Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Jerome Rousse-Lacordaire
Jerome Rousse-Lacordaire (photo baglis.tv)

Compte-rendu de la conférence « ésotérisme et christianisme » du 17 avril à Metz

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 21 avril 2015
  • 7
    Chicon
    3 mai 2015 à 10:05 / Répondre

    En conclusion  » nous sommes bien avances » c’est a dire le contraire.
    Comme le disait un ami,  » dieu est l’inexplicable manifeste « , ce qui convenait aux anciens Grecs ( démiurge ) et convient aux actuels deistes.
    C’est aussi le  » grand architecte de l’univers  » des francs-maçons dont on ne saisit pas la savante geometrie.
    C’est aussi l’horloger de Voltaire, car nous serions incapables de remonter une horloge.
    Les religions, suivant l’endroit ou on nait, proposent des explications completes et mysterieuses. Dans le monde occidental nous sommes d’extraction chretienne pour le moment. Cela me convient: cet amour universel de Jesus a une dimension supra-humaine qui tend vers l’inexplicable. Les athées croient que rien n’existe, mais ils pratiquent souvent les vertus chretiennes sous un autre nom.
    C’est a ne plus rien comprendre du tout…..

    • 8
      GépluAdministrateur
      3 mai 2015 à 10:56 / Répondre

      « Les athées croient que rien n’existe, mais ils pratiquent souvent les vertus chrétiennes sous un autre nom. »
      Ne crois-tu pas, cher Chicon, que ce que tu appelles les « vertus chrétiennes » sont bien plus anciennes que la chrétienté et ne sont que les manifestations de l’organisation du « vivre ensemble » que tous les peuples ont découvert et mis en application, avec bien sûr quelques variantes, au fur et à mesure qu’ils passaient de la préhistoire et de la barbarie à une forme de civilisation, quelle qu’elle soit ?…

      • 9
        Chicon
        3 mai 2015 à 12:08 / Répondre

        Exact. Le message de Jesus le Nazareen, ou Jesus Christ, vient de plus loin dans le temps. l’Ancien Testament avait amorce ce message d’amour universel. Certains pensent qu’il a ete pressenti par Melkisedech grand-pretre de l’epoque. Les egyptiens sauf erreur n’avaient pas senti ce message. Mais seul un specialiste de l’histoire de religions pourrait repondre avec certitude.
        Est ce que ce message compatible au  » vivre ensemble  » correspond a une sagesse naturelle decouverte peu a peu, c’est egalement possible, mais tout cela , non formalise, non ecrit, reste aleatoire.

        • 10
          GépluAdministrateur
          3 mai 2015 à 12:43 / Répondre

          Ne pas non plus prendre tout ce qui est écrit, fusse dans la Bible pour « parole d’évangile » comme dit fort (in)justement le langage populaire… 😉 Gardons en tout notre sens critique.
          Enfin permet moi de revenir aussi sur la phrase de ton premier message « cet amour universel de Jesus a une dimension supra-humaine qui tend vers l’inexplicable« . Tout à fait d’accord pour « l’inexplicable » et le supra-huamin, qui nous ramène aux croyances, donc à la foi, chacun étant libre (et heureusement) de ses croyances et donc du choix de sa religion. Mais, en conséquence, je ne suis pas trop d’accord pour « l’universel » accolé à l’amour de Jésus. Non, c’est un choix et une liberté, mais pas partagé par tous.
          C’est très dangereux de prétendre qu’une religion est universelle. C’est avec ça qu’on finit par tuer en son nom ceux qui ne partagent pas ses « croyances » qui deviennent évidences à imposer…

  • 6
    Chicon
    30 avril 2015 à 12:33 / Répondre

    .
    Et pour finir le  » gros morceau « : Jesus etait-il un homme-prophete ou un dieu-a l’apparence humaine. Les chretiens des premiers siecles etaient divises sur la question, ce qui n’a pas empeche le christianisme de se developper dans l’empire romain.
    .
    Arius et d’autres Eveques d’Asie Mineure pensaient que c’etait un homme-prophete. Les eveques de Rome pensaient le contraire. Et au milieu de cette controverse il y avait Constantin l’Empereur de Rome, bien embete par tous ces chretiens qui se developpaient dans l’Empire avec une religion qui n’etait pas d’Etat, Constantin etait justement paien ( mazdeiste ).
    .
    Que faire en Empereur avise, pour etre tranquille ?
    – je me convertis au christianisme, cela fait plaisir a presque tout le monde.
    – j’organise a Nicee, en Asie Mineure ou ca conteste, un Concile avec tous les Eveques
    ( genre universite d’ete du PS ou de l’UMP ) de Rome et de Constantinople.
    .
    De ce Concile il sort sous ma houlette, moi emoereur, un texte mi-figue, mi- raisin, le Credo encore d’actualite, pour contenter tout le monde, avec une legere dominante pour dieu-fait homme. Les chretiens romains majoritaires sont content, les autres inconsolables seront plus tard excommunies par la nouvelle toute puissante  » Eglise romaine  » ayant l’appui de l’Empereur.
    .
    Jesus dieu-fait homme c’etait egalement une bonne strategie vis a vis des juifs qui considerent Jesus comme prophete. C’etait une maniere de couper le cordon ombilical avec le judaisme dont le christianisme etait une secte.
    .
    On faisait d’une pierre deux coups, le politique et le religieux etaient contents, sauf ces malheureux disciples d’Arius, mais Constantinople etait laisse a l’abandon depuis Rome, ce qui a provoque deux siecles plus tard la creation de l’islam.
    .
    Ensuite, de siecle en siecle, de concile en concile, Rome a  » brode  » autour du dieu fait homme: miracles, tri dans les Evangiles,choses inexplicables, pour finir par sa naissance d’une vierge .
    .
    Mais cela n’empeche pas que Jesus par son message novateur d’amour universel soit l’image de ce qui nous depasse …….

  • 5
    Arsène
    23 avril 2015 à 15:00 / Répondre

    Quand les Dominicains, qui sont en France moins de 400 disparaîtront du paysage, on regrettera cette équipe de frères penseurs, mais il est intéressant de regarder comment ils peuvent aujourd’hui qu’ils sortent de scène, user de la casuistique jésuite pour assurer des rapprochements étranges.
    nous vivons une époque formidable!

  • 4
    chicon
    21 avril 2015 à 19:05 / Répondre

     » le Rite Ecossais Rectifie est un rameau de la F M chretienne centree sur la figure esoterique du Christ  » . Il faut preciser de quoi on parle. Les trois premiers grades ne sont pas centres sur le Christ. Ils s’expliquent par la doctrine theosophique de Martines de Pasqually, ils sont vetero-testamentaires c’est a dire centres sur l’Ancien Testament, comme tous les autres rites.
    Le Nouveau Testament arrive a la fin du quatrieme grade amorcant le grade futur de CBCS. Ce dernier grade de CBCS est purement et chretien sans equivoque. Le RER est donc chretien a la fin du parcours maconnique a ce rite.
    L’esoterisme chretien n’apparait qu’ensuite pour les C B C S curieux.

  • 3
    Aristote57
    21 avril 2015 à 16:04 / Répondre

    Ne serait ce Pas lEglise qui n est pas en conformité avec le christianisme ?
    Invention de la virginité perpétuelle, de la reine des cieux, immaculée conception, culte des saints, etc.
    La Fm est elle parfaitement conforme aux principes évangéliques.
    Il est inévitable que l église se préoccupe de l approche ouverte maconnique.
    Effarant que des Fm aient le réflexe de soumission de principe comme l exige l église !

  • 2
    chicon
    21 avril 2015 à 13:55 / Répondre

    …la multiplication des pains : multiplication de la manne ou nourriture celeste par la parole et le geste divins; etc….comment expliquer cela a des peuples primitifs non instruits, impossible. D’ou des interpretations n’ ayant souvent ni queue ni tete par Rome apres le V eme siecle. Rome a ainsi constitue un corpus de connaissances qu’il faut admettre a defaut de le comprendre. La Vierge Marie devenue vierge au X I Xeme siecle est l’exemple le plus recent de l’incoherence cumulee au cours des siecles a defaut de comprendre le message image d’origine.

  • 1
    Chicon
    21 avril 2015 à 09:01 / Répondre

    Le Christ s’est exprime par des faits banals qui sont autant de « paraboles ». Quand il va banquetouzer dans la ville de Cana avec sa maman et pas de chance tous ces poivrots ont bu tout le vin…Jesus alcoolique, cela valait il la peine que St Jean ecrive sur ce sujet…
    Non le fait que lui Jesus transforme l’eau en vin, est une parabole annoncant son sacrifice purificateur par le sang alors que les hebreux se purifiaient par des ablutions a l’eau. Ce sont les premices de la Crucifixion a venir.
    Dans les Saintes Ecritures tout est esoterique ou cache. Les FM sont bien armes pour comprendre l’esoterisme chretien et hebraique.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous