Hommage aux bâtisseurs de l’ombre

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 16 décembre 2020
  • 6
    Lazare-lag
    16 décembre 2020 à 16:41 / Répondre

    N’y- a-t-il pas comme une certaine tristesse à constater que le présent article n’a été lu que 511 fois?
    – – –
    Et ce, alors que l’article immédiatement voisin qui traite d’un étron de la société, dépasse les 1 500?
    Pour ne rien dire des motivations d’un supposé journaliste qui croit utile de lui consacrer un livre.
    Et du vivant de son « modèle ».
    Et alors que des procédures à son encontre sont toujours en cours.Et que des familles sont accablées voire anéanties par les faits et gestes d’un quidam étranger à toute humanité.
    Cela est-ce vraiment du journalisme?
    – – –
    Que la nature humaine peut parfois faire honte….

    • 7
      Lazare-lag
      16 décembre 2020 à 18:32 / Répondre

      Correction:
      Ici « immédiatement voisin » ne concerne évidemment pas l’article situé à droite de celui qui ici fait l’éloge des  » bâtisseurs de l’ombre », mais celui placé tout juste en-dessous.
      Etant bien compris également que n’est pas visé ici l’auteur de l’article sur le site, à savoir Géplu, qui ne fait que rapporter un fait de parution d’un livre, avec incidemment un lien avec la Franc-Maçonnerie, mais bien l’auteur du livre et son calamiteux sujet.
      Peut-être que ça allait de soi, mais il me semble que ça va mieux en le disant.

  • 2
    Criton
    16 décembre 2020 à 12:37 / Répondre

    Ce que Marcel Cerbu, qui fut Grand Chancelier de la G.L.D.F., résistant et déporté en camp de concentration, me raconta un soir, c’est que Dumesnil de Gramont aurait joué un rôle important dans la levée des appréhensions des Américains à l’encontre du Général. Le recevant à la Maison Blanche, Roosevelt aurait questionné de Maçon à Maçon Dumesnil de Gramont sur la personnalité et les convictions politiques de de Gaulle, et le Grand Maître de la Grande Loge de France (alors largement reconnue par la Maçonnerie américaine) l’aurait rassuré sur les sentiments républicains du Chef de la France Libre et de l’unité de celle-ci sous son autorité.
    Cela ne modifia pas immédiatement en profondeur la politique américaine qui, après avoir soutenu Pétain jusqu’en 1942, prévoyait jusqu’au débarquement un gouvernement militaire américain en France (l’AMGOT), mais contribua à la reconnaissance finale du Général comme le représentant de la France.

    • 3
      Lionel Maine
      16 décembre 2020 à 14:28 / Répondre

      Vous avait-il aussi parlé du vote défavorable à l’amendement Grenier, le 24 mars 1944, du Grand Maître en exil ?

      • 4
        Criton
        16 décembre 2020 à 15:36 / Répondre

        Non, et franchement je ne vois pas trop le rapport avec ce qui est en discussion ici.
        En ce qui concerne le vote de l’amendement Grenier, Dumesnil de Gramont était socialiste et l’on sait l’opposition de longue date de la gauche socialiste et radicale-socialiste au vote des femmes soupçonnées d’être sous l’influence de l’Eglise, mais ça n’a pas de rapport avec l’ordonnance de 1943, ni avec les propos de Cerbu sur le rôle du GM de la GLDF auprès de Roosevelt.

        • 8
          Lionel Maine
          17 décembre 2020 à 11:58 / Répondre

          Cherchez bien. Il y a un indice dans une des couvertures.

  • 1
    Luciole
    16 décembre 2020 à 10:57 / Répondre

    Le jour de mes 7 ans ! Guy

    • 5
      Lazare-lag
      16 décembre 2020 à 16:28 / Répondre

      Le jour de tes 7 ans était donc le 15 décembre 1943?
      Alors, fût-ce avec un jour de retard: Bon Anniversaire MTCF Luciole.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous