Catherine Kintzler juin 2017

Une interview de Catherine Kintzler sur la laïcité

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 24 janvier 2018
  • 6
    Pierre Laroche
    30 janvier 2018 à 12:00 / Répondre

    C’est un peu surprenant de lire qu’un athée ne croit en rien. On peut croire en d’autres choses que les dieux créés par les hommes. On peut croire en son idéal. Ce n’est nullement gênant pour moi ( égoïste !…) d’avoir à prêter serment sur la Constitution voire éventuellement sur la Déclaration des Droits de l’Homme.
    Ce ne sont pas des livres sacrés me direz-vous. Pas pour tout le monde….
    Amitiés à tous
    Pierrot

    • 7
      Lionel MAINE
      30 janvier 2018 à 15:31 / Répondre

      Bien d’accord avec toi … PIERROT !!!

  • 1
    Chicon
    25 janvier 2018 à 10:01 / Répondre

    Merci Geplu, vraiment interessant. La laïcité qualifiée de point zéro est une image remarquable qu’on retient facilement . Cela situe les fameux accommodements moderés ailleurs que dans la laïcité. Les athées sont par contre dans l’espace laïc, même s’ils n’arrivent pas à constituer un groupe et qu’ils ne peuvent prêter serment étant athées. Cet exposé de C Kintler m’a rendu moins bête.

    • 2
      Lionel MAINE
      25 janvier 2018 à 13:39 / Répondre

      Au nom de quoi un athée ne pourrait-il pas prêter serment ???

      • 3
        Chicon
        25 janvier 2018 à 18:12 / Répondre

        (2) c’est effectivement surprenant mais C Kintzler l’explique avec cohérence. Un athée ne peut prêter serment sur la Bible ou quoi que ce soit, parce qu’il ne croit en rien, etant athée. Elle explique aussi que les athées ne croyant en rien, n’arrivent pas à créer de groupe social. Mais écoutez son interview en entier .

        • 4
          Lionel MAINE
          25 janvier 2018 à 18:48 / Répondre

          Cette dame pense ce qu’elle veut; honnêtement,
          que faites-vous de notre conscience et de notre moralité ?

          • 5
            Chicon
            26 janvier 2018 à 16:04 / Répondre

            (4) a tes questions, une reponse: demande lui , n’etant pas qualifié pour te répondre.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous