Cérémonie d’Initiation en distanciel, suite et fin

Publié par Géplu
Dans Humour

Après la première partie de la cérémonie d’initiation en distanciel de monsieur A.N. écrite par François Morel hier, nous allons maintenant suivre ses trois voyages. Accrochez-vous, ça va déménager, et les pires scènes du Père Noël est une ordure rien à côté de ce qui va suivre…
.

Cérémonie d’Initiation en distanciel – 2

Monsieur, les premières qualités que nous exigeons de vous sont une docilité absolue et une constance à toute épreuve.
– Quel est votre dessein en vous présentant ici ?
– Je suis chez moi !
– Qui vous en a inspiré le désir ?
– C’est pas moi !
– Tais-toi Gisèle ! C’est moi qui réponds !
– Comment désirez-vous connaitre ce dont vous n’avez aucune idée ?
– On ne connais pas ce qu’on ignore !
– Que pensez-vous de l’état dans lequel vous êtes actuellement ?
– Il inspire pas l’amour !
– Tais-toi ! C’est à moi qu’on parle !
– Il serait bon pour la sérénité de cette cérémonie que votre femme s’éloigne quelques instants.

– Nous allons poursuivre. Vous allez entreprendre le premier voyage : Prenez une rallonge électrique dans votre caisse à outils et allez dans la cuisine, accrochez y toutes les casseroles que vous trouvez et quelques passoires et autres louches en fer blanc, mettez les tout autour de votre taille et retournez dans la salle à manger.
– J’ai du mal à marcher et ça fait un raffut pas possible !
– C’est fait exprès ! Maintenant courez trois fois autour de la table dans le sens des aiguilles d’une montre … bon c’est ça, mais j’entends plus le tintamarre ?
– J’ai glissé et puis y a Nono, le chien, ça le rend à moitié fou et il me court après ! Gisèle, elle s’est enfermée dans la chambre, je crois qu’elle a peur …
– C’est votre premier voyage, quelles réflexions vous inspire-t-il ?
– J’ai perdu ma savate et j’ai aplati une casserole dans ma chute !
– Parfait ! Il représente les vicissitudes de la vie !
– Vous allez entreprendre maintenant le second voyage.
– Attendez ! On sonne à la porte, va voir qui c’est Gisèle.
– C’est les voisins du dessous ! Ils croyaient qu’on avait une scène de ménage, je leur ai dit que non et que tu passais un examen.

– Bon reprenons : Vous allez prendre un couteau de table dans chaque main et tournez toujours trois fois autour de la table en faisant tinter la bouteille de rouge qui s’y trouve et les verres qui vont avec.
– Ca y est ?
– oui ! J’en ai cassé un parce que Nono est en train de chiquer ma savate. Arrête Nono ! Gisèle emmène ce chien dans la cuisine, il me déconcentre !
– Bon écoutez, ce voyage présentait moins d’embarras que le premier il symbolise les cliquetis d’armes représentés par les couteaux de table. Il vous montre ainsi que tout Maçon sais faire bonne chair et bon usage de poudre forte.
– Vous allez subir maintenant l’épreuve de l’eau ! Allez remplir la baignoire et ensuite vous allez la vider en retirant la bonde avec les dents, prenez garde à ne pas vous noyer, nous lisons dans votre cœur… je me suis trompé, ce n’est pas à ce moment-là que je dis ça…
– J’ai pas compris la fin de la phrase ?
– Aucune importance. Ça y est ? Elle est vidée ?
– C’est bouché !

– Laissez tomber revenez dans la salle à manger. Vous allez à pas libres faire le tour de votre trois pièces en faisant semblant d’explorer les moindres recoins. Gisèle est toujours dans la chambre ?
– Oui et y a Nono qui me suit, il croit que je vais le sortir. J’ai définitivement perdu ma savate et je boite avec une seule chaussure à talonnette qui fait du bruit un pas sur deux sur le parquet.
– Cela représente le troisième voyage encore moins pénible.
– Vous croyez ?
– Oui ! C’est dans le Rituel !
– Alors maintenant vous allez appeler le SDIS des Sapeurs-pompiers de Poissy et leur commander trois calendriers 2021. Vous considérerez cette action comme l’épreuve du feu !
– Bon, mais ils ne sont peut-être pas ouvert à cette heure ?
– Persévérez monsieur, nous lisons dans votre cœur !
– Nous allons exiger de vous une grande discrétion signée de votre sang, allez chercher Gisèle !
– Qu’est qu’il y a, c’est pas fini ?
– Gisèle vous allez faire semblant de le faire saigner.
– J’ai pas envie de faire semblant !
– Bon on passe, (Elle est épouvantable cette initiation !) donnez-lui à boire de l’eau plate !
– Non pas ça !
– Allez buvez jusqu’à la lie !
– Vous êtes dur avec lui, vous faites ça avec tout le monde ?
– Oui ce sont des épreuves terribles que le futur Maçon doit subir ! Bon on avance ! Que demandez-vous ?
– Retrouver ma deuxième savate !
– Non ! Vous allez dire « La Lumière !»
– OK.

– Comme vous n’avez pas de pipe à lycopode nous allons la remplacer par la friteuse.
– Allez maintenant sous la conduite de Gisèle dans la cuisine jeter des Binches dans l’huile bouillante, remettez votre masque FFP2 sur votre vue et penchez-vous au-dessus de la friteuse ! Je compte jusqu’à trois et vous retirez votre masque. Un, deux, trois ! Que voyez-vous ?
– Je vois Gisèle qui tourne le bouton du gaz !
– Elle est tournée vers vous ?
– Non elle le tourne dans le mauvais sens.
– Aller on avance, j’ai bientôt plus de batterie sur mon portable. Vous allez maintenant monsieur prêter votre obligation en distanciel : Mettez un genou sur le parquet et tendez votre main droite sur le Télérama de cette semaine et ouvrez-le sur la page BFM TV. Déclinez votre prénom, votre nom et répétez après moi : Moi …
– Moi Adam Nirame !
– Quoi ? Redites moi ça ! Vous vous appelez Adam Nirame ? C’est une blague ! … Si vous n’avez Nirame ni moteur vous ne pourriez pas remonter la rivière ? Elle est bonne celle-là hein ?
– Celle-là on me l’a déjà faite !

On sonne va voire qui c’est Gisèle
– C’est les pompiers qui t’amènent les calendriers
– Ca sent le brulé ici chef !
– Putain j’ai oublié la friteuse
– Bah on n’est pas venu pour rien va chercher la hache et le gros extincteur à poudre dans le camion Maurice !
– Ça sonne encore Gisèle !
– Restez concentré monsieur, pensez à ce que vous dites !
– C’est le Samu ! Entrer messieurs dames, le docteur c’est vous ?
– Oui madame !
– Il est dans la salle à manger ! C’est moi qui vous ai appelé tout à l’heure, j’avais peur, il avait un comportement bizarre, mais maintenant il est plus calme.
– On peut le voir ? Oh là là ! Dans quel état il est ! prenez lui sa tension Claudine…  mais vous êtes en nage ?
– Non j’ai vidé la baignoire avec mes dents.
– Vous avez raison, je vais vous faire une piqure pour vous calmer !
– Ce n’ai pas la peine j’ai déjà eu l’épreuve du sang.
– Pourquoi les pompiers défoncent la porte de la cuisine à la hache, tu leur a pas dit qu’elle était ouverte ?
– Oui mais c’est un réflexe chez eux.

– On sonne Gisèle !
– C’est ouvert !
– Coucou c’est les Joncourts ! On passait par là et vous faire la surprise, on a vu de la lumière … mais y’en a du monde ici !
– Nono laisse le pompier tranquille
– Putain de cabot !
– Tenez le Claudine ! Restez calme ! Vous cherchez quelque chose ?
– Oui la Lumière et ma deuxième savate !
– Je ne crois pas que ce soit nécessaire de l’hospitaliser, on a besoin de lits.
– Madame Nirame, c’est nous encore les nouveaux voisins du dessous. Avec tous ces bruits de casseroles et les pompiers et le SAMU on était sûr qu’il se passait des choses inhabituelles ici
– Nono laisse la dame !
– Il est en chaleur votre chien ?
– Vous les prenez plus mes calendriers ?
– 12/7 ! Attention Claudine vous pataugez dans la mousse de l’extincteur
– René vous a ramené des dattes Ajwa de Marrakech
– C’est pas le moment
– On la met où la friteuse ?
– Je retrouve plus les clés du camion chef !

– Mon Frère car c’est ainsi que nous vous appellerons désormais, je crois que votre initiation se termine ! Gisèle allez lui chercher un de vos tabliers de cuisine et des gants de vaisselle au point où on en est, ça fera l’affaire ! Je raccroche ! …
– Non attendez Monsieur Nirame, je me suis trompé de rituel ! On recommence tout !
– On est peut être arrivé trop tôt pour le diner, on vous dérange pas j’espère !
– Aller ! Maintenant ça suffit tout ce bordel ! Je veux être tranquille chez moi en confinement ! Je suis Franc-Maçon vous savez ! Et j’ai des relations ! Et toi Nono va dans ta caisse !

lundi 2 novembre 2020
  • 5
    joab's
    2 novembre 2020 à 13:04 / Répondre

    Excellent même si c’est un peu gênat de lire çà sur un site ouvert … passons.
    Et celà, au delà de la caricature doit evidemment nous interpeller, avec la montée des « tenues »(?) en visio, même si les efforts d’artistes en video les rendent les plus réalistes, spectaculairement.
    Mais aussi (pieds dans le plat) on peut se poser la question de degrés acquis « par communication » c’est à dire, disons-le sans cette hypocrisie, des passe-droits pour se faire remettre les plus hauts degrés rapidement, pour des raison d’opulence obedentielle…
    Vécu : en une cérémonie baclée, degrés du 1er à 4e ordre (4 au 18e REAA) dans un chapitre lié à une obedience que je ne nommerai pas … pour ne pas irriter ! Sous prtexte que le « candidat » etait un G Officier de a G…
    Pourquoi donc une telle ceremonie ne pourrait pas se faire en skyp dans la cuisine ?

    • 6
      pierre noel
      2 novembre 2020 à 14:31 / Répondre

      Gênant ? J’ai eu le privilège d’assister à plusieurs tenues où quatre degrés maçonniques de tel ou tel rite (toujours « beyond the Craft » !) étaient conférés, en France, en Angleterre ou aux EU (je ne citerai pas les obédiences visées pour ne pas attirer sur elles les foudres du ciel).
      Convaincu depuis longtemps qu’au delà du grade de maître tout n’est que variations sur un ou deux thèmes toujours les mêmes, cela ne m’a ni choqué ni perturbé, mais prodigieusement intéressé.
      Le travail, loin d’être bâclé, était exemplaire, très professionnel, fruit d’une longue préparation tant sur le fond que sur la forme ! J’ai été frappé par l’attention et la concentration des néophytes et je sais pour en avoir parlé après à quelques uns que ce fut une incitation à la réflexion personnelles ultérieure.

      • 7
        Joab’s
        2 novembre 2020 à 15:30 / Répondre

        Oui. J’ai aussi apprécié la qualité et l’application, comme le sérieux de réception au 18ème en Uk. Il est de coutume en effet par exemple de communiquer les 15,16,17 e et on est en droit de s’interroger lorsque le rituel prévoit une cérémonie de réception.
        J’ai aussi assisté (en France) une communication de 19 à 30 … en Visio!

      • 8
        Lazare-lag
        2 novembre 2020 à 16:18 / Répondre

        « Pour ne pas attirer les foudres du ciel »? Ni celles du G.A.D.L.U.?

        • 9
          pierre noel
          2 novembre 2020 à 17:48 / Répondre

          « Pour ne pas attirer les foudres du ciel ou du GADLU, » demande LL.
          Ben non ! Pour ne pas attirer « vos » foudres, Messeigneurs !

  • 4
    TELLIER JEAN-JACQUES
    2 novembre 2020 à 10:03 / Répondre

    Un grand merci pour cet humour,nous en avons grand besoin en cette période.

  • 3
    ERGIEF
    2 novembre 2020 à 00:34 / Répondre

    Je vois que tu ne connais pas ce symbole 🙂 Germain. On n’en dévoile il est vrai le sens qu’au 999ème Grade.

  • 1
    ERGIEF
    2 novembre 2020 à 00:06 / Répondre

    Cher Geplu, faut cesser de fumer la moquette :)- Les bureaux de tabac sont ouverts pendant le confinement !

    • 2
      Germain
      2 novembre 2020 à 00:17 / Répondre

      Tu manques d’humour Ergief. Et en ce moment c’est pourtant plus que jamais nécessaire.
      Moi je trouve ce texte sublime et ce dessinateur génial. Et l’inverse aussi. On nage en plein surréalisme. 🙂

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif