La Complexité de la Franc-Maçonnerie

Publié par Yonnel Ghernaouti
Dans Edition

La recension du livre « La complexité de la franc-maçonnerie » de Lambros Couloubaritsis, réalisée par Yonnel Ghernaouti, publiée dans le N°91 de janvier 2020 de la revue La Chaîne d’Union, et reproduite ici avec l’autorisation de l’auteur.

Franc-Maçon, membre du Grand Orient de Belgique (GOB), Lambros Couloubaritsis, professeur émérite à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), membre de l’Académie Royale de Belgique et docteur honoris causa de plusieurs universités pose donc la question de la complexité.

La Franc-Maçonnerie est-elle complexe ? Certes oui, car il nous faut bien parler des Francs-Maçonneries, surtout en Europe continentale. Si complexe est le caractère de ce qui est compliqué, difficile à analyser ou à comprendre, reconnaissons que ce fort volume est d’une formidable aide à la compréhension de la Fraternité, dont l’origine spéculative et obédientielle remonte à plus de 300 ans. Avec ses « secrets », ses « mystères », l’Art Royal ne cesse de fasciner. Ce livre, qui représente un travail remarquable et unique, permet de comprendre le pourquoi du comment, c’est-à-dire, la cause, la raison mais aussi l’explication. Avec une grande pédagogie, qualité indéniable de Lambros Couloubaritsis qui a formé des générations d’étudiants.

« Approche Historique et Philosophique », tel est le sous-titre des plus explicatifs de cette somme. L’histoire, c’est la recherche, la connaissance et la reconstruction du passé de l’humanité sous son aspect général ou sous des aspects particuliers, selon le lieu, l’époque, le point de vue choisi et le déroulement de ce passé. Quant à la philosophie, cet enseignant, ancien directeur du Centre de philosophie ancienne et internationalement reconnu comme un spécialiste d’Aristote, sait de qui il nous entretient. De toute connaissance rationnelle d’un système général des connaissances humaines. La question de la complexité, établie par les mathématiciens tel Henri Poincaré (1854-1912) mathématicien, physicien, philosophe et ingénieur, fut tout d’abord occultée par les philosophes. Lambros Couloubaritsis élargit ces schémas d’analyse fondamentale à des domaines parallèles, extérieurs aux sciences dures : la pensée archaïque, l’histoire de la philosophie investie des lectures de l’Un et du Multiple, qui font un écho majeur à la célèbre phrase maçonnique : « Rassembler ce qui est épars », afin, peut-être, de remonter vers la vérité principielle.

Dans son avant-propos, l’auteur expose la genèse de son ouvrage liée à trois événements majeurs : sa rencontre en 1962, en Belgique, avec la Maçonnerie, sa conférence publique à Villard de Honnecourt et ses cours à l’ULB. Il faut dire que le thème de la complexité avait déjà été l’objet, en 2014, de la part de Lambros Couloubaritsis de deux volumes lumineux, toujours chez Ousia « La philosophie face à la question de la complexité le défi majeur du 21e siècle – Complexités intuitive, archaïque et historique » Tome 1 et « Complexités scientifique et contemporaine » Tome 2. Séquencés en quatorze chapitres, ceux-ci peuvent se lire distinctement et chacun y trouvera son salaire et de quoi faire son miel. En partant du commencement, de la naissance, c’est-à-dire « En quête des origines de la Franc-Maçonnerie », l’auteur nous retrace les différentes filiations, transitions et débats autour de l’origine de la Franc-Maçonnerie spéculative et de ses principes fondamentaux. Transition si bien théorisée par Harry Carr (1900-1983), historien et ancien Vénérable Maître (1958-1959) de Quatuor Coronati Lodge n°2076 et Maçon à la si pertinente analyse. Sont abordées ensuite, au fil des chapitres, les notions fondamentales de la Maçonnerie, l’Art Royal à l’époque des Lumières françaises, son émergence en Allemagne et son tournant à l’époque du romantisme, la Glorification du travail et le Maçon dans la société, tout en évoquant aussi symbolisme religieux et maçonnique.

Le dernier opus de Lambros Couloubaritsis, véritable gourmandise littéraire et maçonnique, témoigne, avec savoir et passion, d’une grande élévation d’esprit qui exprime des idées fortes et qui, finalement, comporte un message. Un livre publié avec l’aide du Grand Orient de Belgique, Obédience dite « libérale » et « adogmatique », fondée par Goswin, baron de Stassart (1780-1854) homme d’État et écrivain belge, le samedi 23 février 1833.

Rappelons que Ousia est une maison d’édition fondée en 1979 par des enseignants de philosophie des Universités francophones de Belgique.

____________________________________
La complexité
de la Franc-Maçonnerie, Approche Historique et Philosophique par Lambros Couloubaritsis, Éditions Ousia, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2870601839

mardi 4 février 2020
  • 2
    Désap.
    5 février 2020 à 09:36 / Répondre

    La maçonnerie est à l’image de la philosophie grecque, elle même issue de l’initiation égyptienne dont elle formalise le symbolisme exclusif par le texte, c’est l’imagination disciplinée par la raison.
    C’est proprement la méthode du rituel maçonnique qui nous donne le moyen de ne jamais tomber dans l’interprétation excessive ou le fantasme tout en autorisant l’imagination dans toutes ses éventualités, y compris et surtout la remise en cause par principe des idées reçues de sorte de les éprouver. L’initiation postule avant tout d’oublier tout ce que l’on sait.
    Ce caractère est inverse au principe religieux néo-testamentaire et islamique, dont l’imagination est codifiée et dirigée par la Révélation.
    Ce n’est pas le cas du Judaïsme. Outre qu’il n’est pas prosélyte, ses conceptions ne regardent ainsi que les Juifs qui n’exigent aucun partage, c’est avant tout et même exclusivement un questionnement qui n’hésite pas à remettre en cause Dieu, qui en fait même une nécessité.
    A ce propos, on écoutera avec grand profit la dernière intervention de Marc-Alain Ouaknin.
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-03-fevrier-2020

  • 1
    Anwen
    4 février 2020 à 11:15 / Répondre

    Les Franc-Maçonneries sont comme les Religions : les doctrines naissent les unes des autres, mais d’abord elles ne sont toutes qu’une seule doctrine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif