Coronavirus : la lutte des francs-maçons britanniques

Publié par Géplu

C’est l’hebdomadaire Newsweek qui l’explique : (…) Dans le sillage de l’épidémie de coronavirus, cependant, les francs-maçons britanniques rompent avec les conventions pour inviter le grand public à participer à une tradition séculaire pour rappeler aux gens qu’ils ne sont « pas seuls ». Le « Nine O’Clock Toast » est « une tradition de la franc-maçonnerie qui a été observée pendant des centaines d’années », a déclaré lundi à Newsweek le Dr David Staples, PDG et grand secrétaire de la Grande Loge unie d’Angleterre (GLUA). Des réunions modernes au pub aux rassemblements organisés au plus fort des deux guerres mondiales, la tradition, dit-il, voit les membres lever un verre pendant le dîner à 21 heures chaque soir pour honorer leurs « Frères absents » ou leurs camarades franc-maçons qui ne peuvent pas être là avec eux.

(…) En utilisant le hashtag #TimetoToast, les francs-maçons et les membres du public sont invités à participer à un toast « virtuel » en soirée. « Il s’agit de partager une de nos traditions qui, selon nous, aidera les gens à se sentir un peu moins seuls, un peu moins isolés », a-t-il déclaré.

(…) Dans une déclaration distincte partagée avec Newsweek, Christine Chapman, chef de la franc-maçonnerie pour les femmes, une branche relativement nouvelle de l’organisation, qui historiquement ne permettait pas aux hommes de travailler avec les femmes, a partagé ce sentiment, en disant : « Nous devons lutter contre la solitude en veillant à ce que, même si nous sommes tous chez nous, nous restons connectés à travers le pays » . « Le Dr Staples et moi-même exhortons tout le monde à charger son verre à 21h et à porter un toast à ses amis absents et à ceux qui travaillent en première ligne », a déclaré Chapman.

Enfin, concernant les réunions internet, tout aussi en vogue là-bas qu’ici, David Staples a précisé que les réunions de la Loge et les cérémonies des francs-maçons ne pouvaient avoir lieu qu’avec des membres physiquement présents dans un Temple.

(…) Cependant, avec toutes les activités de franc-maçon suspendues en raison de l’épidémie de coronavirus, Staples a déclaré qu’il était acceptable pour eux de pratiquer certaines cérémonies sur Internet en ce qui concerne leurs composants parlés. Il a seulement demandé que les membres s’abstiennent de reproduire la « chorégraphie » [comprendre « le rituel »] impliquée dans de telles cérémonies en raison d’ « implications pour la sécurité » « Les implications et les pièges en matière de sécurité (par exemple la possibilité d’enregistrer sur un certain nombre de plates-formes logicielles) ne correspondent malheureusement pas à notre obligation d’assurer la confidentialité des procédures, et nous demandons donc aux membres de s’abstenir de toute démonstration de ces éléments des cérémonies couvertes par l’obligation de secret, ou de toute tentative de reproduire la chorégraphie « en ligne. »

mercredi 1 avril 2020
Étiquettes : ,
  • 5
    pierre noel
    2 avril 2020 à 21:01 / Répondre

    « If at nine o’clock you listen
    when around this festive board,
    If you listen very closely,
    with your hearts tuned in accord,
    You’ll hear, when in the West and South,
    you’re charged in fullest measure,
    Some distant voices calling,
    « Brother may we have the pleasure? »

    For at nine o’clock we Toast you,
    wherever you may stand,
    At home, or maybe out of town,
    or in some far-off land;
    With cheerful hearts and distant thoughts,
    we steal a moment’s leisure;
    To call our ancient challenge;
    « Brother may we have the pleasure? »

    For we are bound together
    by a universal link;
    We drink from that Masonic Cup
    from which we all may drink;
    To our far-flung Brotherhood,
    whose fellowship we treasure,
    The old Masonic greeting,
    « Brother may we have the pleasure? »
    Brethren the Toast is « TO OUR ABSENT BRETHREN » »!

    La première fois que j’ai entendu ce paroles, j’ai eu l’impression que la maçonnerie pouvait être émotion et non simples parlotes.

  • 4
    Lazare-lag
    1 avril 2020 à 22:42 / Répondre

    Nous sommes encore le 1er avril, jour de poisson, jour d’humour et de plaisanterie.
    Je pense donc qu’on peut se laisser aller, même sur fond de coronavirus, et même s’agissant des britanniques, à quelque excès ou dérive humoristique…
    J’ose donc, en toute inconscience, vous proposer ceci:
    – – –
    Le Prince Charles, soupçonné d’atteinte coronavirale, vient tout juste sortir de de quatorzaine, guéri et lavé de tout soupçon de contamination au COVID19. C’était dans la presse hier.
    La médecine lui a rendu sa liberté, mais en ayant pris soin toutefois de conserver ses princières oreilles.
    En effet, que ne ferait-on pas pour obtenir deux masques de protection supplémentaires en période de pénurie.
    – – –
    Désolé, je demande la plus bienveillante indulgente….

  • 3
    Désap.
    1 avril 2020 à 19:18 / Répondre

    Paraphrasant l’affiche placardée dans toute l’Angleterre en 1939 :
    .
    —————Keep calm and remember you are a Freemason—————-

  • 2
    Thierry R. BACHMANN
    1 avril 2020 à 15:58 / Répondre

    On peut aussi noter que la GLUA a relayé l’appel à bénévolat du NHS en appelant les frères en bonne santé à s’y engager en cette période de crise sanitaire.

    Et les budgets de bienfaisance ont également été augmentés en soutien envers les familles de FM mais aussi de manière plus élargie, envers la population.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    1 avril 2020 à 08:36 / Répondre

    Pour en savoir plus sur le Toast aux Frères absents, qui précède les autres toasts – officiels et obligatoires – que nous trouvons, tout naturellement, au Rite Anglais style Émulation, et si tel est votre désir, vous pouvez prendre connaissance de mon post, le lendemain de la sortie de l’article de Chantal da Silva, soit le 24 mars dernier, sur le Facebook GLNF officiel
    https://bit.ly/3bHwMz6

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif