FMM 51

Franc-Maçonnerie Magazine N°51 d’octobre est paru.

Par Géplu dans Dans la presse

fmm51Pourquoi rapprocher le bouddhisme, pratique multimillénaire, né dans les confins de l’Orient et la franc-maçonnerie, fille des Lumières qui s’est épanoui en Occident ? Ce n’est pas du côté de l’Histoire ancienne qu’il faut chercher ; les indices se situent plutôt en observant notre époque contemporaine. Spiritualité, sagesse, philosophie, art de vivre… le bouddhisme à lui seul contient toutes ces notions (…).

Dans son éditorial Jean-Marc Vésinet pose, et répond, à la question de la raison du dossier de ce numéro, précisant un peu plus loin : (…) Point de critique ni de changement social dans le bouddhisme. Il s’agit de situer l’individu dans une vision progressive de lui-même : mieux se comprendre, s’améliorer. Une spiritualité dénuée de transcendance religieuse, dans une démarche initiatique. Nous ne sommes plus très loin de la franc-maçonnerie (libérale) et de ses idéaux, semble-t-il.

A côté de ce dossier, traité par Jean-Moïse Braitberg, on trouvera des articles de Jean-Michel Quillardet, Pierre Auréjac, Bruno Pinchard, Hélène Cuny, Christian James, Jiri Pragman, Jean-Pierre Laurant, Pierre Molier, Henri Pena-Ruiz, Dominique Morillon, Jacques Ravenne et Hervé Hoint-Lecoq.

Consultez le sommaire complet : sommaire-n51

samedi 15 octobre 2016 4 commentaires
  • 4
    DanielDH 16 octobre 2016 à 19:14 / Répondre

    Bonsoir à toutes et tous,
    Le Bouddha historique, Sidharta Gautama, avait atteint l’éveil après avoir compris que l’ascèse à laquelle il s’était astreint auparavant ne menait à rien.
    Dire que le bouddhisme est une ascèse me semble donc sujet à caution.
    Le noble chemin octuple en est la preuve et correspond à certaines facettes de notre idéal.
    Bien fraternellement.

  • 3
    Mg RENAULT 16 octobre 2016 à 18:46 / Répondre

    Merci beaucoup pour ce complément d’informations.
    FRATERNITE

  • 2
    Michel Warnery 16 octobre 2016 à 15:14 / Répondre

    Si l’on considère à juste titre que la Franc-maçonnerie moderne est issue des « Lumières » et, à ce titre, soit considérée comme une forme d’Humanisme, ce n’est pas au bouddhisme qu’elle peut s’identifier, mais à la doctrine de Confucius, laquelle est un code d’éthique. Noter aussi que le Bouddhisme est né en Inde et qu’il ne commence à être connu et pratiqué en Chine qu’en 265-316 ap. J.C. En revanche, la doctrine confucéenne apparaît à la période « Printemps & Automne » (722-481 av. J.C.) et constitue, dès lors, le fond de l’Humanisme chinois qui rayonnera en Chine, dans l’ensemble du Sud-est asiatique et au Japon, pendant deux millénaires jusqu’à la tentative de création d’une république chinoise par Sun Ya-Tsen au début du XXe siècle. Le bouddhisme est une ascèse spirituelle qui n’a qu’un lointain rapport avec l’initiation maçonnique.

  • 1
    Mg RENAULT 15 octobre 2016 à 11:13 / Répondre

    « Boudhisme et franc-maçonnerie. Des philosophie humanistes dans l’air du temps »
    L’article de Jean-Moïse Braitberg est une fine analyse qui sait éveiller notre conscience sur un sujet bien délicat.
    Dans un monde en pleine mutation ce travail pédagogique ne peut-être que profitable à tous.
    On ne peut que reconnaître dans ce numéro n°51 le courage de la vérité.
    Merci
    Bon courage à tous
    FRATERNITE

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
eget Nullam tempus ut suscipit commodo leo. consequat. ante.