Fête de la laïcité interobédientielle du 26 juin

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 17 juin 2021
  • 10
    Brumaire
    18 juin 2021 à 23:23 / Répondre

    Si le 26 juin doit être « la fête de la Laïcité », j’espère qu’elle aura plus que l’air d’une fête, comme on savait les faire au temps des pétitions contre la loi Debré de 1959, et bien avant cela, et qu’elle ne sera pas gâchée par les extrémistes de tout poil.
    En ces temps immémoriaux que beaucoup de maçons actuels n’ont pas connus, on savait faire la fête autrement qu’en se bourrant la tronche. J’ai le souvenir dans mon département, d’avoir cousu, dans mon école, des drapeaux aux couleurs et emblèmes de notre commune, pour bien montrer notre attachement à l’école publique, et laïque.
    J’aurais aimé voir ce déploiement dans les communes bretonnes, là où il n’y a toujours pas d’école publique, malgré les lois Ferry (qui fut ce qu’il a été…) mais il a eu au moins le mérite de faire voter les lois de 1881 et 1882.
    Lazare, es-tu sûr de la « communion d’esprit » de tous les FF et SS des obédiences citées?

    • 11
      lazare-lag
      19 juin 2021 à 18:37 / Répondre

      MTCS Brumaire, c’est tout le problème.
      Faut-il s’appuyer sur une communion d’esprit pour agir ?
      Ou faut-il agir pour l’obtenir?
      En attendant, ce soir je prépare ma carte d’électeur, pour agir, dès demain.

    • 12
      Phil DEBAY
      20 juin 2021 à 10:46 / Répondre

      1959 nostalgie très amère
      Jeune adulte à cette époque je me souviens et « sent » les crosses des gardes mobiles alignés face à nous quand nous manifestions contre la torture et la guerre en Algérie.

  • 9
    Luciole
    18 juin 2021 à 22:33 / Répondre

    Etait il indispensable de venir avec bannière,cordons, tablier?La tenue du citoyen lambda aurait elle moins de valeur? Nos décors à l’extérieur ne nous favorisent pas.

  • 8
    JMB
    18 juin 2021 à 13:26 / Répondre

    7- Jean Mabuse
    Effectivement il semble plus qu’urgent de devoir être précis car, sur une même affiche, :
    – annoncer que cette réunion se tient sous l’édige du GO,
    – lister, en plus du GO, 5 autres obédiences maçonniques organisatrices,
    – et préciser que bannières, sautoirs et cordons sont les bienvenus,
    une personne lambda un peu naïve aurait pu croire que c’était soit une réunion de l’amicale des boulistes de Deuil la Barre soit une campagne de communication/recrutement pour la FM en général et pour ces obédiences en particulier.
    Heureusement que ce n’est pas le cas ! 😙

  • 7
    Jean Mabuse
    18 juin 2021 à 10:03 / Répondre

    Soyons précis, il ne s’agit pas d’une fête interobediencielle mais d’un rassemblement laïque avec moultes associations profanes. D’ailleurs une nouvelle affiche explicite circule.

  • 6
    Luciole
    17 juin 2021 à 19:31 / Répondre

    De toute façon il y aura des antis-…Une manif catholique pour commémorer les fusillés catholiques de la Commune a été attaquée par des tenants des « fusillés » par les Versaillais..Il y aura toujours des prétextes..

  • 1
    ERGIEF
    17 juin 2021 à 01:33 / Répondre

    En guise de cri de ralliement je propose « à bas le kufi » pour remplacer la calotte.

    • 2
      lazare-lag
      17 juin 2021 à 14:46 / Répondre

      Je n’arrive pas à vraiment discerner si ça veut de l’humour ou pas.
      Mais dans les deux cas, je crains une dérive dangereuse.
      On commence par « à bas la calotte », qui est d’ailleurs passablement démodé, même au GODF, c’est dire, ensuite on glisse en « à bas le kufi ».
      Et ensuite? On vise qui? C’est qui le suivant?
      Faire attention à ne pas se laisser embarquer dans une spirale qu’on ne maîtrisera plus ensuite.
      Kippa le plus, kippa le moins…
      (tu vois où tu m’entraînes?).

      • 3
        ERGIEF
        17 juin 2021 à 15:49 / Répondre

        2 @ LAZARE-LAG. Bien sûr que c’était une vanne mais il faut arrêter avec l’esprit d’escalier. 1 – la kippa n’a jamais menacé la nation. 2 – Que je sache le GO demeure toujours aussi anticlerical même si son vocabulaire a changé 3- Le kifa est le nom de la calotte islamique, symbole évident d’un prosélytisme que les obédiences libérales et societales seraient plus avisées d’avoir dans le viseur qu’une église catholique romaine dont la discrétion va aujourd’hui de pair avec sa faible audience.
        D’autre part tous ces décors maçonniques exposés dans les rues ça me défrise.
        Ca me rappelle « l’âne portant des reliques  » de J de la Fontaine.
        Suis-je audible?

        • 4
          lazare-lag
          17 juin 2021 à 18:43 / Répondre

          Ce même Jean de la Fontaine qui a eu droit aux honneurs de la journée. C’est très bien de coller ainsi à l’actualité.
          Bien sûr que la kippa n’a jamais menacé la nation.
          Mais tu ne m’oteras pas de l’idée que s’il se trouve des quidams pour crier « à bas le kufi » comme il s’en est trouvé pour crier « à bas la calotte », quelle que soit les explications données, il s’en trouver sans difficulté pour aussi crier « à bas la kippa ».
          Et selon ce que décideront les urnes, très bientôt, on n’a strictement aucune garantie de ce côté non plus, je ne suis pas certain que parmi tous les électeurs de la famille Le Pen adhèrent tous à la plus large palette en matière de tolérance.
          Mais si ça peut te « rassurer », quand on commence à s’en prendre au juif, il y a toujours un petit strapontin pour l’ignoble franc-mac.
          Boucs émissaires de tous pays, unissez-vous!
          Sinon à voir des décors maçonniques dans la rue, je me demande si je ne les préfère pas là, plutôt qu’au mur des fédérés.
          On a assez dit que la Commune, et ses exactions partagées, sont bien une guerre civile.
          On ne rassemble pas, ou on rassemble mal, s’il n’y a pas comme une communion d’esprit sur le thème.
          Au moins, devant la statue du Chevalier de la barre, et sur le seul thème de la Laïcité, pas dans un patchwork de divers thèmes, c’est plus… oecuménique.

        • 5
          lazare-lag
          17 juin 2021 à 19:25 / Répondre

          Ah, j’ai oublié aussi: par pitié, il n’y a pas 54 000 anticléricaux au GODF!
          Tout le GODF n’est n’est pas anti clérical, Dieu merci.
          Et j’assume mon Dieu merci.
          Sans préciser lequel, d’ailleurs on s’en fout duquel.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous