Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances

Rendez-vous le dimanche 18 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 12 650 articles y sont stockés !

GCGFF

L’avenir de la démocratie, vu par le GCGFF

Par Géplu dans Divers

Un communiqué du Grand Chapitre Général Féminin de France 

 

Depuis le mois de novembre, notre pays connaît un mouvement social inédit qui, outre qu’il occupe l’espace médiatique en continu, ébranle le fonctionnement traditionnel de la vie politique française, questionnant l’efficacité de notre démocratie représentative.

Les violences dont ses divers « actes »  ont été émaillés ont donné l’occasion au législateur de prendre des mesures que d’aucuns ont pu juger liberticides. Par ailleurs, comme le souligne Delphine Horvilleur, rabbin du Mouvement juif libéral de France dans le Monde du 14 février, sous le titre « La philosophie du bagel » le mouvement des gilets jaunes, comme tout mouvement de contestation, a su créer un espace politique, un « trou » qui agit comme un appel d’air et dans lequel s’engouffrent depuis des semaines les plus virulents acteurs antidémocratiques et anti républicains. Les actes antisémites récents en sont l’expression.

Ce mouvement dont il était pronostiqué qu’il ne survivrait pas aux festivités de fin d’année, par sa longévité inattendue, témoigne d’un malaise social profond procédant d’un sentiment d’injustice et d’abandon, que ni les syndicats, ni les partis politiques n’ont pu ou su prendre en charge. Il intervient dans un contexte européen et plus largement international où les mouvements populistes font florès. Alors même qu’il y a encore peu, la démocratie était considérée quasi unanimement comme le moins mauvais de tous les systèmes, des sondages récents font apparaître qu’un nombre croissant de citoyens, y compris en France, ne serait pas hostile à un régime autoritaire.

La gravité du phénomène que l’on vient de décrire, ses dimensions très contradictoires et donc sa complexité, les questions multiples qu’il soulève au premier rang desquelles celle de l’efficacité de notre système démocratique exigent que les Franc-maçonnes de Rite français que nous sommes s’emploient à y réfléchir froidement, en dehors de tout parti-pris idéologique.

A cette fin, le Grand Chapitre Général Féminin de France – GCGFF – organise à la Cité du Couvent le dimanche 23 juin, une conférence-débat « L’avenir de la démocratie », ouverte à tous les Sœurs et Frères des Obédiences et Juridictions amies qui se tiendra de 10h à 14 h, l’accueil étant ouvert dès 9h.

Au cours de cette matinée,
la sociologue Annie Collovald, interviendra sur le thème : le populisme : menace ou réveil de la démocratie ?,
la philosophe Barbara Stiegler, sur : des origines et de la crise du néolibéralisme,
et l’économiste Aurore Lalucq traitera de : penser un autre monde, une utopie ou un vrai projet ?
Un long temps de débat sera ménagé à l’issue de ces trois conférences.

L’inscription à cette conférence-débat qui se déroulera 4 Cité du Couvent, 101 rue de Charonne à Paris en tenue civile sans décors est impérative à l’adresse suivante : confjuin2019.gcgff@gmail.com si possible avant le 15 juin.

mercredi 15 mai 2019 13 commentaires
  • 4
    Désap. 15 mai 2019 à 09:53 / Répondre

    C’est le problème de la grande majorité des analystes qui sont autorisés à définir la nature des mouvements sociaux : ils ne les voient qu’au travers de ce qui les touche directement, incapables d’une analyse globale.
    C’est humain dans ce qu’il est de plus mineur : ceci remettrait en cause la politique à laquelle ils participent directement depuis quarante ans, ceci aurait pour conséquence de démontrer leurs erreurs et notamment l’égoïsme qui consiste à défendre ses prérogatives sans ne tenir aucun compte des conséquences.
    C’est le côté très positif du mouvement des gilets jaunes, il révèle la nature exacte de la mentalité d’une très grande majorité des élites.
    C’est consternant, c’est même révoltant, le rabbin Delphine Horvilleur pour qui j’avais les meilleurs sentiments me déçoit profondément.
    Si ce constat s’arrêtait là, nous pourrions en faire des tragédies comiques à l’image du tartuffe ou du bourgeois gentilhomme.
    Mais leur bêtise savante et leur égoïsme sont de nature à permettre l’établissement de pouvoirs autoritaires dont ils préparent activement l’arrivée et dont ils s’accommoderont sans difficulté si cela leur garanti la conservation de leur statut.
    Les partis populiste-nationalistes se font une religion de flatter cette petite bourgeoisie intellectuelle de manière à faire accepter leur politique par le plus grand nombre, c’est l’Histoire du XXè sc. qui nous rappelle à son bon souvenir.

    • 8
      L 15 mai 2019 à 14:02 / Répondre

      Désap, je lis toujours tes commentaires avec plaisir et, même si je te trouve particulièrement sévère sur certains points, je partage néanmoins bon nombre de tes analyses. La situation que tu décris, y compris dans un article précédent sur le populisme, m’inspire la citation de Bossuet que voici : “Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes“. Certes, je sais ce que tu penses de Dieu, mais je trouve la formule particulièrement adaptée, surtout lorsque je lis les posts de certains, dont on peut se demander ce qu’ils ont compris de leur engagement maçonnique…

      • 9
        Désap. 15 mai 2019 à 16:48 / Répondre

        Mon TCF, je n’ai rien contre Dieu, je lui voue au contraire un amour infini et j’essaie d’être digne de chercher à le comprendre par l’usage rigoureux de ses outils, Equerre, Compas et Niveau.
        Je le plains, en revanche, pour toutes les âneries qu’on lui fait dire.
        Il a dû rire un moment, mais je pense que depuis un peu plus d’un siècle il pleure à chaudes larmes.
        Tu es bien inspiré.
        Bien Frat:.

        • 11
          ERGIEF 19 mai 2019 à 21:06 / Répondre

          MTCF Desap, chez les chrétiens dont je suis Dieu est désespéré depuis les lettres de Paul datées de la moitié du 1er siècle…

          • 12
            Désap. 20 mai 2019 à 10:14 / Répondre

            11 – Que dire du culte de la personnalité forcé par lui-même, cet homme sans autre dimension qui prétend corriger, représenter et réaliser la vérité millénaire d’un peuple.
            Paul n’est que son interprète.
            Tu sais mon soucis qui n’est rien d’autre que l’objectivité. Est-ce que je l’exprime ? La réponse ne m’appartient pas et je n’en ai pas la prétention, seulement celle de susciter la réflexion. Etes-vous Maçon ? Mes Frères me reconnaissent comme tel.
            Très Frat:. Mon BAF.

        • 13
          DACIER 20 mai 2019 à 11:52 / Répondre

          Cette utilisation des outils dans la recherche de la compréhension de Dieu me fait penser à un grand Cheikh de l’ésotérisme islamique qui expliquait les quatre lettres du nom d’Allah avec la règle, le compas et l’équerre. Guénon y fait aussi allusion dans un de ses articles parus dans la Gnose. Il y a là une analogie frappante avec le symbole du GADLU.

  • 3
    altec 15 mai 2019 à 09:46 / Répondre

    Et ANWEN en serait le roi

  • 2
    Astérix 15 mai 2019 à 09:30 / Répondre

    La démocratie ce n’est pas donner un blanc seing une fois pour toute à un élu qui ne respectera pas ses promesses. Il faut donc un contrôle des élus soit par un mandat quasi-impératif soit par une remise en cause de ses faits et actes.
    La démocratie c’est la lutte contre la misère et la pauvreté,
    La démocratie c’est la mise hors d’état de nuire de tous les lobbys manipulateurs,
    La démocrratie c’est la fin des prébandes de toutes les commissions théodules et autres,
    La démocratie c’est la mise hors état de contrôle des médias par les groupes financiers,
    La démocratie c’est la recherche du bien commun et non celui de quelques uns,
    La démocratie c’est la maitrise de sa monnaie,
    Quant à l’article, il oublie les estropiés à vie, les syndicalistes gazés, les rapports des observateurs des Droits de l’homme, la différence de comportement dans le maintien de l’ordre entre la gendarmerie et la police, etc..à tel point que certains manifestants veulent être encadrés par la gendarmerie et non plus par la police.
    Bref il va y avoir du boulot.
    Déjà bien qu’une instance maçonnique se réveille après six mois de contestation sociale.

    • 5
      Désap. 15 mai 2019 à 10:03 / Répondre

      Mon TCF Astérix, ce que tu décris là, c’est plutôt la République qui, pareillement à la démocratie anglo-saxonne dominante, garantit toutes les libertés publiques et individuelles, la libre entreprise intégrale à l’intérieur d’un système capitaliste, mais se différentie de celle-ci par la solidarité nationale et inter-générationnelle.

      • 7
        Astérix 15 mai 2019 à 14:01 / Répondre

        Je n’ai pas voulu dire autre chose c’est effectivement plus de la République que la démocratie dont je voulais parler.

  • 1
    Anwen 15 mai 2019 à 06:26 / Répondre

    Y a t-il un avenir à la démocratie ?
    Mais d’abord, qu’est-ce qu’un régime démocratique ?
    La démocratie est un système politique qui avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents : « Pas une tête ne doit se lever. Si une seule dépasse, on la coupe », tel est le grand principe de la démocratie.
    L’égalité c’est « tous dégénérés », « tous fous », tous égaux dans la bêtise ou dans la bassesse c’est la suppression de la hiérarchie des esprits !
    C’est le courant d’eau qui éteint toutes les lumières, sous prétexte qu’elles éblouissent.
    Néanmoins, l’éternelle lutte de la science contre l’ignorance est le suprême effort des temps présents.
    La science féconde va instaurer d’une manière grandiose et définitive la doctrine de nos antiques aïeux et former une puissante synthèse philosophique qui unira les frères et les sœurs épars sur toute la surface terrestre ; ce sera un cycle nouveau qui dépassera la démocratie et la remplacera par une aristocratie de l’Esprit.
    En effet, toute élévation du type humain demande un régime aristocratique.
    Cordialement.

    • 6
      Astérix 15 mai 2019 à 10:18 / Répondre

      Dommage que vous ne précisez pas ce que sont les bons, les meilleurs, ce que sont les médiocres, etc…Quant à l’Egalité c’est une des composantes de la devise républicaine et de la Franc Maçonnerie en général.
      Vous auriez du également préciser ce que vous entendiez par dégénéré, tous fous, la hierarchie des esprits, si c’est celui de la suffisance et du narcissisme vous n’en manquez pas tous les espoirs vous sont permis.

    • 10
      lazare-lag 15 mai 2019 à 18:53 / Répondre

      Tout ça est bel et bon mais il n’est pas dit qui est chargé de choisir cette aristocratie et comment on parvient à reconnaître ceux (et celles) qui sont pourvus d’Esprit par rapport à ceux qui en seraient dépourvus.
      Et vu la définition donnée pour la démocratie, on s’inquiète sur cette aristocratie hypothétique…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut felis elit. ut nec ultricies ut