GL Californie_Tennessee

La GL de Californie suspend ses relations avec la Georgie et le Tennessee

Publié par Géplu
Dans Divers

Je vous ai présenté hier la lettre de Jean-Pierre Servel s’inquiétant des décisions homophobes de la Grande Loge de Georgie de septembre 2015. Dans cet article je rappelai que la Grande Loge de Columbia avait été la première à réagir dès octobre par une lettre rappelant les grands principes maçonniques, puis dès le 7 février en dénonçant ses accords de reconnaissance avec la GL de Géorgie.

La Grande Loge de Californie, on l’avait appris il y a quelques jours, avait elle aussi décidé de prendre ses distances avec ces GL homophobes. Je viens de recevoir copie des lettres que David Perry, Grand Maître de la Grande Loge de Californie a adressé ce 7 mars aux GM des GL de Georgie et du Tennessee.

Pour la lettre adressée au Grand Maître de la Grande Loge de Georgie, David Perry se réfère aux Constitutions d’Anderson qui, rappelle-t-il, cherchent à unir les hommes de tous pays et de toutes religions dans la fraternité, et où il n’est nulle part dit que l’homosexualité violait la loi morale. A son avis, considérer cela est une position sectaire incompatible avec la maçonnerie. Et prendre cette décision sectaire (l’édit proscrivant l’homosexualité de la maçonnerie Georgienne) « sape le grand dessein et les préceptes de la franc-maçonnerie et provoque inutilement la discorde dans la fraternité. » En conséquence, considérant que la GL de Georgie a ainsi violé l’une des exigences du code de la maçonnerie Californienne, en vertu de l’article 409,010 de son Règlement Général il suspend la reconnaissance de la Grande Loge de Géorgie jusqu’à la prochaine communication annuelle de sa Grande Loge.

A peu près la même chanson pour le Tennessee. Perry rappelle qu’il sait que le Code maçonnique de la GL du Tennessee comprend des dispositions interdisant « de promouvoir ou de se livrer à des activités homosexuelles », ou de « cohabiter moralement dans une situation sans le bénéfice du mariage. » ( ! ! ), et dit « Il est venu à mon attention que deux Maçons du Tennessee ont récemment été suspendu de la maçonnerie par votre Grande Loge pour violation de cette disposition du Code maçonnique du Tennessee. » Il reprend ensuite le même couplet sur les constitutions d’Anderson qui disent qu’il faut unir les hommes et non les diviser, et arrive à la même conclusion : « Dans la mesure où l’article 6.204 (27) du chapitre 2 de votre Code pénal est invoqué pour discipliner un participant à l’activité homosexuelle, une telle discipline est une position sectaire qui est incompatible avec les règlements généraux de la maçonnerie. Elle mine le grand but et les préceptes de la franc-maçonnerie et provoque inutilement la discorde dans la fraternité. » En conséquence et en vertu du même article 409,100 du RG de la GL de Californie, même punition : suspension de la reconnaissance aussi.

Roger Dachez avait averti sur son blog dès début novembre que ces affaires d’homophobie de la Georgie et du Tennessee allaient faire grand bruitComme on le voit il avait raison car il est probable qu’à la suite de Columbia et de la Californie d’autres GL américaines, sans doute la grande majorité, vont dans les semaines ou mois qui viennent prendre des décisions similaires. En Europe ça commence aussi à bouger avec les réactions de la GLRB et de la GLNF. D’autres vont inévitablement suivre aussi, mais c’est surtout la réaction de la GLUA qui est attendue, même si cette dernière n’est pas considérée avec la même importance aux USA que dans le reste du monde.

Vous pouvez télécharger ici les lettres de la GL de Californie : 2016 03 07 GM To GM Georgia Re Suspension of Recognition , et  2016 03 07 GM To GM Tennessee Re Suspension of Recognition

dimanche 13 mars 2016
  • 8
    ce78
    13 mars 2016 à 15:12 / Répondre

    Avant de porter un jugement sur cette affaire, il me paraît important d’en rappeler le contexte : le 26 juin 2015 la Cour Suprême des États-Unis a décidé dans un arrêt « James Obergefell v. Richard Hodges » (n°14–556) que la totalité des États devait désormais accepter le mariage de couples de même sexe. Cet arrêt concernait notamment le Tennessee. La décision des deux Grandes Loges de Georgie et du Tennessee intervient quelques semaines plus tard, en septembre 2015.

    La décision prise par ces deux obédiences est donc autant politique que maçonnique. Cela ne la rend pas plus acceptable, mais il est utile de saisir le contexte dans lequel elle intervient.

    Le dernier « attendu » de la Cour est vraiment éclairant : « Their hope is not to be condemned to live in loneliness, excluded from one of civilization’s oldest institutions. They ask for equal dignity in the eyes of the law. The Constitution grants them that right. » [Leur espoir n’est pas d’être condamnés à vivre seuls, exclus de l’une des plus anciennes institutions de notre civilisation (ie le mariage). Ils demandent à bénéficier d’une dignité égale à celle des autres aux yeux de la loi. La Constitution leur donne ce droit.]

    Puisque la Cour suprême a dit le droit, on pourrait croire, que ces Grandes Loges auraient eu à coeur de l’appliquer. La déclaration de principes de la Grande Loge de Georgie indique en effet : « It charges each of its members to be true and loyal to the government of the country to which we owe allegiance and to be obedient to the law of any in which we may be. » [Il est demandé à chacun de ses membres d’être vrai et loyal envers le gouvernement du pays auquel il a fait allégeance, et d’obéir à la loi dans tout pays dans lequel il viendrait à se trouver].

    Mais la GLUA, comme sans doute les obédiences qui ont reconnu cette Grande Loge n’ont pas prêté attention à un autre aspect de cette déclaration de principes qui, moi, m’interpelle : « Freemasonry is a charitable, benevolent, educational and religious society » [La franc-maçonnerie est une organisation charitable, bénévole, éducative et religieuse]. Vous avez dit « religieuse » ? Oui, c’est ce qu’affirme la Grande Loge de Georgie, tout en ajoutant qu’elle n’est ni sectaire ni dogmatique. Mais c’est très étonnant à nos yeux d’Européens.

    D’ailleurs, à cette question, contrairement à la Grande Loge de Georgie, la Grande Loge de New-York répond non : « Is Masonry a religion? The answer to that question is simple. No. »

    C’est sans doute là que la bât blesse : les frères de Georgie vivent dans un contexte communautaire de forte pratique religieuse, et de suspicion à l’égard de tout ce qui vient de Washington. Il est inutile de rappeler ici que, justement, la franc-maçonnerie n’est nullement religieuse : elle ne prétend pas se substituer aux religions, elle ne délivre aucun sacrement, ne délivre aucune « bonne nouvelle », et elle invite même ceux qui ont une religion à la pratiquer avec assiduité.

    Cela m’amène à conclure sur les deux points qui me gênent dans cette affaire :

    1. L’opposition au mariage homosexuel, contraire à toutes les valeurs de tolérance qui inspirent la franc-maçonnerie.

    2. Le fait que cette décision révèle un décalage bien plus profond qu’il n’y paraît entre la conception que la Georgie et le Tennessee se font de la maçonnerie (religieuse), et celle que s’en font les autres obédiences dans le monde (non religieuse) ; et ça, c’est un vrai problème qui mérite plus qu’une simple réaction épidermique, ou nous ramenant comme d’habitude à la GLNF (qui serait, à en croire certains « frères » de la GLAMF, responsable de tous les maux de la terre, depuis les 7 plaies d’Egypte jusqu’au 11 septembre… J’exagère à peine : mes « frères, vous êtes lassants à la fin).

    Mon avis.

    • 9
      DESAP.
      16 mars 2016 à 11:04 / Répondre

      @ CE78,
      Je t’invite, mon Cher Frère, à relire les voeux 2016 de JP. Servel GM de la GLNF : un poème évangélique, rien de moins :
      on y évoque « l’Espérance », on propose de « communier », on se propose de « oindre » du « baume » de cette même « Espérance », la majuscule faisant la référence, l’ensemble en seulement cinq phrases, ainsi soit-il.
      Ceci ajouté à l’affirmation de la régularité maçonnique du Théisme (propre et unique définition des religions du Livre) et de l’irrégularité du Déisme, la GLNF est bel et bien pétrie de religion.
      Là se trouve les raisons de l’absence, toujours d’actualité, de réaction concrète de cette même GLNF face aux agissements anti-maçonniques des deux GGLL sudistes américaines.
      Dans une mesure moindre de manière directe, mais tout aussi inquiétante d’un point de vue intrinsèque, la GLNF pose exactement le même type de problème à la Maçonnerie française que ses homologues à la Maçonnerie américaine.
      Je ne développerai pas , mais on le devinera aisément, le problème que pose la GLUA à la Franc-maçonnerie par le fait d’un mutisme proprement inacceptable !

  • 6
    Evariste
    13 mars 2016 à 14:18 / Répondre

    Le Grand Maitre de la Grande Loge de Californie, présent à Paris à la BNF les 29 et 30 mai 2015, après avoir évoqué la situation de la GLAMF, avait plaidé pour une évolution de la notion de « régularité »maçonnique, en disant notamment:  » Plutôt que d’utiliser le terme « régulier », je voudrais suggérer le terme « authentique » (….).
    Il n’y a pas eu de discussion de tout cela au niveau global de la FM depuis un très long temps. Je crois qu’il est temps de remédier à cela et d’engager un dialogue honnête et fructueux.
    Il a lancé en guise de conclusionquelques interrogations pertinentes:
    quelle est la nature fondamentale de la FM?
    Quelles sont les chose, qui si elles étaient changées, pourraient l’altérer au point de la rendre méconnaissable?
    Quells choses, qui sont peut-être liées à des circonstances historiques avons-nous conservées précieusement comme des principes fondamentaux?
    Combien de fois avons-nous utilisé nos textes fondateurs pour faire ce que de toutes façons nous voulions faire, sans prendre en compte le contexte de l’époque où ils ont été écrits?
    Ainsi ces vieiles questions s’imposent à nous plus que jamais: SI ce n’est maintenant , QUAND?
    SI ce n’est pas nous, QUI?
    C’est à ce meoment qu’on pourrait parler des GL « reconnues et Règulières » d’Ali Bongo, Sassou n’Guesso qui sont reçus à bras ouverts à la GLNF, parce de la « bonne famille ».
    C’est à ce moment-là qu’on doit parler des GL américaines qui certes peu nombreuses aujourd hui, sont encore racistes au point d’interdire à laurs FF de visiter les Loges de Prince Hall, celles des Noirs américains.
    Régularité confondue avec reconnaissance combien de crimes sont commis en ton nom!
    Alors prenosn acte de cette GL de Californie qui fait enfin bouger les lignes, car le monde a changé, et l’athenticité maçonnique vaut mieux que les revendications de régularité confondues avec une reconnaissance qui ne reconnait que son nombril londonien.

  • 5
    yonnel ghernaouti
    13 mars 2016 à 13:27 / Répondre

    Cher EMILIUS, bien au chaud derrière ton pseudo…
    Je rejoins tout à fait Géplu et j’attends des preuves de ce que tu avances.
    Soit tu es membre du Souverain Grand Comité et, dans ce cas, tu trahis tes serments.
    Soit tu n’en n’es pas membre et donc tu ne colporte que des mensonges…
    D’autre part, appeler le Grand Maître, ou un(e) frère (sœur), d’une Obédience, Monsieur « M. », je laisse les Sœurs et Frères jugent de tes assertions !!!
    La sagesse populaire, sans parler de la maçonnique, ne nous enseigne-t-elle pas que la parole est d’argent tandis que le silence est d’or ?
    Très fraternellement

  • 3
    Le Compagnon de la Rose
    13 mars 2016 à 11:32 / Répondre

    Faisons un peu un point: Régularité et Reconnaissance, point qui fait l’effet de gourmandise à bien des frères d’obédiences bien « reconnues »…

    D’abord je vois que ce n’est pas parce qu’on est bien reconnus et réguliers qu’on est à l’abri de « grosses bêtises » (j’avais un autre mot mais Geplu n’aurait pas aimé)…….

    Ensuite, je me pose une petite question, les Grandes Loges qui ont la reconnaissance suspendue par la GL de Californie, dans la logique des adorateurs de « l’ultime lien entre les hommes et Dieu », sont donc considérées par cette dernière comme irrégulières…puisque le venimeux débat Régularité/Reconnaissance qui empoisonne malheureusement tout débat en France impose le stricte parallélisme des deux termes….

    Pauvre maçonnerie….

    • 4
      yonnel ghernaouti
      13 mars 2016 à 12:27 / Répondre

      Pour répondre « à bien des frères d’obédiences bien « reconnues »… »

      Ces deux Grandes Loges américaines,la Géorgie et le Tennessee, jusqu’au début des années soixante, reconnaissaient la Grande Loge de France (GLDF) !
      Ce n’est que tardivement qu’elles reconnurent la Grande Loge Nationale Française (GLNF).

      • 7
        jean-Pierre Bacot
        13 mars 2016 à 14:52 / Répondre

        Merco Yonnel de cette précision, la maçonnerie US n’est pas aussi homogène qu’on le pourrait croire.
        On n’ose imaginer ce qu’aurait dit la GL si elle était encore en relation avec ces Johnny Reb

  • 2
    jean-Pierre Bacot
    13 mars 2016 à 10:33 / Répondre

    Tiens au fait, l’ami Roger n’a rien posté depuis le début de l’année…

    Sinon quoi dire, sinon qu’heureusement qu’on met la loupe sur les dérives, sinon qu’on se bouche une bonne fois les yeux, circulons, rien à voir.

    Le sud des USA est quelque part à la dérive, si je me Trump, qu’on me le signale.

    J’oserai aussi avancer que la maçonnerie apparait là-bas tellement old-fashion que la justice civile ne s’en occupe même pas pour mettre à l’ombre l’auteur des propos homophobes.

    Pourtant, aux USA, quelque part mieux que chez nous, les discriminations, ça ne rigole pas, de quelque nature qu’elle soient, si vous voyez ce que je veux dire, en Grande-Bretagne non plus.

    En Georgie, comme au Tennessee, peut-être pas en Californie qui doit faire exception, quoi qu’il en soit, les effectifs baissent d’année en année.

    Donc, il y aura d’autres crispations.
    Merci Geplu de nous mettre le nez dessus.

  • 1
    GépluAdministrateur
    13 mars 2016 à 09:18 / Répondre

    Il serait intéressant Emilius que tu nous expliques quels sont les faits déformés par J.P. Servel

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif