales ? mais , mon bon monsieur , le mandat impératif comme le référendum , c’est pas démocratique ..votez pour moi , j’ai l’expérience … nous aussi , hélas
    Le problème ? on ne change pas un pignon de la boite de vitesse en roulant , faut donc attendre soit la panne , soit l’accident . et avec les mécanos de Bruxelles et les conducteurs de chez nous , même le pire n’est pas certain ,
    Qui a élu Trump ? les « grands électeurs » ……étonnant ? non ?
    Mon constat ? non , revue Humanisme n° 265 de 2003 , et 251 de l’été 2000 ….pour le communautarisme , N° 236/237 de décembre1997 ….Monsieur le député , le sénateur , le Président ? êtes vous franc maçon ? je ne sais ni ni …..faut croire !. espérons ?

  • 6
    xm
    22 novembre 2016 à 12:35 / Répondre

    Ca se passe de commentaire (et ça ne sort pas d’un support gauchissant)

    http://www.lepoint.fr/monde/le-heil-trump-de-supremacistes-blancs-22-11-2016-2084786_24.php

    • 10
      yasfaloth
      22 novembre 2016 à 18:01 / Répondre

      Voilà comment, typiquement, une provocation de débiles devient un « évènement médiatique », la presse porte une énorme responsabilité en valorisant ce genre de comportement par la publicité, même négative, qu’elle leur fait…
      Il y a toujours eu des connards, mais avant leurs conneries ne faisaient pas le tour de la terre pour faire vendre du papier !

  • 5
    Lionel Maine
    22 novembre 2016 à 11:44 / Répondre

    Étymologiquement, le nom de famille du futur Président peut faire référence à deux notions contradictoires : « Atout » ou « tromperie ».
    Certes, cela ne veut pas dire grand chose mais, avant de tirer des plans sur la comète, laissons-le s’installer et faire ses preuves.

  • 4
    Makhno
    22 novembre 2016 à 10:30 / Répondre

    Cela durera tant que le USA ne seront pas réellement un pays démocratique. Je rappelle que la Clinton a eu plus de 200 000 voix de plus que le Trump. Et contrairement à ce que j’entends par-ci-par, Cette election n’est pas un effet « populiste », mais tout à fait le contraire.
    Car le peuple lui, a voté pour Clinton, et ce sont les élites « l’establishment » les grands électeurs, purs produits du haut du panier qui a choisi le Trump.
    Seule une réforme électorale de fond pourra résoudre cette absurdité : un pays adémocratique qui veut exporter sa vision du monde par tous les moyens.
    Nous avons connu la même chose avec le petit Bush, ce n’est pas le peuple américain qui a voulu faire la guerre en Irak, ce sont bien les « grands électeurs » copains des magnats du pétrole.
    Le jour où les USA seront un pays démocratique,
    les discussions en Loge seront plus appaisées.

    • 7
      Jean de Mazargues
      22 novembre 2016 à 15:06 / Répondre

      L’élection américaine n’est pas celle du président d’un Etat unitaire mais d’un Etat fédéral appelé les « Etats-Unis d’Amérique ». Le système combine à dessein le poids démographique du vote et le poids des Etats. Il a pour but d’empêcher un déséquilibre géographique, nord-sud, est-ouest hier, plutôt côtes est et ouest contre le reste du pays de nos jours. Le vote des grands électeurs est lié : dans tous les Etats sauf 2, ils doivent voter pour le candidat arrivé en tête dans leur Etat. Personne de sérieux aux Etats-Unis et pas même Mme Clinton, ne remet en cause ces règles. Je rappelle que Abraham Lincoln lui-même fut élu avec moins de voix que son concurrent.

      • 9
        Makhno
        22 novembre 2016 à 17:45 / Répondre

        Le système US est une vieillerie qui ne devrait plus avoir cours aujourd’hui. Cela se comprenait dans un territoire immense, avec des distances très importantes, dans un pays non encore entièrement conquis et pacifié, avec des cultures différentes, bref une mosaïque où chacun regardait d’abord son village, puis son comté et au delà…des frontières . Aujourd’hui, les frontières sont bien bordées, les distances se sont rétrécient, la communication a réduit ses distances les délais de transport. Si cela se comprenait parfaitement au 18ème siècle, au 19ème et au début du 20ème, aujourd’hui cela est un non sens et d’ailleurs de plus en plus de voix s’élèvent pour proposer une réforme en ce sens. Surtout dans un pays qui veut donner au monde des leçons de démocratie. D’autant que la politique extérieur étant presque la chasse gardée du président, la crédibilité de son monde d’élection est sensible dans les autres pays du monde.

        Imaginons un seul instant un Grand Maître d’une Obédience élu par des « Grands électeurs » qui se réfèreraient aux votes de leur région. Mais ça, c’est évidemment de la science fiction !

        • 11
          Jean de Mazargues
          22 novembre 2016 à 22:09 / Répondre

          Les Etats fédérés ne sont pas des « régions ». Vous devriez aller faire un tour aux Etats-Unis pour comprendre l’actualité du fédéralisme.

  • 2
    xm
    21 novembre 2016 à 19:59 / Répondre

    A fortiori, le GM tance vertement certes en rappelant nos grands principes les Frères anti Trump.

    Même s’ils sont virulents, pour moi être anti Trump est un Devoir maçonnique.

    Avec quelques réserves quand même, l’arrivée de Trump au pouvoir aux USA me fait penser à celle de Hitler en Allemagne.

    Comme pour Trump, au début, on savait Hitler être exalté mais on ne s’attendait pas à la suite, du genre il va mettre de l’eau dans son vin comme on le fait pour Trump.

    • 3
      Jean de Mazargues
      22 novembre 2016 à 09:30 / Répondre

      La reductio ad hitlerum est totalement ridicule. Nommons les choses mais ne mélangeons pas tout.

      • 12
        Chanzy
        23 novembre 2016 à 13:52 / Répondre

        Il va falloir inventer le « méta-point-godwin » pour ceux qui utilisent l’argument de la « reductio ad hitlerum » à tout bout de champ…

  • 1
    Mg RENAULT
    21 novembre 2016 à 18:27 / Répondre

    Partout dans le monde il faut défendre la dignité humaine.
    FRATERNITE à tous

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous