La nourrice de François Ier et le GODF

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 16 août 2011
Étiquettes : , , ,
  • 2
    Kalilooela
    16 août 2011 à 20:51 / Répondre

    En effet, d’autant que la légende est souvent bien plus intéressante que la banale histoire. Ainsi moi qui vous parle, je suis à peu près sûr, au vu d’une tache de naissance située à un endroit que la décence m’interdit de nommer d’être un descendant direct de Catherine de Medicis, par le cheval d’un cousin à la mode de Bretagne de sa concierge.
    Eh bien vous me croirez si vous voulez, mais personne ne me montre la considération qu’un si illustre lignage devrait m’apporter.
    Injuste non ?

  • 1
    Le Doc
    16 août 2011 à 20:38 / Répondre

    « Se non è vero, è ben trovato. » 🙂

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous