France Antilles 110123

La FM en Guadeloupe, une organisation secrète ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 15 janvier 2023
Étiquettes : ,
  • 9
    Brumaire
    17 janvier 2023 à 11h14 / Répondre

    6-7- Ce qu’écrit Luciole est exact: un certain nombre de Loges travaillaient en régime écossais avant 1804, et ce sont bien les degrés suivants qui ont été créés pour des raisons qui risquent, si on les étale, de mettre une fois de plus le feu aux poudres.
    Géplu a consacré il y a quelques années, sans doute autour de 2020?? un article sur la réorganisation des régimes écossais par la circulaire de 1830 qui met de l’ordre dans le foutoir écossais du début du 19°. Enfin stabilisé, le REAA est un superbe outil, pour peu qu’on prenne tous les degrés, non pas comme « supérieurs » ou « hauts », mais propices à développer sa culture, sa tolérance en montrant que les différentes sagesses -je n’ai surtout pas dit « religions »- qui y sont présentées ont les mêmes points communs.

  • 4
    Marianne
    16 janvier 2023 à 11h32 / Répondre

    Cet article nous montre que le « nouveau » discours de la GLDF, qui se dit plus ancienne obédience française, commence à faire son chemin.
    Tout le monde sait que c’est faux, mais visiblement le nouveau Grand Maître de la GLDF s’en moque et il continue à propager son petit discours révisionniste.
    Il serait temps que le GODF se réveille. Fini les bébêtes et les arbres ! C’est l’histoire de la maçonnerie française qui est en train d’être réécrite !!!

    • 5
      Luciole
      16 janvier 2023 à 15h14 / Répondre

      à Marianne 4
      Dans la mesure ou la GLdF et le GOdF sont nés de la réunion plus ou moins nombreuse de loges diverses,certaines anciennes d’autres moins il est quasi impossible de fixer à quelques années près l’ancienneté de telle ou telle structure.
      Le GO a toujours voulu s’annexer l’ensemble de la FM et ses divers sceaux ont reculé son âge de plus en plus (voir documents).Les premières loges françaises étaient d’origine anglaises.

      La GLF actuelle s’appuie à tort ou à raison sur des loges qui seraient restées hors GO,continuant la Loge de Clermont pu autres.
      .Entre reprise de nom, créations par le SCdF et divers accords dénoncés ou pas respectés,seul le Gadlu peut y retrouver quelque choses et,honnêtement,s’agissant du 18e siècle quelle importance d’être à quelques mois près (ou années) le plus ancien?
      Quant à invoquer le GO à se réveiller à ce sujet? C’est tellement loin des réalités d’aujourd’hui qu’il vaut probablement mieux en sourire qu’autre chose.

      • 6
        Anatole
        16 janvier 2023 à 17h36 / Répondre

        La GLDF a été créée par le SCdF sur la base du REAA. Comment dater une obédience née du REAA d’une date antérieure à l’arrivée de celui-ci (1804) ? !… (et dans les fait créée à la toute fin du XIXe).

        • 7
          Luciole
          16 janvier 2023 à 23h50 / Répondre

          à Anatole 6
          Très pertinente remarque mais les loges préexistaient au Reaa,ne serait ce que les loges du Rite dit de perfection
          et les grades « écossais » existaient avant 1804.Le Reaa était un rite de HG les Rituels du 1er 2e et 3e degré spécifiques ont été créés ou pratiqués après ceux du 4 au 33e.Cela peut paraitre bizarre mais les écossais de tous genres étaient nombreux..

      • 8
        Remi
        17 janvier 2023 à 9h08 / Répondre

        Post 5 et 4. Tout à fait, je crois et espère que le GO, dans sa grande sagesse ne s’empêtrera pas (ne s’abaisseras pas) dans la question proprement infantile de savoir qui a commencé. Belle journée.

        • 10
          Yves Henri
          17 janvier 2023 à 17h25 / Répondre

          => Rémi.

          Le GO n’a pas répondu aux propos tenus par la GLDF dans « Divers aspects de la pensée contemporaine » sur France Culture le 18 décembre. Propos d’une bêtise rare prétextant par exemple, que le GO était une émanation de la GLDF. Pour une obédience importante comme la GLDF, s’abaisser à de tels propos, ce n’est pas digne.

          • 11
            Remi
            18 janvier 2023 à 11h26 / Répondre

            Post 10 Yves Henri, « Propos d’une bêtise rare » et absolue.je suis de concert avec toi, un F par sa sottise ou son ignorance, ou peut-être même les deux, fait passer, aux yeux du monde, une Obédience pour ce qu’elle n’est manifestent pas ! Le plus étonnant (mais c’est peut-être, peut-être, ais-je dit) c’est que personne de la GL n’ait (oser) démentir l’ineptie que tu soulignes…

  • 2
    Luciole
    16 janvier 2023 à 0h21 / Répondre

    Il semblerait (mais je peux me tromper) que c’est la seconde « Grande Loge de France », c’est à dire l’actuelle, qui est née en 1894.
    Le Rite le plus pratiqué dans les degrés symboliques (ou bleus) ,c’est à dire Apprenti, Compagnon,Maitre ,est le Rite d’York simplement parce que les USA sont la population maçonnique la plus nombreuse.Le Reaa est le plus pratiqué en ce qui concerne les dits « Hauts Grades ».,4e à 33e.

  • 1
    Cécile Revauger
    15 janvier 2023 à 18h43 / Répondre

    Le début de l’article est faux, je n’ai pas eu accès à tout n’étant pas abonnée à France Antilles. Mais dire que la GLDF fut la première obédience française, il fallait oser…Rien Sur le GODF, rien sur 1773, rien bien sûr sur la continuité entre la première Grande Loge des années 1730 et le GODF…

    « C’est en 1728 que les premières loges de franc-maçonnerie font leur apparition en France avec les Loges parisiennes. Dix ans plus tard, en 1894 la première Grande Loge voit le jour à Paris, avant de laisser place à ce qui est maintenant la Grande Loge de France, suite à la fusion de divers courants de la maçonnerie dite « écossaise », en référence au rite qu’elle pratique de manière quasi-exclusive, le rite écossais ancien et accepté, qui est le rite maçonnique le plus pratiqué dans le monde. »

    • 3
      Remi
      16 janvier 2023 à 8h34 / Répondre

      Petit rectificatif. Halte aux idées reçues ! N’en déplaise aux maçons continentaux, Emulation – très peu présent en France – est le « rite » plus répandu à travers le monde. York est le rite le plus pratiqué aux États-Unis. Vient ensuite le REAA dans ses « hauts grades » seulement.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous