La Complexité de la Franc-Maçonnerie

Publié par Yonnel Ghernaouti
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 4 février 2020
  • 2
    Désap.
    5 février 2020 à 09:36 / Répondre

    La maçonnerie est à l’image de la philosophie grecque, elle même issue de l’initiation égyptienne dont elle formalise le symbolisme exclusif par le texte, c’est l’imagination disciplinée par la raison.
    C’est proprement la méthode du rituel maçonnique qui nous donne le moyen de ne jamais tomber dans l’interprétation excessive ou le fantasme tout en autorisant l’imagination dans toutes ses éventualités, y compris et surtout la remise en cause par principe des idées reçues de sorte de les éprouver. L’initiation postule avant tout d’oublier tout ce que l’on sait.
    Ce caractère est inverse au principe religieux néo-testamentaire et islamique, dont l’imagination est codifiée et dirigée par la Révélation.
    Ce n’est pas le cas du Judaïsme. Outre qu’il n’est pas prosélyte, ses conceptions ne regardent ainsi que les Juifs qui n’exigent aucun partage, c’est avant tout et même exclusivement un questionnement qui n’hésite pas à remettre en cause Dieu, qui en fait même une nécessité.
    A ce propos, on écoutera avec grand profit la dernière intervention de Marc-Alain Ouaknin.
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-03-fevrier-2020

  • 1
    Anwen
    4 février 2020 à 11:15 / Répondre

    Les Franc-Maçonneries sont comme les Religions : les doctrines naissent les unes des autres, mais d’abord elles ne sont toutes qu’une seule doctrine.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous