Rassemblement 1er mai

Le 1er mai, traditionnel hommage aux Martyrs de la Commune

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 18 avril 2016
  • 7
    Benjamin Rathery
    19 avril 2016 à 10:35 / Répondre

    Le GODF a, dans ce domaine précis, la même pratique qu’avait lorsqu’il existait encore le PCF vis-à-vis de la Commune et des Communards. Cela s’appelle un détournement d’héritage. C’est indigne de celles et ceux qui, en conscience, recherchent la vérité.
    Mais c’est ainsi que l’on fabrique des légendes et des mythes.
    Si le GODF, en tant qu’institution, et la majorité de ses membres étaient les héritiers de « ceux qui, victimes de l’injustice sociale prirent les armes contre un monde mal fait et formèrent, sous le drapeau de la Commune, la grande fédération des douleurs » (Dédicace de Jules Vallès pour son roman « l’insurgé » ), cela se saurait …

  • 5
    SAMUEL Gilbert
    19 avril 2016 à 09:22 / Répondre

    Oui il est nécessaire d’aller se recueillir sur la tombe de Louise Michel le 1er mai à 15 heures dans le cimetiere de Levallois-Perret et s’inspirer de la pensée et l’action de cette femme admirable dont certains font tout pour gommer son souvenir.
    Une créche portant son nom et ornée de sculptures réalisées par l’artiste Boris TASLITSKI représentant son action éducatrice pendant sa déportation en Nouvelle-Calédonie est menacée de démolition pour satisfaire un projet immobilier…..

  • 3
    Benjamin Rathery
    18 avril 2016 à 15:04 / Répondre

    Le « pèlerinage » aux martyrs de la Commune a été créé par Philippe Guglielmi, GM du GODF. Que les héritiers de Babaud-Larivière, GM du GODF de l’époque, partisan de Thiers et des « versaillais », comme la majorité du Conseil de l’Ordre, rendent un hommage à ceux qui les ont combattus me fait sourire !!! D’autant que l’essentiel des Communards devenus francs-maçons étaient membres du Suprême Conseil, justement parce qu’ils considéraient que le GO était « bourgeois ».
    Honorer Lucipia, Mesureur, Pottier et Clément, pourquoi pas, mais pourquoi ne pas honorer le plus célèbre des communards, Jules Vallès, dont la tombe est au Père-Lachaise ???
    Que les frères et sœurs, qui se sentent proches des idéaux du Frère Jules Vallès se détournent du cortège « officiel » aillent déposer un bouquet de fleurs des champs sur la presque anonyme tombe du libertaire.
    Peut-être Daniel Keller, qui me semble plus proche de Babaud-Larivière n’a jamais lu « l’insurgé »?
    Et puis quid de la cérémonie, initiée il y a quelques années par la GM de la GLFF Denise Oberlin sur la tombe de Louise Michel ? La GM actuelle connait-elle Louise Michel ?
    Je recommande la lecture de l’ouvrage « Commune de Paris-La franc-maçonnerie déchirée » d’André Combes à tous ceux qui préfèrent la vérité de l’histoire aux cathéchismes mystificateurs.

    • 4
      357
      18 avril 2016 à 19:01 / Répondre

      Je crains, cher Benjamin, que ta proposition d’hommage à Vallès ne cadre guère avec son testament moral et philosophique rédigé le 2 avril 1869 avant d’être admis au sein de l’Ecossaise 133 :

      « Je demande pour les êtres faibles, que ma mort laissera sans ressources, une protection que je n’impose pas à la sentimentalité de ceux qui vivront après moi, mais qui, dans un monde bien équilibré, sera naturellement accordée à tout individu incapable, par jeunesse ou maladie, de gagner son pain. Je ne veux pas qu’on mène mon cadavre à l’église et qu’on bavarde sur ma tombe. »

      Un discours sur la tombe de Vallès n’est donc pas nécessaire.

      Ceci dit, je suis tout à fait d’accord avec toi. Cette manifestation au Père Lachaise ne correspond historiquement à rien.

      • 6
        Benjamin Rathery
        19 avril 2016 à 10:24 / Répondre

        Avoue, MTCF, que voir certains dignitaires rendre hommage aux « communards » libertaires ne manque pas de sel…
        Que les SS et FF n’oublient pas de se joindre à l’hommage que la GLFF rend à Louise Michel à 15 H le 1 Mai au cimetière de Levallois !

  • 2
    Chicon
    18 avril 2016 à 12:49 / Répondre

     » La Commune  » a un sens politique clair. Y participer range les obedience presentes a-gauche. Quand tout ce monde Ira aussi a la messe le quatorze Juillet pour les morts pour la patrie, cela equilibrera a-droite. La franc maconnerie rassemble la gauche mais elle pourrait rassembler tous les cotes.

  • 1
    RENAULT Michel
    18 avril 2016 à 10:14 / Répondre

    Ceci est bien, important et clair dans l’annonce de ce rassemblement.
    FRATERNITE

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous