LeMonde 190116

la guéguerre continue à l’Observatoire de la laïcité

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 21 janvier 2016
  • 35
    Joab'n
    25 janvier 2016 à 10h06 / Répondre

    Comme on le constate, la FM aussi se vautre dans le sectarisme au profit de pouvoirs ou intérêts.
    Ainsi alors que toutes nos valeurs maçonniques proclament l’UNIVERSALITE, que les FM forment « UN SEUL PEUPLE », qu’il n’ a qu’ « UNE SEULE SORTE DE FRANC MACONS », que « TOUS LES MACONS » etc…
    Certains veulent voir des « réguliers », des « societaux » … d’autres seraient plus religieux, ne « croiraient » pas au même « dieu » … ceci devenant pretexte à rejet de travail ENSEMBLE.

    Pire ces sectaires n’assument même pas leur forfait. Si encore la direction de la GLNF ou de GLAMF disait : « Pour nous les membres du GODH, de DH ne sont pas des FM » (ils l’on dit à une epoque) ce serait cohérent faute d’être moral.
    Mais non … ils preferent violer les principes de la FM en rejetant des reconnus FM au nom de criteres profanes !
    Refuser en loge un membre du GODF, reconnu comme un FM s’oppose brutalement aux rituels d’ouverture de travaux !
    Mais gageons que la soumission profane (là aussi intrusion profane dans la FM) est prépondérante dans l’esprit de beaucoup de nos frères aux valeurs tricentenaires de la FM.
    Que viennent faire ces « chapelles » prétendues maçonniques ! Il nous revient à nous FM d’abattre ces obstacles à notre pratique maçonnique … qui n’est nullement de la « foi » (sauf au sens gnostique).

  • 30
    HRMS
    23 janvier 2016 à 19h19 / Répondre

    pour informations :
    « Par ailleurs, le 19 septembre 2015, dans une déclaration conjointe de Paris et Rabat signée pour la France par Laurent Fabius, les autorités françaises ont accueilli favorablement la formation d’élèves imams français au sein de l’Institut Mohammed VI, en lien avec les mosquées et associations de mosquées de l’Hexagone »
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/01/20/au-maroc-former-des-imams-africains-et-francais-pour-lutter-contre-le-terrorisme

  • 25
    Jean de Mazargues
    22 janvier 2016 à 17h50 / Répondre

    Je viens de vérifier sur Légifrance : l’observatoire de la laïcité est placé auprès du Premier ministre et son président est nommé par décret simple (donc par le Premier ministre).
    Cela signifie deux choses : (i) Jean-Louis Bianco dit n’importe quoi quand il excipe sur France inter de l’indépendance de son autorité; (ii) le Premier ministre peut le révoquer ad nutum et nommer quelqu’un d’autre.
    Alors qu’il le fasse et que cette farce cesse !

  • 18
    réboussié
    22 janvier 2016 à 10h06 / Répondre

    les la Icare , basta , sa suffit , vive l’islamo filie , et donc abat l’islamophobie . Première partie
    Deuxième partie ? chrétiens et musulman ? le match à venir ? comme en 14 , c’est moi que je lave plus blanc ,
    Pourquoi les chrétiens sont éliminés des pays musulmans ? concurence libre et non fossé ? Les églises ? en faire des mosquées ? vous rigolez ? ce sont les pierres qu’ils visent , excusez le raccourci , et l’ortografe post NVB.
    La laïcité ? c’est comme l’eau courante ou l’électricité , c’est quand elle viendra à manquer vraiment qu’on se souviendra à quoi ça servait .( ça commence d’ailleurs pour les plus perspicaces , voir A Bidar et d’autres , Valls ? ) Les défenseurs de la dite laïcité ? interdire les crèches ? vous n’avez pas le sens de la mesure , du tout : faut carrément criminaliser ce type de pratique , d’abord ? le petit Jésus ? quelle nationalité ? droit du sol , né dans une étable ? car c’est pour ne pas voir ces horreurs que certaines se voilent , cachez ce saint que je ne saurais voir ? on a détruit leur tombeau je crois …..??? les saints de la bas dit donc .
    Bon , stop à la dérision , regardons , si c’est permis , un peu l’histoire ancienne , je pense à la boite de Pandore ? ça ne vous branche pas ? alors , il n’y a qu’à retirer l’échelle . ( celle du plombier polonais Jacob de la fond ? )
    cela dit , bien sur , je ne suis ni pour ni contre , bien au contraire , mais quand on voit ce qu’on voit , qu’on lit ce qu’on lit , on se dit qu’on a bien raison de penser ce qu’on pense .

    • 24
      Blazing Star
      22 janvier 2016 à 17h06 / Répondre

      Les églises devenir des mosquées, c’est équitable car elles sont vides et beaucoup de musulmans cherchent des lieux de culte. En plus c’est charitable de partager les lieux de culte. Cela se fera au cours d’une belle cérémonie œcuménique: L’évêque deconsacrera l’église et le mufti la consacrera. Il suffira de déplacer la chaire, pour mettre le mihrab dans le choeur puis d’enlever les chaises pour mettre des tapis. Les vitraux et le mobilier restant seront gardés par l’évêque.
      L’amour jusqu’au sacrifice trouvera ainsi une illustration compatible avec la bonne économie communale et la laïcité.
      Jean Louis Bianco sera naturellement invité à la cérémonie.

      • 26
        Luciole
        23 janvier 2016 à 11h25 / Répondre

        Ce ne sera pas nouveau,quand on visite la Cathédrale de Palerme et la Chapelle du Palais (construites avec aussi des ouvriers musulmans)
        on voit les traces des images CHRÉTIENNES martelées par des chrétiens conquérants l’ile plus tard, pour motif de cohabitation inacceptable, les salles divisées mais servant aux deux cultes!

      • 27
        yasfaloth
        23 janvier 2016 à 13h34 / Répondre

        Cela ne serait pas si idiot que ça, et très « maçonnique » en plus… l’idée de lieux de cultes multiconfessionnels fait son chemin :
        .
        http://www.trop-libre.fr/un-lieu-de-culte-multiconfessionnel-%C3%A0-berlin/
        .
        On remarquera que l’Allemagne n’est pas particulièrement connue pour sa « laïcité » agressive (euphémiseme !), ce qui ne l’empêche pas d’être en pointe sur le vivre-ensemble.
        .
        Quand il n’est pas saboté par des irresponsables (peut être manipulés), comme pour le nouvel-an bien sûr !

        • 28
          HRMS
          23 janvier 2016 à 16h56 / Répondre

          Dans la grande braderie oeucuménique en cours, et plus subtilement afin de garantir notre avenir, Je propose séance tenante que les temples maçonniques soient désormais réservés au culte musulman tous les vendredi …
          et je propose aussi une commission de révision des rituels pour travailler à l’incorporation de quelques symboles islamistes, pour perfectionner notre syncrétisme universels et qui soit la création d’un nouveau grade de la fraternité templière réconciliée

          • 29
            Blazing Star
            23 janvier 2016 à 17h49 / Répondre

            @HRMS – s’adapter ou mourir. Ce ne seront plus les Constitutions d’Anderson mais les Constitutions de Saoud. JL Bianco les dedicacera.

          • 33
            yasfaloth
            24 janvier 2016 à 23h06 / Répondre

            On voit bien là que tu mélanges tout à dessein avec une parfaite mauvaise foi…
            .
            Ceci dit, c’est bien ce qui se passe dans les temples où des maçonneries de nature pourtant très différentes partagent souvent le même local, avec parfois pour seul point commun ce que l’on pourrait appeler une sorte de « foi » de nature maçonnique.
            .
            Je ne serais pas choqué (mais nous ne serions sans doute pas très nombreux à ne pas l’être 🙂 ), si des lieux de cultes vides la plupart du temps, étaient occupés à tour de rôle par ceux dont la foi est de nature religieuse.
            .
            Sachant bien évidemment qu’il y a un aspect décorum et artistique dans les lieux de cultes anciens qui ne saurait être mis en cause et qui les rend la plupart du temps impropre à ce type d’usage.

            • 34
              HRMS
              25 janvier 2016 à 1h44 / Répondre

              Cette discussion était déjà du grand n’importe quoi … Mais maintenant on en arrive aux Maçonneries  » de nature très différentes » ça devient hilarant, je ne sais pas à partir de quelles sectes vous parlez? Mais en tant que FM et citoyen je sais que cléricalisme est la mise en gage de l’autodétermination et de l’autonomie des personnes maintenues ainsi en état de minorité par l’assujetissiement à l’irrationnel ;
              Mon serment est celui de favoriser et d’agir pour l’émancipation … « en toutes bonne foi » ( que c’est drôle) je me contrefiche de ces question d’églises, de cultes, si ce n’est pour les utiliser dans l’exploitation politique nécessaire au travail d’émancipation.

            • 36
              Joab'n
              25 janvier 2016 à 11h27 / Répondre

              les « natures tres differentes » de FM sont de la contre maçonnerie ! La FM institue l’universalité de la FM ! Ce sont donc des considerations profanes qui viennet troubler nos valeurs. Que ce soit des considerations de sexe, de position sociale, de religion, ou politiques, ou raciales, ou de caprices divers (style « régularité »).

        • 31
          Jean de mazargues
          24 janvier 2016 à 16h37 / Répondre

          C’est n’importe quoi. Une église du domaine pubic où le culte catholique cesse doit être désacralisée et réaffectée à une activité laïque, ou déclassée et vendue. Point final.

          • 32
            chicon
            24 janvier 2016 à 19h00 / Répondre

            @JDM : de nombreuses eglises catholiques ont ete implantees sur des sites du culte mazdein pratique par les romains.De même une eglise a ete implantee dans une mosquee a Cordoue. Et une mosquee sur le Dome du Rocher de Jerusalem, a l’endroit d’un rite juif.C’est courant de « chiper » le lieu de culte de la religion precedente. C’est ce qui arrivera, la religion devenue dominante effacera ainsi les traces de la religion precedente.

            • 37
              Jean de Mazargues
              25 janvier 2016 à 15h23 / Répondre

              Pas dans mon pays.

  • 17
    Makhno
    22 janvier 2016 à 9h57 / Répondre

    Sans doute ce monsieur fait-il toujours la confusion entre spiritualité et religion en oubliant que la religion est la conséquence d’une spiritualité qui a dérapé, Comme l’idéologie est la conséquence du dérapage de la pensée et des idées. Il n’y a pas de religion innocente. Elle apporte les mauvaises réponses là où la spiritualité pose les bonnes questions. Effectivement, dans la sphère public, ni kipa, ni voile. Celà est réservé dans un endroit sûr et sacré !

    • 23
      HRMS
      22 janvier 2016 à 12h48 / Répondre

      Questionnement et appel, dans ce parcours d’orientation d’un malheureux Maitre indéfiniment Apprenti : Mais qu’est-ce donc que la spiritualité ? … et en se souvenant « tu ne prendras les mots pour des idées » et « qu’il n’y a pas de conscience heureuse »

  • 16
    Julie
    22 janvier 2016 à 9h51 / Répondre

    Le débat sur la laïcité est piégé, ces commentaires en attestent,
    Pour ma pomme j’en préfère un autre : défense et illustration de l’athéisme
    Je dis bien un autre, car je sais bien que ce n’est pas la même chose
    Et si on me tire dessus je demande l’asile philosophique à la Belgique …

  • 11
    Jean de Mazargues
    21 janvier 2016 à 15h25 / Répondre

    Cher Joab’N
    La loi de 1905 est suffisamment bien écrite pour tenir la choc en 2016 … Il y a évidemment quelques sujets connexes qui peuvent faire l’objet d’une nouvelle législation, mais ce serait inutile et dangereux de tenter d’amender le texte de 1905 pour en traiter.

    • 12
      Joab'n
      21 janvier 2016 à 18h06 / Répondre

      La loi de 1905 répondait à la problematique de 1905. Il n’y a pas lieu d’en faire une icone, tabou, inamendable !
      Quel danger faudrait-il craindre à ouvrir un nouveau projet laïcité ? Ne soyons pas conservato-defensifs ! iL est vrai que les volontés d’amendement viennent essentiellement des « religieux » mais redeviendrons-nous progressistes ?

      • 15
        Jean de Mazargues
        22 janvier 2016 à 9h28 / Répondre

        La loi de 1905 a dans certaines de ses dispositions un statut constitutionnel du fait de la jurisprudence du Conseil constitutionnel sur les « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République ». C’est donc techniquement très difficile de l’amender. Par ailleurs, il y aurait, si le CConst n’est pas vigilant, un risque de détricotage. Enfin, relis la loi : tu verras qu’elle est bien rédigée et claire. Ce n’est pas parce que un texte est ancien que son sens actuel se trouve dégradé. Si on suivant ce type de raisonnement, il faudrait amender la déclaration de 1789 !

        • 20
          Chicon
          22 janvier 2016 à 10h36 / Répondre

          @ jdmazargues – c’est du bon sens : on prend ce qui est et on l’applique y compris la loi Chirac contre les signes religieux dans les établissements publics.
          Il suffit d’appliquer la Loi qui n’est pas appliquée ou détricotee par les juges (TA Amiens- aff.Ville de Meru, etc…) et les soixante huitards contre tout.

        • 21
          Joab'n
          22 janvier 2016 à 11h06 / Répondre

          Pour ma part je n’ai rien à reprocher à loi de 1905. C’est simplement le fait d’en faire un tabou intouchable qui me gêne.

    • 22
      tartuf_rit
      22 janvier 2016 à 11h22 / Répondre

      Assez depuis sa création la laïcité a été remise en cause dans les faits. Cela dès le lendemain de la Grande Guerre! Et ce ne sont pas les lois Guermeur et Debré qui me contrediront.
      Quant au communautarisme arrêtez. Allez dans le 13e arrondissement de Paris, certaines villes de banlieue, boulevard Voltaire (partie République mairie du 11e puis mairie du 11e Nation) vous verrez le communautarisme en marche et il n’est pas musulman mais chinois ou juif.
      Or plus les états se désintéressent des citoyens, pour des motifs économiques, plus ceux-ci se regroupent par affinité géographique, religieuse, ethnique ou autre. Ainsi joue une certaine forme de solidarité.
      Dès que l’État mettra en oeuvre une autre politique véritablement sociale et donc redistributive, il pourra jouer son rôle et à titre personnel j’estime qu’il est temps de remettre en cause toutes les atteintes à la laïcité inclus l’alliance de la République et du Goupillon dès le lendemain de la Grande Guerre lors des diverses manifestations inclus celle des voeux.
      La République et l’État c’est une chose les affaires privées en sont une autre.

  • 10
    Jean de Mazargues
    21 janvier 2016 à 15h22 / Répondre

    Cher Chicon,
    Oui, une certaine gauche cherche à tuer la laïcité mais j’espère qu’ils n’y sont pas encore parvenus.

    • 13
      Joab'n
      21 janvier 2016 à 18h09 / Répondre

      Il y a une incongruité à se réclamer « de gauche » et s’en pendre à la laïcité. Qu’il y ait eu complaisance, naïveté, voire calcul electoraliste, possible, mais ce n’est certainement pas au titre d’idées de gauche que l’on va favoriser les particularismes ou privileges divers !

      • 14
        Jean de Mazargues
        21 janvier 2016 à 19h53 / Répondre

        oui mais désormais les rédactions du monde, de Libé et de l’Obs ont déserté la laïcité pour le communautarisme islamophile.

  • 8
    Joab'n
    21 janvier 2016 à 12h45 / Répondre

    Il me semble qu’il serait dangereux d’entrer dans es questions de personnalités, nominations, jeux de pouvoir.
    La réalité qui importe est cette montée de communautarismes, exploitant les attentats, la radicalisation d’une poignée de musulmans, mais aussi la fragilisation des structures sociales et la peur entretenue de la mondialisation, des migrants, etc …
    Les dirigeants religieux voient une opportunité de reconquérir des pouvoirs qui leur sont bloqués par la loi laïque. Il est d’ailleurs remarquable de les voir unis (alors que les principes de leurs religions respectives envoient en enfer les autres) pour tenter de faire reculer la laïcité, mais pas seulement ! Toutes les règles explicites ou implicites de savoir-vivre entre groupes.
    La FM n’echappe d’ailleurs pas à la règle ou des groupes veulent être « plus » que d’autres(violant ainsi tous es principes maçonniques) se vantant de tarte à la crème de « régularité » par exemple.

  • 4
    Jean de Mazargues
    21 janvier 2016 à 11h24 / Répondre

    JL Bianco est complètement carbonisé. C’est pitoyable qu’il ait évolué de la sorte. Et ne nous y trompons pas : ce n’est pas parce que notre clown agité de premier ministre s’en prend à Bianco que cela peut réhabiliter l’inquiétant M. Bianco.
    La laïcité est bien mal servie, entre laïcards étroits et crypto-communautaristes.

    • 6
      chicon
      21 janvier 2016 à 12h10 / Répondre

      le premier ministre peut nommer E Badinter ou un membre du trio a la tête de l’Observatoire du Communautarisme.

      • 9
        Jean de Mazargues
        21 janvier 2016 à 15h20 / Répondre

        cet observatoire n’existe pas et assez d’observatoire comme ça ! de l’action, de l’action, de l’action !

  • 3
    Luciole
    21 janvier 2016 à 11h23 / Répondre

    L’Etat doit être neutre,le citoyen a des opinions.Elles n’ont pas à interférer avec des fonctions dans la République.

  • 2
    joab'n
    21 janvier 2016 à 10h57 / Répondre

    Il y a débat, ce qui est bien car ca permet à chacun de clarifier sa position et à chacun de réfléchir, s’il le veut bien. Pour ma part, je plaide pour qu’on sorte d’un conservatisme borné et défensif autour de la loi de 1905 et qu’on examine une facon de vivre ensemble en tenant compte de l’Europe, malgré les vélleités agressives des religions. C’est possible, 1905 l’a prouvé, mais ca ne peut être qu’une etape.
    Le problème est lorsqu’on discute sur des spéculations, des intentions prêtées et non du fond.
    On s’apercoit qu’il y a la laïcité telle qu’elle est traitée par la loi de 1905, mais que ceci ne couvre pas toutes les questions.
    Ainsi l’interdiction de burka n’est pas traitée dans le texte de 1905 et a dû faire l’objet d’une nouvelle loi.
    Le port ostentatoire de kippa dans une loge maçonnique non plus.
    Un des problemes typiquement frenchouillards est qu’il audrait que tout soit traité par la loi, les reglements, à l’opposé des anglo-saxons où l’usage fait la loi.
    Ainsi, par simple respect d’autrui, responsabilité on DOIT se dispenser d’affirmer et afficher sa prétendue difference ou « élection » à des frères qui seraient dans ce cas perdus, renegats …
    Ce qui peut s’etendre à ne pas se promener en burka dans un supermarché ou tout nu dans la rue.
    Nul besoin de reglement ou loi pour celà !
    S’il faut un reglement c’est pour parer à l’irresponsabilité et l’indignité et que ce « vivre ensemble » necessite d’être imposé.
    Dans ce cadre, un kippa, une burka, tout nu, une casquette en cours est un défi aux « autres ».
    Alors bien sûr dans des cas graves de lutte contre une oppression, il peut être nécessaire de défier l’ordre établi(même sans loi) mais c’est par nature gravement subversif et clivant.
    Normalement, c’est par rapport à un ordre établi de respect mutuel que peut s’exercer une tolerance mais certainement pas une revendication de division.

  • 1
    Condorcet
    21 janvier 2016 à 7h33 / Répondre

     » Jean-Louis Bianco, a aussi des soutiens, notamment un communiqué signé de la Fédération Nationale de la Libre Pensée, de la Ligue des Droits de l’Homme, et de la Ligue de l’enseignement. »
    Tout est dit dans cette phrase….Il y a les tenants de l’appartenance religieuse partout y compris la sphère publique, et ceux qui veulent réserver la manifestation de l’appartenance religieuse dans la sphère privée et intime, où les lieux de cultes réservés à cela.
    La ligue des droits de l’homme a oublié depuis longtemps la suite de son titre qui était « et du citoyen », quant aux politiques il y a bien longtemps que l’argent de l’Arabie saoudite et du Qatar ont fluidifié leur notion de la laïcité. Enfin, et concernant notre premier Ministre, choisir une réunion du Crif pour défendre la laïcité cela a le panache du fanfaron.
    Il y a des moments je m’interroge pour savoir où devront se réfugier les athées, les agnostiques, et quelques autres pour vivre leur mise à distance dans la sérénité. Peut être dans les loges maçonniques..?
    Nous sommes mal barrés pour le vivre ensemble.

    • 5
      chicon
      21 janvier 2016 à 12h00 / Répondre

      c’est MLP qui doit rigoler que la gauche se prenne les pieds dans le tapis de la laıcitė. La laïcité est morte, la gauche l’a tuée.

      • 7
        Joab'n
        21 janvier 2016 à 12h18 / Répondre

        Non, la laïité n’est pas morte ! Au contraire, elle bouge ! On reflechit à sa portée, son evolution la vendre à l’extérieur. Lorsqu’on en reste à un conservatisme « 1905 » c’est mort en effet.
        Mais l’evolution de la laïcité ne consiste aucunement à abandonner ses principes ou les laisser dévoyer par le FN, mais les étendre, les développer.
        Que des partisans de l’excitation inter-religieuse couinent, c’est normal ! Ils couinaient bien plus fort en 1905.

    • 19
      HRMS
      22 janvier 2016 à 10h31 / Répondre

      l’OPA clérico-religieuse a donc déjà gagné sa revanche, avec l’Islam en cheval de Troie…En réinjectant du religieux, on avalise et cosigne la faiblesse de l’esprit de Politique et de Raison, l’échec culturel du l’éducation à la Raison des citoyens, que certain d’entre nous gauberge par des mise en scéne (rituelles), assujetties à des exégèses de spirirualismes de fumeux à bidon…et un retour à l’obscurité barbare du sacré qui sont conjoints avec la perte des capacités d’autodétermination, de la liberté de conscience, de la tolérance mutuelle, permettant l’asservissement médiatique et la plénitude du plaisir du vide, et la sauvagerie de la guerre civile ;
      Retour des temps du bricolage mental pour ne pas regarder la réalité et se regarder de face …Au secour Kant, Fichte, Hegel… « Sapere Aude » …. maus après la déconstruction reviendrons les oeuvriers sur le chantier … Il est plus que temps de refermer les LL, pour retravailler véritablement à couvert et sans prédétermination.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous