medaille Bruxelles

La photo maçonnique du dimanche 6 décembre

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 6 décembre 2015
Étiquettes :
  • 11
    Augustin1813
    7 décembre 2015 à 09:42 / Répondre

    Le Septentrion à Gand a les mêmes couleurs. Mais le bijou est différent.

  • 10
    michel
    6 décembre 2015 à 23:01 / Répondre

    avec le compas et l’équerre, le troisième outil est un niveau, on le voit très nettement.
    ce que l’on nomme compagnonage, c’est français et cela ne montait guère au dessus de Paris ! à mon avis, c’est avec le tissu que vous aurez la meilleure datation (mais il semble bien en bon état …)

  • 9
    pierre noël
    6 décembre 2015 à 22:07 / Répondre

    Le jaune et le bleu sont les couleurs traditionnelle de Saint-Gilles-lez-Bruxelles, commune de l’agglomération bruxelloise (à quelques km de Molenbeek).
    Ce sont les couleurs d’une équipe locale de foot, bien connue dans la région, et de la loge bruxelloise déjà citée.
    La position particulière de l’équerre et du compas est habituelle en Belgique.

  • 8
    LINEA RECTA
    6 décembre 2015 à 19:02 / Répondre

    Les couleurs de la loge Les vrais amis de l’Union et du progrès réunis à l’orient de Bruxelles (‘fondée en 1782) sont, de gauche à droite, l’azur, l’or et le ponceau ( bleu, jaune et rouge). Le bijou représente non pas un arbre (acacia ?) mais bien une locomotive style 1850 et la devise Vis Unita Fortior.
    Je pense qu’il faut chercher parmi les couleurs des loges plutôt que parmi les emblèmes de style « arbre ». Mais quelle obédience ? quel pays ? Good luck.
    Je ne crois pas à l’hypothèse compagnonnique.

  • 4
    Occitan
    6 décembre 2015 à 11:44 / Répondre

    Bonjour à toutes et tous,

    La position de l’équerre et du compas et l’association de la branche d’acacia et du delta me font pencher pour un bijou compagnonnique. Probablement un compagnon fini (l’acacia). Nous avons trop tendance à penser maçonnerie dès qu’il y a une équerre et un compas associés. Les couleurs ont une place très importante dans le compagnonnage (bleu le bois, jaune le blé).
    Peut être un de vos aïeux était il compagnon?

    Adissatz

    • 5
      Stéphane
      6 décembre 2015 à 13:20 / Répondre

      Merci pour votre piste sur le compagnonnage …
      J’avais bien capté la poisition de la branche droite du compas qui fait penser au compagnon.
      Mais je ne connais pas assez le monde compagnonique non maçon …
      Il est vrai aussi qu’il est rare de ne pas avoir le nom de loge sur un bijou …
      Stéphane

    • 6
      Chanzy
      6 décembre 2015 à 13:52 / Répondre

      Cette disposition de l’équerre, du compas et du triangle se retrouve sur de nombreux bijoux et de nombreuses gravures maçonniques du XVIIIème. Je ne vois donc aucune raison d’écarter a priori la piste maçonnique au profit de la piste compagnonnique.

      • 7
        Stéphane
        6 décembre 2015 à 14:50 / Répondre

        Merci pour votre piste également.

        le mystere s’épaissit…

  • 2
    Didier
    6 décembre 2015 à 11:06 / Répondre

    Oui, jaune et bleu sont les couleurs de l’Union.

    • 3
      357
      6 décembre 2015 à 11:25 / Répondre

      C’est bien ce qui me semblait d’après mon souvenir.

  • 1
    357
    6 décembre 2015 à 10:12 / Répondre

    Je me demande s’il ne s’agit pas des couleurs et du bijou des Vrais Amis de l’Union et du Progrès Réunis à l’orient de Bruxelles, la plus ancienne loge de la capitale belge.

    Sans garantie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous