Centenaire de la Fédération française LE DROIT HUMAIN

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 23 novembre 2021
  • 5
    Didine Frandy
    28 novembre 2021 à 12:05 / Répondre

    Aux Etats-Unis, Maria Deraismes est autant ignorée qu’Annie Besant notamment en France et en Belgique.
    Il semblerait qu’en Suisse, c’est Annie Besant qui prime et peut-être également au Royaume-Uni.
    Cette influence fait que ces pays travaillent différemment et au Royaume-Uni, il n’est pas question d’aborder des faits de société en Loge.

    • 6
      Pierre Noël
      28 novembre 2021 à 14:32 / Répondre

      Sans en tirer de conclusion quelconque, je remarque qu’Annie Besant a poussé jusqu’à l’extrême cette « absolue liberté de conscience » dont une forme de maçonnerie a fait la règle idéale.
      Annie Besant a usé de cette liberté de conscience, changeant radicalement d’orientation philosophique au long de sa vie, de l’anglo-catholicisme à l’athéisme, de là au féminisme, au socialisme, au théosophisme, à l’activisme politique pro-irlandais, pro-indien et que sais-je encore ? Par là, elle apparaît un exemple de « liberté de conscience » en action ! Peut-on le lui reprocher sous prétexte que ses options ne sont pas les nôtres ?

  • 3
    Brumaire
    23 novembre 2021 à 23:26 / Répondre

    Cher Pierre,
    Ne t’étonne pas que Annie Besant n’ait pas été mentionnée! l’objet de la manifestation était le centenaire de la FFDH , fédération avec laquelle A. Besant n’a jamais eu à voir, malgré les traces de théosophie qui ont traîné dans quelques rituels de cette fédération.
    A. Besant ne s’est jamais occupée de la FFDH . La Fédération française est l’une des fédérations de l’Ordre, elle n’est pas l’ Ordre.

    • 4
      Pierre Noël
      24 novembre 2021 à 09:55 / Répondre

      Chère Brumaire, je ne suis pas « étonné » ! Je constate sans plus. Ni A. Besant ni H. Lafontaine ne faisaient partie de la Fédération française du DH, certes, mais les trois dernières intervenantes ont parlé du rôle « universel » du DH (n’ergotons pas sur les mots). L’importance de ces deux personnalités d’autrefois dans ce domaine peut-il être minimisé ? (Lafontaine n’est pas atteint par la tare du théosophisme, que je sache).

  • 2
    Pierre Noël
    23 novembre 2021 à 13:14 / Répondre

    Henri Lafontaine est évoqué sur hiram.be (mars 2020).
    https://www.hiram.be/henri-la-fontaine-franc-macon/

  • 1
    Pierre Noël
    23 novembre 2021 à 12:58 / Répondre

    J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt les conférences/interventions de l’anniversaire de la fédération française du DH. Tout y était de bonne facture. J’ai aimé y découvrir les traits de Bernard Dat dont je ne connaissais que les écrits, toujours de qualité. Je n’ai pas été déçu par son exposé, clair et précis mais nécessairement de commande. J’ai constaté, sans plus, que ni Annie Besant, ni Henri Lafontaine ne furent cités, personnages qui ont pourtant contribué (autant voire plus que d’autres) au renom de l’obédience au niveau mondial (si vous ne connaissez pas, allez sur wikpedia), par les représentants officiels de l’obédience et de son SC.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous