civitas-figaro

Civitas repart en guerre contre les francs-macs

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 17 septembre 2016
  • 6
    joab'n
    17 septembre 2016 à 14h44 / Répondre

    Civitas contribue simplement à une banalisation de l’ignoble. Ils ne peuvent obtenir satisfaction mais finalement ce qu’ils balancent … passe sans trop de réactions.
    Comme des appels à assassinat de suspects, provenant de FMs(?).
    Plus de limite, plus de « maçonniquement correct » … on peut defendre l’extreme-droite le racisme sans trop de reaction.
    Certaines obediences sont déjà au delà de Civitas. Pire, des obediences dignes comme le GODF acceptent de fricoter avec eux (rencontres Lafayette) … banalisation.

    • 8
      Oscar
      17 septembre 2016 à 16h56 / Répondre

      Un dernier paragraphe complètement superflu et plein de bêtises!

      • 9
        joab'n
        17 septembre 2016 à 19h10 / Répondre

        Evidemment la « bétise » n’étant pas mesurée par quelque reflexion mais par un comportement partisan rien d’étonnant.

  • 5
    Chicon
    17 septembre 2016 à 13h01 / Répondre

    Un excès engendre une excès, comprenne qui pourra.

    • 7
      Lionel Maine
      17 septembre 2016 à 15h31 / Répondre

      « Haute » la calotte ?

  • 4
    astronome64
    17 septembre 2016 à 10h09 / Répondre

    Civitas ? 1500 à 2000 frappadingues hallucinés essentiellement en région parisienne …. peanuts… en revanche chez d’autres extrémistes religieux…. allez, je vais encore me faire des amis… y a pas une fatwa emise contre les FF ??? (cf hiram.be…2011)….

  • 3
    Luciole
    17 septembre 2016 à 10h07 / Répondre

    N’a aucun risque de la gagner… mais peut contaminer par électoralisme les tièdes,les « neutres », et tous ceux qui se souviennent d’articles survolés, d’émissions tendancieuses, et d’un « qu’en dira t’on » malveillant.
    Ce qui fait trop souvent le lit de l’extrême droite.

  • 2
    lazare-lag
    17 septembre 2016 à 9h46 / Répondre

    Père, ne te pardonne pas à toi-même, car s’ils sont mal élevés, obtus, étriqués, manichéens en diable, n’y es-tu pas en partie pour quelque chose?
    Quant à l’autre partie, l’essentielle et la plus nombreuse, elle demeure imputable aux hommes eux mêmes.
    C’est à eux et eux seuls qu’ils faut reprocher cette intolérance d’inquisiteurs.
    Quant aux deux lois de 1940, puis de 1941, il ne s’agissait pas seulement d’interdire les « sociétés secrètes », dans leurs activités et dans leurs biens mobiliers et immobiliers.
    Mais d’atteindre aussi ses membres.
    Jusqu’à révoquer de la fonction publique, ceux qui étaient fonctionnaires, ou les écarter de toutes fonctions démocratiques, pour ceux qui étaient élus.
    Et jusqu’à publier des noms et les donner ainsi en pâture aux chiens.
    Non, ne pardonnons pas car ils savent ce (et ceux d’ailleurs) qu’ils font.
    Et qu’ils feront après la présidentielle.
    Heureusement Civitas n’a aucune chance de la gagner, mais d’autres…..

  • 1
    Lionel Maine
    17 septembre 2016 à 1h04 / Répondre

    Vive la Sociale !
    Rallumons les feux du grand Occident de France et, … Haut la calotte !!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous