Coronavirus : la lutte des francs-maçons britanniques

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 1 avril 2020
Étiquettes : ,
  • 5
    pierre noel
    2 avril 2020 à 21:01 / Répondre

    « If at nine o’clock you listen
    when around this festive board,
    If you listen very closely,
    with your hearts tuned in accord,
    You’ll hear, when in the West and South,
    you’re charged in fullest measure,
    Some distant voices calling,
    « Brother may we have the pleasure? »

    For at nine o’clock we Toast you,
    wherever you may stand,
    At home, or maybe out of town,
    or in some far-off land;
    With cheerful hearts and distant thoughts,
    we steal a moment’s leisure;
    To call our ancient challenge;
    « Brother may we have the pleasure? »

    For we are bound together
    by a universal link;
    We drink from that Masonic Cup
    from which we all may drink;
    To our far-flung Brotherhood,
    whose fellowship we treasure,
    The old Masonic greeting,
    « Brother may we have the pleasure? »
    Brethren the Toast is « TO OUR ABSENT BRETHREN » »!

    La première fois que j’ai entendu ce paroles, j’ai eu l’impression que la maçonnerie pouvait être émotion et non simples parlotes.

  • 4
    Lazare-lag
    1 avril 2020 à 22:42 / Répondre

    Nous sommes encore le 1er avril, jour de poisson, jour d’humour et de plaisanterie.
    Je pense donc qu’on peut se laisser aller, même sur fond de coronavirus, et même s’agissant des britanniques, à quelque excès ou dérive humoristique…
    J’ose donc, en toute inconscience, vous proposer ceci:
    – – –
    Le Prince Charles, soupçonné d’atteinte coronavirale, vient tout juste sortir de de quatorzaine, guéri et lavé de tout soupçon de contamination au COVID19. C’était dans la presse hier.
    La médecine lui a rendu sa liberté, mais en ayant pris soin toutefois de conserver ses princières oreilles.
    En effet, que ne ferait-on pas pour obtenir deux masques de protection supplémentaires en période de pénurie.
    – – –
    Désolé, je demande la plus bienveillante indulgente….

  • 3
    Désap.
    1 avril 2020 à 19:18 / Répondre

    Paraphrasant l’affiche placardée dans toute l’Angleterre en 1939 :
    .
    —————Keep calm and remember you are a Freemason—————-

  • 2
    Thierry R. BACHMANN
    1 avril 2020 à 15:58 / Répondre

    On peut aussi noter que la GLUA a relayé l’appel à bénévolat du NHS en appelant les frères en bonne santé à s’y engager en cette période de crise sanitaire.

    Et les budgets de bienfaisance ont également été augmentés en soutien envers les familles de FM mais aussi de manière plus élargie, envers la population.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    1 avril 2020 à 08:36 / Répondre

    Pour en savoir plus sur le Toast aux Frères absents, qui précède les autres toasts – officiels et obligatoires – que nous trouvons, tout naturellement, au Rite Anglais style Émulation, et si tel est votre désir, vous pouvez prendre connaissance de mon post, le lendemain de la sortie de l’article de Chantal da Silva, soit le 24 mars dernier, sur le Facebook GLNF officiel
    https://bit.ly/3bHwMz6

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous