Caroline Fourest 301017

Courageuse Caroline Fourest

Par Géplu dans Divers

Gérard Delfau, le directeur de la Collection Débats laïques et président fondateur de l’association Egale vient de publier sur le site de sa collection un hommage appuyé au courage de Caroline Fourest dans sa lutte contre l’islamisme politique, notamment celui de Tariq Ramadan. Qu’il me permette de reproduire ci-dessous son texte, et de m’y associer.
Géplu.

Courageuse Caroline Fourest

J’admirais déjà sa clairvoyance intellectuelle, sa capacité à remonter aux sources d’une pensée complexe, à débusquer les manifestations des divers intégrismes religieux, qu’il s’agisse de catholicisme, d’évangélisme, de judaïsme ou d’islam.
En ce moment, j’admire, en outre, sa maîtrise de soi et son courage dans le tohu-bohu médiatique qui l’oppose à Tariq Ramadan. Il est vrai que le sujet pour elle n’est pas nouveau. Dès 2004, elle a publié un ouvrage qui fit sensation : Frère Tariq. Le double discours de Tariq Ramadan. C’était l’époque où Nicolas Sarkozy cajolait le « théologien » de Genève, dans l’espoir d’obtenir des voix dans l’électorat de confession ou de culture musulmane. L’époque aussi, où d’influentes associations de gauche l’invitaient à leurs manifestations pour tenter de se rapprocher de couches populaires en quête d’identité. On célébrait alors son modernisme et sa volonté de concilier : démocratie et islam, fût-ce en passant par profits et pertes l’égalité des droits pour les femmes ou les minorités sexuelles.
Ce combat Caroline Fourest l’a mené brillamment, obstinément, rééditant en livre de poche son Frère Tariq, en 2010, multipliant, en France et dans toute l’Europe, les conférences, du moins quand elle n’en était pas empêchée par les menaces physiques ou les pressions sur les organisateurs. Et voilà qu’ aujourd’hui le représentant des Frères musulmans, en Europe, le « moraliste » de l’islam, est en délicatesse avec la Justice de notre pays. Au lieu d’observer un silence prudent, ses partisans déversent des tombereaux d’injures et des torrents d’antisémitisme sur Caroline Fourest. Plus étonnant encore, les dirigeants officiels de l’islam en France, l’ex-UOIF par exemple, se taisent. Ils ne le pourront pas plus longtemps. Comme l’Église catholique, après dix ans de déni concernant les prêtres pédophiles, ils devront clarifier leur position face à celui qu’ils reconnaissaient jusqu’à présent comme leur porte-parole et qui est aujourd’hui l’objet d’une double plainte pour des faits relevant des articles 222-223 du Code pénal. Je sais bien qu’ils invoqueront sans doute la commode « présomption d’innocence », mais jusqu’à quand ? Ils seraient en tout cas bien inspirés de se démarquer tout de suite de la campagne antisémite enclenchée contre Caroline Forest. S’ils ne le font pas, l’opinion publique les jugera.

Gérard DELFAU

Caroline Fourest sur RTL matin, le 30 octobre.

jeudi 02 novembre 2017 38 commentaires
  • 36
    Durruti 4 novembre 2017 à 19:22 / Répondre

    Mundus, vous êtes un provocateur mais nous ne tomberons pas dans ce piège minable et grossier que vous nous tendez.

  • 31
    ALJA 4 novembre 2017 à 16:45 / Répondre

    On ne peut que se réjouir de constater que le nouveau GM du GODF a osé dénoncer une certaine « gauche » « racialiste » et « différentialiste » . Cette « gauche-là » usurpe, à mon sens l’appellation « gauche » au moins depuis 1984 ? Cette « pseudo-gauche » a oublié que son ADN est republicain et laîque .
    Imprégnée de « tolérance » et de « progressisme », ayant perdu le sens des mots, cette-gauche-là est très présente dans certaine obédience.et s’est laissée contaminer par le terrorisme intellectuel des « islamo-gauchistes » .
    Voir des hommes et des femmes « de gauche » et « laïques » être les alliés objectifs d’un fondamentaliste religieux amène à s’interroger sur le sens du mot « lucidité » et à se demander où est passé « l’esprit des Lumières » dont ils se réclament .
    Il est plus que temps et vital que le GM du GODF la dénonce. Cela ne peut qu’encourager les FF et SS du GODF à faire le ménage sur les colonnes de certaines loges .

    • 33
      Désap. 4 novembre 2017 à 17:57 / Répondre

      C’est peut-être un peu pour ça que la gauche se prend des raclées électorales, et des sévères …

      • 35
        ALJA 4 novembre 2017 à 18:37 / Répondre

        C’est même sûr, à mon avis. Merci au « droit à la différence » de SOS RACISME. Certains ont oublié que l’ADN de la gauche est REPUBLICAIN, LAIQUE, UNIVERSALISTE, ce qui n’a rien à voir avec le « droit à la différence » qui ne pouvait mener qu’à la revendication de la « différence des droits ». Nous y sommes.

  • 17
    Antaeus 3 novembre 2017 à 16:19 / Répondre

    J’adhère à son propos mais sa laïcité à 99% sur l’islam pose question quand on voit l’extrémisme catholique progresser de façon exponentielle. Le radicalisme des riches est toujours autant accepté.

  • 14
    astronome64 3 novembre 2017 à 11:35 / Répondre

    Mais que pense clémentine autain ???

    • 24
      Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:44 / Répondre

      clémentine autain pense ? C’est un scoop !

  • 13
    Kitusai 2 novembre 2017 à 18:27 / Répondre

    Bonjour et merci Geplu pour ce précieux relais d’informations. Pour affronter ainsi à visage découvert pareil individu (et ses réseaux radicaux antisémites) il faut en effet un grand courage. Respect.

  • 10
    MG RENAULT 2 novembre 2017 à 12:30 / Répondre

    Laïcité et Fraternité sont signe de coeur pour l’Humanité.
    Bon courage à Caroline FOUREST

  • 5
    Nestor Makhno 2 novembre 2017 à 10:20 / Répondre

    Caroline est une femme remarquable, sans tablier, elle défend bec et ongle la Laïcité et pourfend les gouroux et faux prophètes. Elle dénonce les mauvais compagnons qui grouillent sur les plateaux de télé, les crétins utiles et complices complaisants qui polluent la pensée.

    • 11
      astronome64 2 novembre 2017 à 12:42 / Répondre

      Plenel et morin ???et tous les médias de « gauche » complaisants ???

      • 25
        Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:46 / Répondre

        Lire dans « Marianne » L’article Les complices du Tartufe islamiste.

  • 4
    Condorcet 2 novembre 2017 à 10:01 / Répondre

    Sans nuire à la présomption d’innocence, je trouve pitoyable que des loges et des obédiences aient pu inviter en leurs instances Tarik Ramadan lors de conférences et autres réunions. Ses propos sur « il faut un moratoire pour mettre fin à la lapidation des femmes » lors d’une émission de télévision m’avaient révulsé. Un tel propos aurait dû lui fermer les portes de nos temples à tout jamais, mais la pseudo-recherche de spiritualité de certains dévots justifie toutes outrances anti-Droits de l’homme.

    • 7
      Désap. 2 novembre 2017 à 11:50 / Répondre

      Çà peut être utile d’écouter l’ennemi …
      l’intoxication de l’Abwehr a très largement contribué à la défaite de l’Allemagne nazie, elle a également permis de sauver un nombre assez considérable de nos soldats.
      Autre temps, autre méthodes.
      .
      Ceci me fait penser au controversé Jacques Verges qui avait dit à peu près ceci à propos d’Hitler : « j’aurais aimé être son avocat, pour comprendre son raisonnement, car comprendre un homme comme celui-ci sert plus la démocratie que sa condamnation à mort ».
      .
      Il y a toujours deux manières de voir les choses : le verre à moitié plein ou à moitié vide, comprendre qu’écouter Ramadan c’est savoir ce qu’il a dans la tête, ou imaginer qu’il s’agit de « pseudo-recherche de spiritualité de certains dévots ».

      • 27
        Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:52 / Répondre

        Pa besoin d’inviter un « ennemi » en loge pour le comprendre. Il suffit de le lire. L’inviter en loge, c’était lui donner audience et respectabilité. Nous sommes au moins dans une « guerre psychologique » et globalement, loges et obédiences sont dans leur naïveté confondante d’un angélisme et d’une bonne foi qui confinent à la bêtise.

        • 29
          Brumaire 4 novembre 2017 à 14:12 / Répondre

          Tout à fait en phase avec ce que tu dis BR! Parfois, les FF et SS sont si naïfs, ou alors soucieux de faire des « parts de marché » en invitant de tristes sires comme T.Ramadan; si des loges devaient lancer des invitations à des conférenciers, c’est plutôt à Caroline Fourest qu’elles seraient bien avisées de le faire, d’autant plus qu’elle, elle sait de quoi elle parle, et elle, elle n’a pas le langage de la haine, comme le violeur genevois, n’en déplaise aux « courageux » qui se planquent derrière la présomption d’innocence.

        • 30
          Mundus 4 novembre 2017 à 16:09 / Répondre

          Bonjour,

          Ha bon, vous avez lu l »ennemi » et qu’avez lui ! faites en nous part!!

          Vous n’avez pas lu le frère Tariq! Si vous l’aviez lu vous auriez compris que c’est un f\ .

          Ce que je peux vous dire pour l’heure, ses écrits depuis au moins 2006 sont bourrés de références, d’allusions, d’expressions, de symbolique maçonnique c’est une véritable éloge, une ode à la maçonnique. Je crois sincèrement qu’il est Franc-maçon car ses dires et propos publics sont en cohérence avec ses écrits sauf qu’il est beaucoup plus prudent à la télé ou à la radio car il sait très bien qu’il est surtout ECOUTER aveuglément par les musulmans du monde et que jamais ils ne liront ses livres maçonniques.

          Dans son livre  »Introduction à l’éthique islamique » (2015), il fait référence et écho à un principe fondamentale des franc-maçons c’est  »l’Ethique maçonnique » ou comment les F\ et S\ doivent se comporter dans le temple et en dehors du temple.

          Dans  »L’autre, en nous » (2009) il nous raconte son parcours initiatique dans la maçonnerie depuis le Grade d’Apprenti (sur les 5 premiers chapitres) puis avec les chapitres suivants son élévation au Grade de Compagnon (chapitre 5 à 9) et enfin celui de Maître voir Elu.
          Petit exemple :
          Au chapitre 3 (p47) il fait référence à Pascal Blaise (1623-62) et le cite comme pour faire écho au  »silence » de l’Apprenti :  » Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie ». Comprenne qui pourra !

          Dans la  »Muhammad, la Vie du Prophète (2006). Dès l’Introduction à la dixième page, en parlant du prophète Mahomet, il écrit :

           »Il ne fut qu’un homme qui a agi et transformé le monde à la lumière des révélations et des inspirations qui lui sont parvenues de Dieu, de son EDUCATEUR (ar-Rabb), et… ».

          Ici le frère Tariq pour parler de Dieu il emploie le mot  »Educateur » comme pour faire croire que c’est un des 99 noms ou attributs de Allah le Dieu musulman, ce qui n’en est rien! Il aurait pu dire  »…de Dieu, son Tuteur (Al-Wakil)… » qui est un attribut de Allah mais non.

          http://islammedia.free.fr/Pages/99_noms_Allah.html

          Une erreur, une maladresse, un oubli…je n’en crois rien, le frère Tariq ne laisse ni ne fait rien au hasard. C’est le mot  »Educateur » qu’il choisit en précisant entre parenthèse  »ar-Rabb » qui désigne Dieu en islam, avant tout, il est vrai mais aussi le  »patron »,  »le chef », c’est un mot passe par tout dans le monde arabo-musulman pour désigner un haut gradé ou un supérieur quelconque comme un enseignant d’école par exemple.
          En réalité, il se sert de ce mot encore une fois pour faire référence à la maçonnerie.

          Un peu plus loin il fait référence à l’ENFANT DE LA VEUVE en parlant de Mahomet.
          NON NON NON vous n’avez rien compris.

          Il y aurait tant de chose à dire sur le frère Tariq comme je disais plus haut ses ouvrages sont remplis de d’expressions maçonniques par exemple quand il parle de Dieu il utilise souvent les mots :  »l’Un »,  »le Tout »,  »l’Unique »…etc. Il y a un grand appel à l’universalisme recouvert d’humanisme dans ses ouvrages, une ode à l’amour, à la vie, à la rencontre. Nous n’avez rien compris au frère Tariq.

          Le frère Tariq est un F\ depuis au moins 20 ans et il exécute la mission qu’on lui a donné, celle de séculariser l’islam et les musulmans.

          Non non non vous n’avez rien compris au frère Tariq.

          J’ai dit,

          • 32
            Désap. 4 novembre 2017 à 17:54 / Répondre

            Heu … on rit tout de suite ou on attend un peu ?
            🙂 🙂
            Bon … ben on t’embrasse frère Mundus,
            et embrasse frère Tariq pour nous 🙂 🙂

          • 34
            Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 18:34 / Répondre

            Je passerais sur le fait que vous ne maîtrisez pas la langue française tant vos fautes d’orthographe et vos fautes de syntaxe sont nombreuses.
            Ainsi donc, les adeptes du prédicateur des « Frères musulmans », islamologue auto-proclamé, lisent les sites maçonniques. Après tout, pourquoi pas ? Peut-être que cela vous aidera à devenir lucide.
            En vous lisant, je constate que votre lecture de l’islam est partielle et partiale, mais passons. Ce qu’il y a de sûr, c’est que si vous maîtrisez la lecture de votre gourou, vous ne connaissez RIEN à la franc-maçonnerie.
            Pour avoir lu Ramadan, je n’ai lu nulle part aucune allusion à une quelconque « éthique maçonnique ». En tout cas, celle-ci ne consiste pas à « demander un moratoire » sur la lapidation des femmes, pas non plus à approuver le mariage d’hommes adultes avec des fillettes à peine pubères, pas non plus à justifier le viol sous prétexte qu’une femme non voilée ne mérite que cela (ce n’est pas lui, c’est son frère Hani mais il ne l’a pas désapprouvé). Vous employez le mot « éducateur » en précisant que c’est pour faire référence à la pensée maçonnique que Ramadan l’emploie. Pas de chance pour vous, ce mot n’est employé dans aucun rituel maçonnique ni aucun manuel d’instruction. Vous voulez apporter la preuve qu’il serait franc-maçon par le fait qu’en parlant de Dieu, il fait référence à « l’un » maçonnique. Pas de chance, « l’unité » et « l’unicité » sont une notion issue du néo-platonisme. Cette notion est présente dans toutes les religions monothéistes ainsi que dans toutes les philosophies et traditions de l’Occident et ne doit rien à la franc-maçonnerie. Je ne prendrais même pas la peine de vous répondre sur la formule « enfants de la veuve ».
            NON, NON, NON, vous n’avez pas compris grand-chose à l’Islam et rien du tout à la franc-maçonnerie. Vous êtes un troll provocateur qui veut créer de la polémique mais vous maîtrisez beaucoup moins bien la rhétorique et la dialectique que votre gourou et maitrisez beaucoup moins bien que lui l’art de la dissimulation (taqyya) et du double langage. Vous avez des progrès à faire. Je vous invite à lire les islamologues mohamed arkoun, henry corbin et autres et les écrits de l’émir abd el kader.
            ET C’EST AINSI QU’HIRAM EST GRAND.

          • 37
            Makhno Nestor 5 novembre 2017 à 14:14 / Répondre

            Salut Frère MUNDUS, dis-nous ce que tu fumes, ça doit être de la bonne !

          • 38
            astronome64 6 novembre 2017 à 06:48 / Répondre

            Tu t’es vu quand t’as bu ? Il faut toujours respecter cher Mundus un principe capital : ne jamais écrire quoi que ce soit après les agapes !!!

    • 8
      Philippe 2 novembre 2017 à 12:09 / Répondre

      Qu’on aime ou non Caroline Fourest et indépendamment des accusations sur ce triste sire, il est à déplorer qu’elle est la seule à oser l’affronter intellectuellement. En plus de l’affronter , elle ne s’est jamais démontée et à su garder le respect et la maîtrise d’elle-même depuis des années.
      Je me souviens d’un débat où je les ai découvert tous les deux. Je ne peux oublier ce moment tellement « l’animal » Ramadan est coriace. Après, pour le reste de son travail, je ne me prononce pas. Mais chapeau pour sa pugnacité et sa clairvoyance.
      A chaque fois que je la vois, j’ai toujours ce sentiment de solitude qui me traverse: pourquoi est-elle toujours seule à combattre ces gens extrêmes (religieux, politiques,…)?
      Pour terminer, savoir que des Loges ont pu inviter ce Ramadan me déconcerte quelque peu. Certes, il faut pouvoir ouvrir l’esprit au maximum vers les autres rivages mais là, c’est de la flagellation intellectuelle avec ce type d’individu. C’est trop d’honneur de lui ouvrir nos portes….
      Après, après,…., sommes-nous tous libres?

      • 15
        yasfaloth 3 novembre 2017 à 12:41 / Répondre

        Tariq Ramadan est très aimé dans le monde musulman francophone, où il apparait comme un progressiste, et souvent un facteur d’apaisement (oui,oui !). J’espère sincèrement que les faits qu’on lui reproche vont être avérés, parce que sinon, la Caroline F., là comme dans d’autre domaines, aura une fois de plus joué les apprenties sorcières…

        • 16
          Désap. 3 novembre 2017 à 15:58 / Répondre

          Je serai toujours fasciné par cette islamoradicalophilie :))
          T. Ramadan est un immonde facho (oui, oui !) qui use du système bien connu du double discours.
          Alors bien entendu c’est un immonde facho pour nous occidentaux, selon nos conceptions.
          Evidemment, pour le Qatar, l’Arabie Saoudite ou les Talibans c’est un progressiste.
          Mais il y a un problème !! que notre cher donneur de leçons habituel semble perdre de vue : pour ne prendre que l’histoire du « moratoire sur la lapidation » (oui, oui, il y en a moult autres !!), cet islamiste radical bon teint, et plutôt bel homme, s’exprime dans l’espace européen …
          Qu’est-ce que vient faire la lapidation dans l’espace européen ??
          Les Musulmans n’auraient donc aucune limites ?
          Parce que mettre le sujet de la lapidation en discussion dans l’espace européen ça signifie cela : les Musulmans n’ont aucune limite à l’application de ce qu’ils estiment être leurs traditions.
          Et c’est ainsi, par ce genre d’horreur déguisée en progrès, qu’on lutte le plus efficacement contre toute forme, à la fois d’intégration, mais pire !! de respect des principes établis démocratiquement dans l’espace où l’on vit au prétexte que ceux-ci ne sont pas conformes aux traditions familiale, religieuse, originelle, etc.
          Certains, sans parler de « double vue », ne semble même pas pourvu de la simple :))

          • 28
            Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:59 / Répondre

            Parler de lapidation en Europe ??? Le problème est que, bien que la polygamie soit interdite en France, il y a des dizaines de milliers de polygames en France. Les femmes y sont déclarées « femmes isolées, mères célibataires » et le polygame passe tous les mois récupérer les diverses allocations. Et je ne parle pas du nombre de « mariages forcés » au Bled … L’excision est également pratiqué en France. Toutes ces pratiques sont interdites par la loi, qui n’est pas appliquée. On préfère, du bas en haut de la société, pratiquer la politique de l’autruche. C’est ce comportement qui fait le lit de l’extrémisme.

        • 18
          lazare-lag 3 novembre 2017 à 19:43 / Répondre

          Je me pose une question, Yasfaloth:
          – pourquoi « la » Caroline F.?
          – et d’ailleurs aussi pourquoi « F. », quand tout le monde, même sur ces colonnes utilise l’intégralité de l’identité de Caroline Fourest?
          Un peu de sexisme peut-être, ou s’agit-il d’autre chose?
          Et a contrario pourquoi pas évoquer, je cite en négatif, le Tariq R.?

          • 19
            yasfaloth 3 novembre 2017 à 20:41 / Répondre

            Tiens c’est vrai, j’ai écris « Caroline F. », un peu comme j’aurais pu écrire « Zemmour », ce sont des gens pour qui j’ai aussi peu de sympathie l’un que l’autre, sans rapport aucun avec leur genre je peux te l’assurer.
            .
            A la réflexion, et à mon oreille, « Caroline F. » me semble même plus respectueux que « Fourest »…
            .
            Pour ce qui concerne T. Ramadan, je n’ai pas non plus de sympathie particulière pour cet homme, mais j’en ai, et je ne m’en suis jamais caché, pour les musulmans sincères et respectueux, et je veux juste alerter sur le fait que si le procès qu’on fait à une de leurs figures emblématiques, s’avère, au final être une machination, cela ne peut qu’ajouter de l’huile sur un feu que l’opprobre dont ils sont l’objet rend latent.
            .
            Sachant aussi que « C. Fourest » 🙂 avait connu un débat télévisé plutôt houleux, et pas forcément à son avantage avec T. Ramadan en novembre 2011.
            .
            Maintenant si T.Ramadan est effectivement un violeur, que justice soit faite est la moindre des choses…

            • 21
              lazare-lag 4 novembre 2017 à 09:21 /

              Intéressante réponse, même si elle a évité, ou oublié, ma première question, qui est pourtant mon principal étonnement: pourquoi « la » Caroline F?
              Personnellement c’est surtout ce « LA » qui me froisse employé ainsi devant un nom de personne, encore plus lorsqu’il s’agit d’une femme, quelle que soit la femme concernée, et quoiqu’on puisse penser de la femme concernée. Et étant précisé que dans mon message précédent, je m’en tenais à des problèmes purement formels d’expression, sans émettre d’avis sur la susdite.
              Peut-être qu’un psychanalyste interprèterait cet évitement ou oubli de réponse sur ce « la » placé ici.
              Peut-être qu’un ou une féministe l’interprèterait aussi.
              Personnellement je vais m’en tenir à cette réponse instructive, et ferme ici le ban.

            • 23
              astronome64 4 novembre 2017 à 11:59 /

              « Idiot utile » comme aurait dit Lénine (le camarade vitamine quand on ricanait chez les anars) ???

          • 22
            yasfaloth 4 novembre 2017 à 11:50 / Répondre

            Oui, j’ai omis de répondre au « la », c’était involontaire (allo Dr Jung ? 🙂 ). C’est un de mes tics de langage, merci de me donner l’occasion d’y réfléchir.
            .
            D’abord j’aurais tout aussi bien pu écrire « le » Zemmour, et il me semble que ça m’est déjà arrivé. Je crois que j’emploie ces tournures quand je veux marquer une distance affective avec celles ou ceux que je nomme ainsi.
            .
            Peut être aussi une façon d’objectiver une IMAGE médiatique ou idéologique qu’ils projettent et que je réprouve (pour pleins de raisons, mais ce n’est pas le sujet), par opposition avec leurs personnalités intimes que je ne connais bien entendu pas, et que je n’ai pas vraiment envie ni le droit de mettre en cause.

    • 26
      Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:49 / Répondre

      Pitoyable , oui, c’est le mot. C’est dire combien nombre de FF et SS sont loin d’avoir atteint la lumière de la « lucidité ». Cela s’appelle des « idiots utiles » car ils donnent une audience et une respectabilité à des gens qui ne la méritent pas.

  • 3
    luciole 2 novembre 2017 à 09:08 / Répondre

    Pour n’avoir pas toujours apprécié Caroline Fourest je m’associe cependant aux propos de Géplu.

  • 2
    astronome64 2 novembre 2017 à 07:53 / Répondre

    Une femme très courageuse (sans oublier Cynthia Fleury !!) En revanche le silence d’Edwy Plenel et d’Edgar Morin est éloquent….

    • 20
      lazare-lag 3 novembre 2017 à 23:04 / Répondre

      On pourrait en apprendre un peu plus sur Cynthia Fleury?
      Primo, je ne connais absolument pas; deuxio, quand je vois les livres (ou plutôt les titres et leurs présentations sur internet)dont elle est l’auteur, j’ai un peu de mal à me faire une idée plus précise sur elle et sa pensée.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG 2 novembre 2017 à 05:19 / Répondre

    Caroline Fourest possède un réel talent d’écriture.
    J’ai personnellement beaucoup apprécié son ouvrage « Génie de la laïcité ». Le sous-titre, en 1ère de couv, en dit long sur la pensée de l’auteure : « la laïcité n’est pas un glaive, mais un bouclier ».
    « Ni capitulation, ni persécution », disait Ferdinand Buisson (1841-1932) philosophe, éducateur et homme politique, cofondateur et président de la Ligue des droits de l’Homme, ainsi que président de la Ligue de l’enseignement (1902-1906), qui en 1927, reçu conjointement le prix Nobel de la paix. Il est un des pères de notre école laïque.

    • 6
      Désap. 2 novembre 2017 à 11:34 / Répondre

      Le glaive c’est la maçonnerie.

      • 9
        Philippe 2 novembre 2017 à 12:17 / Répondre

        Un glaive sous forme de couteau suisse alors. Avec le tire-bouchon en pièce maîtresse.
        J’espère que c’est du deuxième degré….

        • 12
          Désap. 2 novembre 2017 à 17:02 / Répondre

          ah non, pas du tout, ce n’est pas du deuxième degré.
          La maçonnerie n’est pas la religion pour les intelligents, du moins pas à mon sens.
          .
          Elle peut servir très efficacement à l’exégèse biblique, certes, mais il me semble qu’il y a infiniment plus de vérité dans l’Epopée de Gilgamesh, dans ce qu’exprime la Grande Pyramide ou chez Pythagore que dans la Bible.
          Plus on est proche de l’état brute de la pierre, mieux on en connait la nature et plus exacte sera la taille.
          .
          La Bible part d’un matériaux déjà taillé, depuis fort longtemps, avec toutes les aléas, que ce caractère comporte ; de plus, la Thora n’a pas pour vocation l’objectivité, elle est purement subjective puisqu’elle est la loi d’un Peuple, qui la prend d’ailleurs comme telle, comme étant SA Vérité et non LA Vérité.
          Ceux qui en ont fait LA Vérité, accessoirement en la réécrivant, sont les disciples du Christ.
          Puis les Romains en font un instrument politique à partir de 325, au détriment de leur culture, de notre culture, et de la connaissance que la maçonnerie nous propose de retrouver, et je ne pense pas que la Bible nous soit d’un grand secours pour cela.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
f650cd7cd90181defa7ed15fecd7fdc1iiiiiiiiii