Franc-Maçonnerie Magazine n°23

Publié par Jiri Pragman

Titre et photo: la couverture de Franc-Maçonnerie Magazine n°23 va encore faire frémir le Maçon et attirer l’oeil des chalands. Le titre? Enquête. Les francs-maçons dans la police! La photo? Un flic, crâne rasé, brandissant sa carte professionnelle, la main posée sur le holster de hanche. Et le rédac’ chef feint de s’étonner: Notre choix de couverture peut surprendre: une enquête sur les francs-maçons dans la police. Mais qu’on ne condamne pas le magazine avant d’avoir lu ses droits à l’auteur du dossier (ou avant de l’avoir lu) plus nuancé qu’on aurait pu le craindre… Et puis ce thème un inspiré un dessin humoristique à Jiho, le flingueur que l’on sait…

C’est Irène Maingy qui signe un article sur l’évolution sociologique des francs-maçons en loge en répondant à la question Qui sont les francs-maçons d’aujourd’hui? Dans cet article, quelques constats et des observations bien senties… La même Mainguy nous prendra la main pour la décrire comme le premier outil du franc-maçon.

Le trotskyste et Grand Maître du Grand Orient de France Fred Zeller était peintre. Ici, c’est lui qui est peint par Marc Blondel, membre de la même Loge, qui voit en Zeller un artiste révolutionnaire. On parlera d’une toute autre Maçonnerie avec Pierre Mollier qui nous fait découvrir les Knights Templar, des chevaliers templiers francs-maçons anglo-saxons et sans lien avec « nos » Hauts Grades templiers.

Alain Pozarnik nous invite à réfléchir sur la métaphore de la construction du Temple tandis que Pierre Invernizzi nous fait plonger dans le manuscrit Sloane 3329 et découvrir les signes des Francs-Maçons minutieusement décrits (sans doute avec un brin de fantaisie). Henri Pena-Ruiz nous laisse creuser la question Sommes-nous tous des libres-penseurs?

Ajoutons que nous ne nous demanderons plus pourquoi la GL-AMF est absente du panorama des Obédiences puisqu’elle figure bien maintenant dans la liste des principales Obédiences classées dans l’ordre de leur date de fondation (en dernière place).

jeudi 11 avril 2013
  • 7
    Bran Ruz
    14 avril 2013 à 19:00 / Répondre

    Un peu de bienveillance et d’ouverture. Chacun est libre d’aimer ou de ne pas aimer ce type de publications. Mais nuit-elle ? Sans doute pas. Ceux qui la critiquent sont souvent les mêmes que ceux qui n’aiment pas les Salons maçonniques du livre et c’est parfaitement leur droit. Ils refusent la moindre extériorisation qui, en ces périodes de grands fantasmes, voire de regain d’antimaçonnisme, peut se révéler pourtant utile.
    Il y a quelques temps, on disait de FM Magazine, pour le conspuer, que l’on n’y trouvait aucune « signature ». Maintenant, il n’y a quasiment plus que cela. Ne demandons pas pour autant à ces auteurs de dire en 3 pages ce qu’ils développent dans leurs ouvrages en 200 ou plus. Les articles sont ici des invitations à la lecture, à la découverte…
    A chaque public son support. Il est bien évident qu’un maçon confirmé trouvera davantage de grain à moudre dans Renaissance traditionnelle, Chronique d’Histoire maçonnique, Humanisme, La Chaîne d’union, Points de Vue initiatiques, etc., que dans FM Mag. Mais remplissent-ils les mêmes fonctions ? Sûrement pas.
    Et les critiques n’apprennent-ils réellement rien dans chacun des numéros de FM Mag ? Si tel est le cas, je suis très admiratif. Et même quand il n’y a qu’une ou deux petites perles dans un numéro, je suis déjà enchanté. Je souhaite bonne et longue vie à FM Magazine, car la maçonnerie, dans son caractère kaléïdoscopique, en a aussi besoin.

  • 6
    cosmonaute
    13 avril 2013 à 19:36 / Répondre

    Il est des publications effectivement plus attrayantes…

  • 5
    luciole
    13 avril 2013 à 11:06 / Répondre

    @ fox7ans
    Masochiste!

  • 4
    Fox7ans
    12 avril 2013 à 16:07 / Répondre

    A chaque fois que j’ai acheté et lu ce magazine, j’ai été atrocement déçu.

    Des articles sans véritable fond, bcp de reprises de trucs déjà vus ici ou là. Bref, rien qui justifie l’achat.

    Ce numéro serait-il de meilleure qualité ?

  • 3
    Yack
    12 avril 2013 à 12:47 / Répondre

    Effectivement, pour connaître la Franc-Maçonnerie, il faut la vivre en Loge.

    Dès lors, je ne vois pas où est le danger avec ce type de magazines.

    Je rappelle qu’un Blog tel que celui de Jiri est AUSSI un média qui parle de la Maçonnerie au grand jour.

    Informer n’est pas dévoiler.

    Amitiés,

    Yack

  • 2
    quén affère à Lidje
    12 avril 2013 à 10:06 / Répondre

    Libres-penseurs ? Pas tous.
    Par contre, on peut espèrer que nous soyons tous des penseurs libres.

    @ ordo ab chaos

    idem.

  • 1
    ordo ab chao
    12 avril 2013 à 09:47 / Répondre

    On n’étale pas la Franc maçonnerie en grand jour et à la portée de médias, cela ne peut que lui nuire.
    Les lecteurs profanes ne pourront jamais saisir le sens profond du travail maçonnique sans la vivre eux-même.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif