Juifs et Francs-Maçons

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 10 mars 2010
  • 3
    lihin
    11 mars 2010 à 01:22 / Répondre

    Roger Dachez, hélas, est pleinement tombé maintes fois dans le piège de «l’historicisme», en confondant manques de preuves concrètes «scientifiques» avec des impossibilités historiques, par exemple en niant une influence templière directe dans l’histoire de la Franc-Maçonnerie fautes de preuves suffisantes. De même concernant les «supérieurs inconnus». Il ignore aussi que beaucoup d’acteurs au théâtre de l’histoire ne laissent pas et ne veulent pas laisser de traces.

    L’historicisme est une ou plusieurs simples erreurs logiques. Dire «ceci n’est pas suffisamment prouvé, mais reste possible» diffère de l’assertion «ceci n’est pas prouvé, donc faux».

  • 2
    Rethy
    10 mars 2010 à 22:31 / Répondre

    Tout à fait d’accord avec ton avis sur Wirth cher Lihin. De même sur la Kabbale dont Dachez n’a apparament pas la moindre idée. Mais voilà ce qui arrive quand un peu de succès monte à la tête.

  • 1
    lihin
    10 mars 2010 à 07:38 / Répondre

    Roger Dachez met en évidence la défiguration, la sur-simplification etc. des doctrines ésotériques, surtout dans leurs formes hébraïques, dans les rituels franc-maçonniques.

    Sa conclusion pourtant est une simple absurdité : attaquer les Franc-Maçons, par exemple Oswald Wirth, qui ont tant fait pour remédier pareils défauts et corriger pareilles erreurs.

    Probablement à cause de son parti pris théologique, Roger Dachez est en effet doublement décevant en cette matière. Pour ceux qui arrivent vers la fin d’un long parcours franc-maçonnique pour se trouver devant par exemple de mots hébreux mal translittérés jusqu’à ne plus être reconnaissables, avec des traductions fausses, par exemple «El-Chadaï» par «Le Tout-Puissant», la position prise par Roger Dachez – si chrétienne soit-elle – est acceptable dans le cadre d’un Rite Écossais Rectifié ou similaire, mais pas en Franc-Maçonnerie vraiment universelle.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous